Pneu crevé : quelle prise en charge par l'assurance auto ?

Perrine Dugrand, Journaliste assurance

10 min


MAJ juin 2023

Comme pour tous les éléments d'un véhicule, les pneumatiques doivent faire l'objet d'un contrôle et d'un entretien réguliers. On estime ainsi qu'un pneu crève environ tous les 70 000 km, exposant parfois le conducteur et les passagers du véhicule à des situations dangereuses. MAIF vous en dit plus sur la prise en charge de ce type d'évènement par l'assurance auto, et les bons gestes à adopter.

1
Quels sont les différentes crevaisons d'un pneu ?

Plusieurs types de situation peuvent entraîner la crevaison d'un pneu, de façon plus ou moins rapide. On peut donc distinguer plusieurs cas de crevaison d'un pneu de voiture :

  • Un pneu qui crève ou éclate car il n'est pas à la bonne pression. 
  • Un corps étranger (vis, clou, débris de verre) qui perce ou déchire l'enveloppe du pneu, et provoque une lente crevaison avec de l'air qui s'échappe petit à petit. 
  • Une déchirure du pneu lors d'un choc ou d'un accrochage avec la bordure du trottoir, par exemple lors d'un virage serré ou en se garant trop près du bord du trottoir. Un choc de ce type peut aussi provoquer une hernie du pneu, qui se matérialise par une petite bosse sur le flanc du pneumatique de la voiture et doit également entraîner le changement du pneu.
  • La crevaison du pneu liée à un acte de malveillance (coup de couteau par exemple), qui entraîne un dégonflement rapide du pneumatique.
  • Un pneu usé et vieilli sera également exposé à un plus grand risque d'éclatement et de crevaison. 

2
Que faire en cas de crevaison d'un pneu sur son véhicule ?

En cas de crevaison du pneu de son véhicule, il est essentiel de conserver son calme et de chercher dans un premier temps à mettre en sécurité le véhicule et ses passagers. Si la crevaison du pneu du véhicule se produit alors que l'on circule sur la route, ces derniers sont exposés à des risques immédiats ; la sécurité doit donc être la priorité du conducteur de la voiture. Ce dernier doit donc ralentir progressivement tout en maintenant le cap du véhicule, et s'arrêter sur une surface plane sur le bord de la route.

Les réflexes à adopter sont les mêmes qu'en cas d'accident : allumer ses feux de détresse, se garer sur le bas-côté, ou la bande d'arrêt d'urgence, enfiler son gilet jaune, disposer le triangle de sécurité devant le véhicule dans le sens de la circulation (sauf sur l'autoroute), et se placer ainsi que les passagers en sécurité. Une fois ces dispositions de sécurité prises, se pose la question de la prise en charge du véhicule dont le pneu est crevé.

A noter

Il n'est pas toujours indispensable de faire appel à un dépanneur professionnel : si l'on dispose du matériel nécessaire (cric, clé en croix) et d'une roue de secours, il est tout à fait possible de changer son pneu soi-même, à condition de ne pas circuler sur l'autoroute. Toutefois, si le pneu crevé se situe côté conducteur, la manœuvre peut être dangereuse à effectuer sur le bord de la route. Dans ce cas, mieux vaut attendre des secours, ou changer le pneu sur une aire de stationnement sécurisée.

Dans certaines conditions, il est aussi possible de réparer le pneu de façon provisoire, avant de se rendre chez un garagiste pour le remplacer. Une bombe anti-crevaison ou l'installation d'une roue de secours galette permet de gagner plusieurs kilomètres avant de procéder au changement du pneu. Une fois chez le garagiste, s'il le peut, celui-ci pourra également procéder à une réparation plus durable du pneumatique, par exemple une réparation à l'aide d'une mèche, qui évitera de changer le pneu endommagé.

Qui appeler quand on a une roue crevée ?

En cas de crevaison de l'un de ses pneus, il est conseillé de s'adresser à l'assistance de sa compagnie d'assurance. On peut aussi appeler directement une dépanneuse. 

Attention !

Des règles de sécurité supplémentaires s'appliquent si vous circulez sur l'autoroute au moment de la crevaison du pneu. Dans ces conditions, il est ainsi strictement inenvisageable de tenter de changer sa roue soi-même (c'est même passible d'une amende), et le conducteur est dispensé de placer le triangle de sécurité à l'arrière de son véhicule.

Si son lieu de stationnement le permet, il lui faut contacter un dépanneur via les bornes d'urgence disposées sur le côté de la route. Celles-ci sont géolocalisées et permettent l'intervention rapide de professionnels agréés pour agir sur l'autoroute. Si aucune borne SOS ne se trouve à proximité, il est recommandé d'appeler le 112.

Quel est le rôle de l'assistance en cas de dépannage pour un pneu crevé ?

En cas de panne, y compris de crevaison accidentelle du pneu, les contrats d'assurance auto proposent une assistance dépannage à condition que la panne intervienne à plus de 50 km du domicile de l'assuré.

Cette assistance dépannage incluse permet l'intervention d'un dépanneur qui :

  • tentera de dépanner le véhicule sur place (par exemple en changeant le pneu) ;
  • se chargera de remorquer la voiture jusqu'au garage le plus proche ou le plus approprié.

L'assistance inclut également un service au conducteur et aux passagers, comme un rapatriement, un acheminement à destination ou un hébergement sur place en fonction des situations.

Option assistance 0 km

Pour plus de sécurité, il est également possible de souscrire à l'option assistance 0 km, qui offre des garanties renforcées puisqu'elle propose les mêmes services d'assistance sans contrainte de distance au domicile de l'assuré.

3
Est-ce que les pneus ont une garantie lors de leur achat ?

Le contrat d'assurance auto ne permet pas de garantir un pneu, fortement exposé à l'usure et qu'il convient de changer tous les 5 à 6 ans. En revanche, les pneus neufs bénéficient de garanties de la part du fabricant. Ces garanties sont toutefois assez restrictives et s'appliquent généralement dans la limite d'un certain nombre de kilomètres, avec des abattements liés à l'usure.

4
Quel est le fonctionnement de mon assurance voiture en cas de pneu crevé ? Quelle prise en charge ?

En cas de pneus crevés, la prise en charge par l'assurance auto dépend de la nature du contrat et des garanties souscrites. Au-delà de la question de l'assistance et du dépannage, se pose celle de la prise en charge des frais de changement ou de réparation du pneu crevé par l'assureur.

Avec une assurance tous risques, et si la crevaison du pneu est liée à une cause accidentelle (incluant le vandalisme), alors l'assureur pourra prendre en charge une partie des frais dus au changement de pneu. Cette prise en charge se fera après déduction d'une franchise et d'un abattement dû à l'usure du pneu. De plus, elle ne s'applique pas au changement du second pneu, qui est nécessaire la plupart du temps.

A noter

En cas de sinistre responsable, c'est-à-dire en dehors d'un acte de vandalisme, l'assuré sera pénalisé d'un malus.

L'assurance au tiers n'ouvre quant à elle pas de prise en charge de la réparation ou du changement de pneu à la suite d'une crevaison.

5
Comment éviter la crevaison de ses pneus ? 

Bon à savoir

Il est recommandé de toujours changer ses pneus par paire, afin de limiter les différences d'usure entre ses deux pneus d'un même train. En cas de crevaison de l'un des pneus du véhicule, il faudra donc procéder au changement du second pneu de train concerné (avant ou arrière).

Afin de limiter les risques de crevaison des pneus de sa voiture, il est recommandé de veiller à leur bon entretien. Plusieurs comportements à adopter :

  • Vérifier la pression de ses pneus une fois par mois, et l'ajuster si nécessaire. Les recommandations du constructeur en matière de pression des pneus se trouvent sur la portière du conducteur, ainsi que dans le manuel d'utilisation. La vérification de la pression des pneus est essentielle a minima avant un long trajet, d'autant plus si la voiture est chargée, car un pneu sous-gonflé entraîne une surconsommation de la voiture et s'use vite, ce qui augmente le risque d'éclatement du pneu.
  • Eviter de regonfler un pneu chaud.
  • Ne pas surgonfler ses pneus pour autant, cela réduit leur espérance de vie.
  • Surveiller l'état d'usure de ses pneus : les témoins d'usure du pneu doivent être intacts, et la profondeur des sculptures du pneu ne doit pas être inférieur à 1,6 millimètres. En cas de doute, mieux vaut demander l'avis de son garagiste.
  • Changer ses pneus tous les 5 à 6 ans, même si la bande de roulement n'apparaît pas usée. Dans l'idéal, le changement de pneus s'effectue par paire.

Côté MAIF

  • Notre assurance auto s’ajuste à votre budget. Vous choisissez parmi 4 formules, au tiers ou tous risques. Puis vous complétez votre couverture avec les garanties de votre choix et définissez votre niveau de franchise.
  • Une assistance 24h/24 et 7j/7. Dès la formule au tiers, vous bénéficiez d’une assistance pour tous vos déplacements à plus de 50 km du domicile.
  • Un service attentionné. 92 % des sociétaires se déclarent satisfaits de MAIF après un sinistre auto¹.
  • Choisir MAIF, c’est choisir une assurance auto responsable. Depuis 2013, MAIF encourage l’utilisation des pièces recyclées : vos réparations avec nos réparateurs partenaires sont garanties à vie².


1. Source : baromètre de satisfaction sociétaires, réalisé par la MAIF via une enquête en ligne du 27/02 au 13/03/2023 auprès de 1 772 sinistrés Auto.
2. Réparation suite à un sinistre garanti. Dans la limite du vieillissement des pièces dû au soleil, à l'usure normale, aux intempéries ou au défaut d'entretien.

Sur le même thème

Qu’est-ce que l’assurance au tiers ?

En France, tout propriétaire d’un véhicule en circulation doit disposer a minima d’une assurance en Responsabilité civile (exigée par l’Article L211-4 du Code des Assurances). Au-delà des dispositions légales, plusieurs options de couverture s’offrent à vous. L’assurance au tiers est le niveau de garantie d’entrée de gamme. Incluant principalement la couverture responsabilité civile, ce type de contrat offre une couverture de risques de base en cas d’accident. Que couvre exactement une assurance auto au tiers ? Dans quelles circonstances ce niveau de garantie peut-il être intéressant ? Quand y souscrire ? Nous vous apportons des réponses. 

Quelle est la prise en charge de l'assistance 0 km ?

Évènement imprévisible, la panne de votre véhicule peut vous surprendre, même à proximité de chez vous. Bonne nouvelle : l’assistance 0 km de votre contrat auto peut vous aider. Fonctionnement, paiement ou non des frais de dépannage, choix de la meilleure couverture auto… Nous vous expliquons tout sur la garantie assistance 0 km.

Que faire en cas de panne sur autoroute ?

Ennui mécanique, pneu crevé, panne d’essence … personne n’est à l’abri d’un arrêt imprévu sur l’autoroute. Voici les bons réflexes à avoir pour rester en sécurité et se faire assister par son assureur dans une telle situation.

Comment connaître votre bonus-malus ?

En matière d’ assurance auto, le fonctionnement de votre bonus-malus n’est pas toujours évident à comprendre. De la méthode de calcul (coefficient de réduction majoration) à son influence sur le prix de votre assurance, divers paramètres entrent en compte. Comment fonctionne le calcul du bonus-malus ? Comment connaître votre bonus-malus ? Quelle différence en cas d’accident responsable et non-responsable ? Nous vous aidons à décrypter le fonctionnement du bonus-malus.

Que couvre la garantie vandalisme d'une assurance auto ?

Portière rayée, rétroviseur cassé, tags : les voitures peuvent subir des actes de vandalisme, notamment lorsqu’elles stationnent sur la voie publique. Votre véhicule vient d’être vandalisé et vous souhaitez savoir comment vous serez indemnisé ? Explications.
 

Qu'est-ce que l'assurance auto « tiers étendu » ?

L’assurance auto au tiers étendu se positionne à mi-chemin entre l’assurance au tiers et l’assurance tous risques. Elle est une formule intermédiaire destinée à ceux qui veulent limiter leur cotisation tout en bénéficiant de la protection la plus ajustée à leurs usages. Nous vous aidons à évaluer l’intérêt de cette solution.