1. maif.fr
  2. Habitation
  3. Conseils sur l'assurance de prêt
  4. Souscription d'une assurance de prêt
  5. Comment fonctionne le taux de l’assurance emprunteur ?

Comment fonctionne le taux de l’assurance emprunteur ?

02/2019 - Mis à jour le 22/02/2019 par Lucie P.

Le coût de l’assurance emprunteur peut représenter le tiers du coût total du crédit d’un achat immobilier : une bonne raison de choisir son assurance de prêt avec soin pour bénéficier du meilleur prix. Comment ? En comparant les offres à partir du TAEA, le taux annuel effectif d’assurance. Explications.

assurance-pret-immo-taux

Le TAEA, l’indicateur du coût d’une assurance emprunteur

Le crédit immobilier a son TAEG, l’assurance emprunteur son TAEA. On parle de taux annuel effectif d’assurance (TAEA) dans le cadre de l’assurance de prêt, à ne pas mélanger avec le taux annuel effectif global (TAEG) qui s’applique à un crédit. Le décret n° 2014-1190 du 15 octobre 2014 fixe d’ailleurs la méthode suivante pour obtenir le premier à partir du second :
TAEA = TAEG avec assurance - TAEG hors assurance.
À savoir : à garanties équivalentes, le TAEA permet de comparer les offres d’assurance de prêt.

Quels critères entrent en compte dans le taux de l’assurance de prêt ?

De nombreux critères influent sur le TAEA :
  • l’âge ;
  • la situation professionnelle ;
  • l’état de santé ;
  • la durée du prêt.
En fonction des garanties, le profil idéal pour un taux d’intérêt peu élevé sera celui d’une personne à assurer de moins de 30 ans, en CDI, non-fumeur, en bonne santé et engagée sur un crédit immobilier d’une durée courte (moins de 20 ans) : il pourra espérer un TAEA sous les 0,10 %. À l’inverse, un profil âgé de plus de 50 ans, non salarié en CDI, fumeur, atteint d’une pathologie (diabète, mal de dos, etc.) et engagé sur 25 ou 30 ans verra son TAEA s’envoler au-delà des 1 %. Un retraité fumeur pourra quant à lui voir son taux dépasser les 2%.

TAEA : quel impact sur le coût total du crédit ?

Pour un crédit immobilier de 150 000 € sur 20 ans par exemple, avec un TAEG à 1,6 % et un TAEA standard à 0,4 %, le coût total du crédit dépassera 37 000 €, dont 12 000€ d’assurance, soit 32 % environ. Pour le même prêt à assurer :
  • un TAEA à 0,15 % pour un jeune non-fumeur ramènera le coût total à moins de 30 000 € dont 4 500 € d’assurance (15 % du montant) ;
  • un TAEA à 1% pour un quinquagénaire fumeur gonflera le coût total à plus de 55 000 € dont 30 000 € d’assurance (plus de 50 % du montant).
 

Capital initial ou restant dû : quelles conséquences sur le taux ?

Une cotisation fixe sur toute la durée de remboursement du prêt, c’est à dire calculée sur le capital initial, bénéficie d’un taux similaire de la première à la dernière mensualité. Ce n’est pas le cas lorsque les cotisations de l’assurance de prêt sont calculées sur le capital restant dû : le taux sera plus élevé. Néanmoins, le montant des mensualités diminue de manière progressive car il s’adapte au montant moindre à rembourser pour, au final, garantir un coût total plus faible de l’assurance emprunteur.

Côté MAIF
  • Des conseillers spécialisés vous accompagnent.
  • Prise en charge des démarches de résiliation.
  • Un tarif compétitif ajusté à votre situation.