1. maif.fr
  2. Épargne-financements
  3. Conseils sur l'assurance vie
  4. Fonctionnement d'une assurance vie
  5. Quelle est la durée d’un contrat d’assurance vie ?

Quelle est la durée d’un contrat d’assurance vie ?

02/2019 - Mis à jour le 18/02/2019 par Nicolas F.

Avant de souscrire un contrat d’assurance vie, la durée de l’engagement est une question fondamentale. Pendant combien de temps l’épargnant est prêt à investir : quelques mois, quelques années, plus de huit ans ? En matière de durée, l’assurance vie offre beaucoup de souplesse selon les besoins du souscripteur.

duree contrat assurance vie

Quand prend fin un contrat d’assurance vie ?

Les contrats d’assurance vie n’ont pas de durée légale. La fin intervient lors du décès de l’assuré, ou en cas de vie, si le contrat prévoit une date butoir.

  • En cas de décès de l’assuré, la fin du contrat entraîne le versement d’un capital aux bénéficiaires désignés.
  • En cas de vie, l’assureur verse un capital ou une rente à l’assuré.
A noter : une assurance vie peut également prendre fin lorsque l’assuré procède au rachat total de son contrat.

Le lien entre durée et objectifs de placement

Pour bénéficier pleinement de la fiscalité avantageuse de l’assurance vie, l’épargnant a intérêt à s’engager sur une durée de 8 ans ou plus. Mais l’avantage fiscal ne doit pas être le seul critère à prendre en compte pour choisir la durée de son assurance vie. Ce choix est avant tout lié à l’objectif que souhaite atteindre le souscripteur. Pour préparer un achat immobilier en cinq ans ou pour compléter une future retraite à prendre dans vingt ans, l’assurance vie est tout aussi efficace. Selon ses besoins et leur horizon de temps, le souscripteur peut adapter l’allocation du capital de son contrat entre des fonds en euros et les différents supports en unités de compte.

Quelle durée conseillée pour le fonds en euros d’une assurance vie ?

Pour profiter pleinement de la rémunération d’un fonds en euros d’assurance vie, un épargnant doit raisonner à moyen terme. Compte tenu des frais de gestion, la performance devient intéressante pour une durée d’au moins trois à cinq ans.
Pour des placements moins longs, et surtout s’il s’agit de placer une somme d’argent pour quelques mois seulement, mieux vaut privilégier les produits d’épargne de précaution ou les livrets réglementés.

Supports en unités de compte : quelle est la durée conseillée ?

Les supports en unités de compte (investis en actions, obligations, SCPI, etc.) n’offrent pas de garantie en capital. Mais sur la durée, leurs rendements permettent généralement d’améliorer la performance globale d’un contrat d’assurance vie. A condition d’avoir du temps devant soi.

Quelle durée pour amortir ses frais d’entrée ?

Les frais d’entrée sont prélevés à chaque fois que le souscripteur verse de nouvelles sommes sur son contrat. Ils peuvent représenter 2 % à 3% voire plus des montants des versements. Dans un contexte où les rendements des fonds en euros sont faibles, l’épargnant doit tenir compte des frais d’entrée pour évaluer la durée minimale de son investissement.

Exemple : pour des frais d’entrée d’1,5 % sur un fonds en euros offrant un rendement de 1,5 % brut par an, la durée de placement doit être d’un an et un trimestre pour récupérer le capital investi.

Côté MAIF
  • Des formules adaptées à votre profil d’épargnant
  • Un contrat adapté à vos objectifs de placement
  • Une épargne responsable et solidaire qui soutient l’emploi et l’environnement