Quand passer son assurance auto au tiers ?

07/2018 - Mis à jour le 23/07/2018 par Claire T.

Lors de la souscription d’un contrat d’assurance auto, l’assurance au tiers constitue le niveau de protection minimum exigé par l’article L211-4 du Code des assurances. Malgré la couverture partielle offerte, ce type d’assurance peut cependant être tout à fait suffisant. Il s’agira simplement de prendre en considération plusieurs facteurs.

Passer assurance auto au tiers

Qu’est-ce que l’assurance au tiers ?

L’assurance au tiers comprend à minima la garantie Responsabilité Civile, à savoir la couverture des dommages causés à autrui lors d’un événement responsable (accident, incendie, …), que ces derniers soient de nature corporelle ou matérielle. 
Si vous souscrivez une assurance au tiers, en cas d’accident responsable, restera à votre charge :
  • les frais liés à la réparation de votre automobile ;
  • les frais inhérents à vos dommages corporels ;
  • les frais d’assistance.
A noter : pour bénéficier d’une couverture plus étendue, il est cependant possible de demander à son assureur d’ajouter certaines clauses à son contrat d’assurance au tiers. Il s’agira par exemple d’une protection contre le vol, le bris de glace, les blessures (avec une indemnisation et une prise en charge des frais d’hospitalisation) ou encore une option Panne 0km.

Assurance au tiers et assurance tous risques : les différences

Contrairement à l’assurance au tiers, l’assurance tous risques offre une couverture complète face à l’ensemble des dégâts susceptibles d’être infligés à votre véhicule. Selon les clauses souscrites, elle pourrait prendre en compte :
  • les dommages corporels ou matériels, quel que soit votre degré de responsabilité dans l’accident ;
  • les dégradations liées aux catastrophes naturelles ou technologiques ;
  • le vol et l’incendie.

Quand opter pour l’assurance au tiers ?

Bien que moins sécurisante que l’assurance tous risques, l’assurance au tiers pourra néanmoins être envisagée dans certaines situations. 
Proposée à des tarifs bien plus avantageux, elle est souvent la solution choisie par les conducteurs disposant de ressources financières réduites. C’est particulièrement vrai pour les jeunes conducteurs ou les automobilistes malussés, qui doivent s’acquitter annuellement d’une prime assurance plus élevée que la moyenne.
 
Or, la question à se poser lors de ce choix concerne à la fois, la valeur du véhicule, et la capacité à se rééquiper en cas de destruction de ce véhicule.
La valeur d’un véhicule baisse drastiquement avec le temps. Dix ans après la mise en circulation de l’automobile, la décote est d’environ 75 %. Si votre véhicule n’est plus tout neuf, il peut ainsi être intéressant de passer à l’assurance au tiers car le montant de l’indemnisation qui vous sera versé en cas de destruction pourra être inférieur aux mensualités d’une assurance tous risques. 
 
Avec l’économie réalisée vous pourrez ajouter à votre contrat des garanties ou des options, telles que l’option Panne 0Km ou la mise à disposition d’un véhicule de remplacement, utiles pour un véhicule âgé. Vous pourrez également mettre cette somme de côté, pour vous rééquiper en cas de sinistre (puisque votre véhicule ne sera plus couvert en tous risques).
Les + MAIF
  • Le meilleur contrat d'assurance auto, c'est celui qui correspond à vos besoins.
  • Les options sont accessibles dans toutes les formules.
  • Même assuré au tiers, vous bénéficiez de garanties étendues.