Les guides de communication
Associations : où trouver la bonne information ?
Partage :
bonne information

Dernière mise à jour : 08/24/2015

Dans l'animation et la gestion de leur association, les dirigeants sont confrontés à de nombreuses questions. Des lieux existent, qui peuvent les aider pour répondre à un problème juridique ou financier, monter un projet ou les orienter dans la conduite d'une action ou l'embauche d'un salarié.

Ayez d'abord le réflexe local

Dès qu'elles ont une certaine taille, les mairies ont mis en place un service « vie associative » qui est souvent couplé avec la vie citoyenne et/ou la démocratie locale. Ce service, interface entre les associations et les municipalités, a aussi pour fonction de renseigner les associations, de les aider dans leurs démarches, de les mettre en relation avec le bon interlocuteur, d'harmoniser leur action avec celles d'autres associations qui œuvrent sur le même territoire. Ce sont des portes d'entrée pertinentes, des "guichets uniques" où beaucoup de données sont rassemblées.

Outre des informations d'ordre général, qui peuvent être trouvées dans d'autres lieux dédiés aux associations, ces services locaux présentent l'avantage considérable de bien connaître le contexte et le terrain associatif de leur territoire. Ce sont donc des interlocuteurs indispensables vers lesquels il convient de se tourner en priorité.

Les maisons des associations

Dans certaines villes, la formule adoptée est celle de la Maison des associations. Réunies au sein du réseau national des maisons d'associations (RNMA) elles mettent à la disposition des associations locales un hébergement, de la documentation, du matériel et des informations juridiques, comptables ou financières.

D'autres réseaux sont plus spécialisés, comme celui des boutiques de gestion qui interviennent sur l'aspect économique des activités développées par les associations, ou les centres d'information-jeunesse, spécifiquement orientés vers les plus jeunes.

Le services de l'état

La plupart des administrations ont mis en place des correspondants chargés de leurs relations avec les associations : les services fiscaux, l'Urssaf ou les Drac sont dans ce cas.

Plus spécifiquement, dans chaque département, un délégué départemental à la vie associative (DDVA) est chargé de coordonner les différents services, de simplifier les procédures administratives et de diffuser l'information des pouvoirs publics en direction du monde associatif. Un des rôles des DDVA est de mettre en place les missions d’accueil et d’information des associations (MAIA) qui doit permettre aux associations d’identifier clairement les structures d’accueil et d’information des services de l’État dans le département et de simplifier leurs relations avec eux.

Au niveau national, un site gouvernemental recense les principales mesures et dispositifs qui concernent le monde associatif.

Du côté des bénévoles

À l’initiative du ministère de la Jeunesse et des Sports, un "centre de ressources et d’information pour les bénévoles" (CRIB) a été créé dans chaque département. Il a pour mission d'apporter information, expertise et accompagnement aux dirigeants bénévoles pour leur permettre de se recentrer sur l’animation de leur association.

Le réseau des DLA

Institués pour aider les associations à pérenniser les emplois, le dispositif local d'accompagnement (DLA) propose à bon nombre d’associations de faire le point sur les problèmes qui les préoccupent et mettent à leur service des expertises extérieures pour qu'elles puissent se développer, généralement en stabilisant ou en créant des emplois. Dorénavant, le dispositif est piloté au niveau régional par les DLA régionaux qui remplacent les anciens centres régionaux d'appui et de ressources. Au niveau national, les centres de ressources DLA assurent désormais les missions des anciens centres nationaux d'appui et de ressources. Portés par des réseaux associatifs sectoriels et thématiques, ils ont pour mission d'appuyer les DLA qui interviennent auprès des associations de leurs secteurs (culture, sport, insertion par l'activité économique, sanitaire et social, environnement et financement).

Réseaux associatifs

Pour un accompagnement plus spécifique en fonction de votre champ d'activité, vous pouvez vous adresser aux réseaux et fédérations qui interviennent sur des créneaux particuliers, comme l'éducation populaire, le sport, l'action culturelle, l'environnement ou l'animation.

Généralement bien implantés aux niveaux départemental ou régional, ils jouent un rôle d'information et de conseil important. Spécialisés dans leurs domaines, ils ont produit des outils adaptés à leurs activités ou mis en place un service à la vie associative destiné à leurs membres mais qui est souvent ouvert aux autres associations.

Le réseau Profession sports et loisirs accompagne ainsi les associations sportives en encourageant l'emploi associatif. Les associations départementales de ce réseau peuvent recruter des éducateurs sportifs brevetés pour les mettre à disposition du milieu sportif. Elles peuvent également assurer la gestion salariale, donner des conseils sur les questions de droit, de gestion des ressources humaines, de stratégie de développement ou de recherche financière. Adressez-vous au CRIB le plus proche de chez vous.

Réseaux associatifs

Les Chambres régionales de l'Économie sociale et solidaire (Cress, parfois demeurées Cres dans certaines régions) ont une fonction plus politique. Ce sont des regroupements régionaux des coopératives, mutuelles et associations qui ont pour but de promouvoir l’économie sociale et solidaire régionale, d’en affirmer et d'en faire reconnaître la spécificité. Elles développent néanmoins des outils au service du développement des projets qui peuvent vous intéresser. Il ne faut pas les confondre avec les 26 correspondants régionaux de l'économie sociale, agents de l'Etat qui ont pour mission de relayer l'action de la DIIESES (Délégation interministérielle à l'innovation, à l'expérimentation sociale et à l'économie sociale) qui peuvent cependant, sur leur domaine, être de bons interlocuteurs (contacts auprès de la préfecture de région).

Notre point de vue de l'assureur

Ce survol des lieux où toute association peut trouver un renseignement vous permet de constater que les associations, pour peu qu'elles le souhaitent, ont de nombreux outils à leur disposition. On ne saurait trop les encourager à les consulter : s'informer, se faire aider ou accompagner, c'est mettre le maximum de chances de son côté pour la réussite de son projet associatif. Sachez aussi utiliser les outils que la Maif met à votre disposition sur son site et qui vous permettent déjà une approche assez fine de toutes les problématiques associatives

Solution MAIF

Notre contrat Raqvam Grandes Associations ou Raqvam Petites et Moyennes Associations prévoit par ailleurs un service de conseil juridique par téléphone délivré par la Mutuelle sur un certain nombre de sujets (vie juridique de la collectivité, fiscalité, comptabilité, droit du travail…).