1. maif.fr
  2. Habitation
  3. Conseils sur l'assurance habitation
  4. Garanties liées à l'assurance habitation
  5. Assurance habitation : comment fonctionne la garantie vol ?

Assurance habitation : comment fonctionne la garantie vol ?

05/2019 - Mis à jour le 10/05/2019 par Aurélie S.

En 2016, 470 000 ménages en France ont déclaré avoir été victimes d’un cambriolage, d’après le bilan Insécurité et délinquance 2017, du ministère de l’Intérieur. Parmi eux, 30 000 ménages signalent même plusieurs tentatives de cambriolages dans la même année. Alors, au moment de choisir son assurance habitation, mieux vaut se renseigner sur le détail des garanties vol. Tous les contrats ne se valent pas. Comment fonctionne la garantie vol, que recouvre-t-elle et quelles sont les limites ? Nos explications pour bien comprendre.

Assurance habitation : comment fonctionne la garantie vol ?

Vol chez soi ou vol à l'extérieur de chez soi : quelle est la différence ?

Les assurances habitation incluent la plupart du temps une garantie vol, même si celle-ci ne fait pas partie des garanties de base obligatoire du contrat. La différence entre assureurs se fait surtout sur le contenu de la garantie vol : d’un contrat à l’autre, les conditions d’application et l’étendue du périmètre sont très variables.

Tous les assureurs n’ont pas la même définition du « chez soi » : certains assureurs ne garantissent que les vols commis à l’intérieur des murs d’habitation ; les vols commis en dehors de ce périmètre, font alors l’objet d’exclusions ou de restrictions. Dans ces conditions, des objets volés dans une cour, un jardin ou une dépendance ne sont pas couverts.

Pour bénéficier d’une garantie vol à l’extérieur du domicile, il faut le plus souvent souscrire une option spécifique, ou alors opter pour une formule haut de gamme, plus couvrante. Sont alors pris en charge : les vols commis dans la rue, dans les transports en commun ou dans un autre espace public. La plupart du temps, ces vols sont limités aux vols avec agression ou violence sur la personne.
Ce ne sont d’ailleurs pas les seules exclusions possibles : le vol de bagages enregistrés dans le cadre d’un voyage, le vol par des pickpockets, le vol dans des locations de vacances ne sont pas systématiquement couverts.

Quelques offres proposent la couverture des vols en tous lieux, avec d’éventuelles restrictions pour inciter les personnes à la vigilance. Si, par négligence, vous perdez votre téléphone, ou que vous le laissez sans surveillance sur la table d’un restaurant, ne vous attendez pas à être dédommagé. 

Les cambriolages : quelles sont les conditions de mise en œuvre des garanties ?

Pour bénéficier d’une indemnisation en cas de cambriolage, vous devez pouvoir démontrer que le vol a été commis, soit :
  • par effraction à votre domicile
  • par ruse. Le voleur s’est introduit chez vous sous une fausse identité par exemple.
  • par escalade (via une fenêtre ouverte mais non accessible du rez-de-chaussée par exemple), 
  • avec menaces ou violences.
A noter : certains assureurs exigent une sécurisation des ouvertures (serrures 3 points, barreaux aux fenêtres non équipées de volets par exemple) et/ou une fermeture des volets en cas d’absence prolongée, sous peine de refus de prise en charge du vol ou de diminution de l’indemnité.

A partir d’un certain montant de patrimoine, l’assureur peut exiger la mise en place d’un système de télésurveillance.

Quels sont les biens couverts par les garanties vol des assurances habitation ?

Les biens situés à l’intérieur de bâtiments clos sont généralement couverts si les conditions d’intrusion par effraction, ruse… sont bien remplies :  les meubles, les appareils multimédia et électroménagers, les vêtements, le linge…, les objets de valeur ou bijoux…. 

Pour les biens à l’extérieur, la liste peut être limitative. Dans certains cas, seuls les biens « mobiles et/ou appareils nomades », comme le vélo, les bagages, le PC portable, le téléphone (…) seront pris en compte par la garantie vol.

A noter : les vols d’espèces et de titres (cartes de transport par exemple) sont le plus souvent exclus des contrats.

 

Quelles démarches en cas de vol pour être indemnisé ?

La déclaration de sinistre en cas de vol est particulière : elle doit être effectuée dans un délai réduit à deux jours ouvrés, et doit intervenir après le dépôt d’une plainte auprès du commissariat ou de la gendarmerie la plus proche dans les 24 heures après le constat du vol. Pour obtenir l’indemnisation prévue dans son contrat d’assurance habitation, il faut transmettre un maximum d’éléments à l’assureur avec son inventaire des objets volés et des pièces justificatives (photos, factures, etc.). Selon les contrats, l’indemnisation des objets volés se fera :

  • en valeur d’usage, c’est-à-dire en prenant en compte sa vétusté ;
  • en valeur à neuf, c’est à dire identique à celle du même objet neuf, qui compense la dépréciation liée à la vétusté.
À savoir : si les objets volés sont retrouvés, l’assuré a l’obligation de les reprendre uniquement avant indemnisation. S’il reprend après avoir été indemnisé, il doit rembourser son assureur.
Côté MAIF*
  • Le vol des biens au domicile est couvert dès la première formule du contrat habitation MAIF.
  • Les formules les plus couvrantes de l’assurance habitation MAIF proposent une garantie « vols en tous lieux ». Elle couvre les biens nomades sport, loisirs et multimédias.
  • MAIF propose à ses sociétaires la mise sous surveillance de leur habitation. Un service mis en œuvre par notre filiale IMA Protect, spécialiste en France de la télésurveillance.

*Dans les limites et conditions du contrat.