1. maif.fr
  2. Associations et Collectivités
  3. Associations
  4. Constituer le bureau de son association

Constituer le bureau de son association

Alors que la loi 1901 impose seulement de désigner deux membres comme représentants de l'association, constituer un bureau est fortement conseillé. MAIF vous éclaire !
frise créer bureau association

S’informer sur les membres et leur rôle

Dans le cadre d'une création d'association ou d'un renouvellement de bureau, bien connaitre les rôles de chaque membre est essentiel pour répartir correctement les tâches.
créer bureau association vignette 1A

Définir les bases d'un bon fonctionnement dans la durée

En tant que créateur d’une association, vous êtes libres de définir son organisation interne et son fonctionnement. Quels sont les usages et pratiques courantes dans le monde associatif ?

Découvrez le guide pratique MAIF « 5 étapes clés pour réussir la création de votre association ».

créer bureau association vignette 2A

Les membres du bureau et leur rôle

Consultez les fiches pratiques dédiées à chaque poste dans un bureau et découvrez les spécificités de chacun :

S’organiser et gérer le bureau

Quelles sont les différentes instances d'un bureau associatif et à quoi servent-elles ? Comment définir le périmètre de responsabilités de chacun ? Nos contenus et services vous apportent toutes les réponses nécessaires.
créer bureau association 1B

Les instances d’une association

Dans la plupart des associations, au cours d'une assemblée générale, les membres élisent un conseil d’administration. Au sein de ce conseil, le bureau est lui-même élu. Pour en savoir plus sur ces deux instances, découvrez les fiches MAIF :

Partagez-vous les responsabilités et pouvoirs sur Mon Asso Facile
Sur l'outil tout-en-un de gestion de votre association, définissez les responsabilités de chacun (par exemple la comptabilité pour le trésorier) et gagnez un temps précieux lors de votre future passation de bureau !

Protéger le bureau et les membres

Nombreux sont les faits susceptibles d’engager la responsabilité de votre association. Pour une couverture optimale, MAIF garantit votre structure et ses membres.
Assurer vos risques quotidiens
Le contrat d’assurance multirisque Raqvam MAIF assure aux associations une sérénité totale quant à la protection :
  • des biens,
  • des personnes,
  • et des activités qu'elle organise.
Est également inclus dans le contrat un service de conseil juridique par téléphone en cas de difficulté ou question liée entre autres à la vie juridique, la fiscalité et comptabilité, le droit du travail, droit à l’image, etc.
Protéger votre fonction de dirigeant
Et parce que l’exercice de vos fonctions vous expose à des risques accrus, MAIF vous propose une protection complémentaire composée de deux garanties :
  • la garantie Défense pénale toutes causes de votre association et ses dirigeants,
  • la garantie Individuelle accident renforcée des dirigeants.
L’assurance Protection Renforcée sera alors souscrite par votre association, pour le compte de l’ensemble ou certains de ses dirigeants.
illus teleconseiller
Besoin de conseils pour vous assurer ?

Nos conseillers dédiés aux associations vous rappellent gratuitement et immédiatement.

Être rappelé

Pour les DROM, contactez votre délégation MAIF de rattachement : Guadeloupe, Martinique, La Réunion.

Question fréquentes sur le bureau d'une association

Traditionnellement, un bureau associatif se compose d’un président, d’un trésorier et d’un secrétaire. A ces titulaires peuvent se joindre des suppléants : vice-président, adjoints et/ou délégués issus d’éventuelles commissions. Les membres de cette instance dirigeante sont le plus souvent des volontaires bénévoles. Cependant dans les associations employeuses, des salariés sont parfois présents.

Le choix des volontaires prêts à s’engager au bureau peut se faire de 2 façons :

  • une élection en Assemblée Générale (la plus courante) ;
  • par cooptation (nomination d’un nouveau président par les dirigeants en place).

En cas d’élection, le bureau transmet la liste des candidats à tous les adhérents de l’association. Ceux-ci se prononcent le jour de l’AG, lors d’un vote direct ou par procuration. Quel que soit le mode de désignation retenu, ses modalités et la durée du mandat doivent être définies dans les statuts de l’association.

Comme l’Assemblée Générale, le bureau et le conseil d’administration sont 2 instances dirigeantes de l’association :

  • l’Assemblée Générale (AG) est l’organe décisionnel de l’association, le seul légalement ayant pouvoir de délibération selon la loi de 1901. Il réunit l’ensemble des adhérents de l’association.
  • Le conseil d’administration (CA) : c’est l’organe de gestion de l’association. Plus restreint en membres que l’AG, il est mandaté par celle-ci pour prendre les décisions. Il est par ailleurs obligatoire pour les associations reconnues d’utilité publique ou labelisées par un agrément.
  • Le bureau : c’est l’organe opérationnel de l’association. Il se réunit régulièrement pour traiter les affaires courantes. Ses membres sont désignés par le Conseil d’Administration (s’il existe), nommés lors de la création de l’association ou élus lors de l’Assemblée Générale.

Président, trésorier, secrétaire : tels sont les 3 administrateurs qu’il est d’usage de nommer/élire pour animer une association. On parle alors de dirigeants de droit car désignés nominativement dans les statuts. Les responsabilités peuvent aussi être confiées à des suppléants (vice-président, adjoints, délégués). Par ailleurs tout bénévole ou salarié d’association employeuse devient dirigeant de fait dès lors qu’ « il remplit des fonctions normalement dévolues aux dirigeants de droit, exerce un contrôle effectif et constant de l’association et en définit les orientations » (instruction de l’administration fiscale du 19 février 1999).