Assurance vie ou livret A : quel placement choisir ?

09/2018 - Mis à jour le 12/09/2018 par Nicolas.F

L’assurance vie et le livret A sont des placements tous deux très appréciés des Français, notamment en raison de leurs avantages fiscaux. Quelles sont les caractéristiques de ces deux types de placement ? Lequel choisir selon votre objectif ? Comment sont-ils fiscalisés ?

livret a ou assurance vie

Assurances vie : quels avantages et quelles limites ?

L’assurance vie est un produit de placement financier : l’assuré effectue des versements réguliers ou non, que l’assureur place sur des fonds, auxquels sont associés des rendements plus ou moins intéressants selon leur niveau de risque. Elle a de nombreux avantages, ce qui la place en tête des placements préférés des Français d'après la Fédération française de l'assurance :
  • Ses conditions d’ouverture : il est possible d’ouvrir le nombre de contrats d’assurance vie que vous le désirez et ce, avec une mise de départ peu importante.
  • Son niveau de risque en fonction des fonds de placement choisis
    • en optant pour des fonds euros, votre capital ne peut que progresser, les intérêts sont définitivement acquis ;
    • les sommes placées sur des unités de compte sont confrontées à un plus grand risque, mais leur rendement peut être plus élevé ;
    • certains contrats offrent un rendement minimum garanti.
  • Son imposition
    • hors rachat, les intérêts générés par l’assurance vie ne sont pas imposables à l’impôt sur le revenu ;
    • la fiscalité sur les rachats est allégée à partir de 8 ans d’ouverture du contrat d’assurance vie.
    • Sa fiscalité dans le cadre d’une succession : le capital décès de l’assurance vie ne fait pas partie de l’actif successoral de l’assuré. L’exonération de droits de succession est totale quand le bénéficiaire est le conjoint ou le partenaire de Pacs du souscripteur, et un abattement de 152 500 € est prévu pour les autres bénéficiaires.

A noter : les contrats d’assurance vie ont collecté 131,5 milliards d’euros en 2017 d'après les chiffres de la Fédération française de l'assurance.

L’assurance vie présente aussi quelques inconvénients :​
  • Concernant son rendement : le taux de rémunération de l’assurance vie est à la baisse depuis plusieurs années. Il est en moyenne à 1,80 % net de frais de gestion (source : Fédération française de l’assurance). Mais il est souvent possible d’obtenir un meilleur rendement en diversifiant ses placements.

Un certain nombre de frais encadrent le fonctionnement d’une assurance vie : frais de gestion de contrat, d’entrée et de sortie des fonds.

Quelles sont les caractéristiques du livret A ?

Le livret A est une solution de placement de son épargne, réglementée par l’Etat, qui en fixe son plafond, son taux de rendement, etc. C’est un produit simple, accessible à tous et à la fiscalité très avantageuse, même si son taux d’intérêt est peu élevé actuellement.
 
Le livret A possède de nombreux points positifs :
  • Ses conditions d’ouverture : 
    • toute personne peut être titulaire d’un livret A, qu’elle soit majeure ou mineure ;
    • seuls 10 € de mise de fonds suffisent pour ouvrir un livret A.
  • Sa fiscalité : le livret A est totalement défiscalisé. Les intérêts qu’il produit ne sont pas imposables à l’impôt sur le revenu, et ne sont pas assujettis aux prélèvements sociaux et autre prélèvement forfaitaire.
  • La sécurité du placement : les fonds déposés sont garantis par l’Etat, donc le risque de perte est quasiment nul. Il n’est pas impacté par les variations des marchés financiers.
  • Cumul du livret avec d’autres produits d’épargne : on peut cumuler le livret A avec d’autres comptes sur livret (par exemple, le livret de développement durable et solidaire).
  • Son absence de frais : contrairement à l’assurance vie, l’ouverture, la gestion et le versement de sommes sur le livret A n’engendrent aucun frais.
  • Sa liquidité : le livret A est ce que l’on appelle un produit d'épargne liquide. Cela signifie que son titulaire peut retirer autant d'argent qu'il le souhaite, dès qu’il le désire, sans pénalités fiscales ou financières.

Le livret A comporte également un certain nombre de limites :

  • Il n’est possible d’ouvrir qu’un seul livret A par personne.
  • Son taux de rémunération est assez faible : 0,75 %.
  • Les sommes placées sur un livret A sont plafonnées à 22 950 € pour les particuliers.
  • Il réintègre la succession contrairement à l’assurance vie. Le livret A est aussi bloqué au jour du décès de son titulaire. Les intérêts continuent de se générer jusqu’au règlement de la succession. D’autre part, certaines banques facturent des frais de succession aux héritiers sur la transmission des fonds disponibles sur le livret.

Livret A ou assurance vie : quand choisir l’un ou l’autre ?

Le choix de placer son argent sur une assurance vie ou sur un livret A dépend des objectifs derrière ce placement :
  • L’assurance vie peut répondre à plusieurs buts : 
    • se constituer et faire fructifier une épargne, se créer un complément de revenus, pour la retraite par exemple, ou encore permettre une transmission avantageuse de son patrimoine ;
    • c’est un placement qui se réfléchit à long terme ;
  • Le livret A
    • les livrets permettent de stocker une épargne de précaution ou de provisionner des sommes destinées à financer l’achat d'une voiture, de meubles, d'un voyage, etc. ;
le but derrière l’ouverture d’un livret A est donc plutôt d’avoir une somme disponible pour faire face aux imprévus ou financer un futur achat.
Les + MAIF
  • Un compartiment en euros garanti solidaire
  • Un soutien apporté à une cause solidaire
  • Une contribution à l'économie responsable et solidaire