recherche

Nous sommes désolés, il n'y a aucun article correspondant à votre requête. N'hésitez pas à tapez de nouveaux mots clés pour relancer votre recherche.

Optimiser ses finances Assurance

Choisir l'assurance la moins chère pour ma collectivité, est-ce une bonne idée ?

Partage : 
Mis à jour le 19 janvier 2017

Vous avez à cœur de préserver le budget de votre commune par rapport au budget assurance qui peut apparaître comme accessoire. Mais alors comment s'y retrouver ?
Sachez, avant toute chose, que votre comptable public est là pour vous aider. Il est votre interlocuteur privilégié dans l'élaboration de votre budget et dans la conception financière de vos projets. Par souci de rigueur budgétaire et d'économie, il peut y avoir la tentation d'assurer les risques a minima. Mais le coût, même s'il ne doit bien sûr pas être ignoré, ne saurait être le seul critère dans le choix de l'assurance.

Négocier avec l'assureur les solutions les mieux adaptées, c'est trouver le meilleur équilibre entre qualité des couvertures d’assurance et poids du budget en la matière. Attention aux propositions alléchantes qui font parfois l'impasse sur des éléments essentiels ou dont les plafonds de garantie peuvent être très rapidement dépassés ! Ainsi, devant une proposition beaucoup moins chère qu'une autre, plutôt que d'opter aussitôt pour elle, vérifiez :

  • les risques couverts, les garanties en option et les exclusions

  • l’adaptation des montants de garantie aux risques encourus

  • le montant des franchises, c’est-à-dire, les sommes qui resteront à la charge de la collectivité

  • les plafonds de garantie.

Franchises et plafonds

Les montants d'une franchise ou d'un plafond peuvent être assez différents d'une assurance à l'autre. Pensez bien qu'en cas de sinistre grave tel que l’incendie d'un bâtiment, si le plafond risque d'être dépassé, le coût pour la collectivité peut être important. De même, une franchise un peu trop élevée, peut en deux ou trois accidents dépasser largement le surcoût d'une assurance qui proposait une franchise beaucoup plus faible. Ainsi, au bout du quatrième sinistre, l’« économie » espérée sur la prime d'assurance, induira de fait une dépense supplémentaire.

Négociation de tarif

Si la notion d’économie budgétaire est à envisager avec prudence, cela ne signifie pas pour autant qu’aucune économie n’est réalisable sur le plan des assurances. Mais réaliser de telles économies doit se faire avec prudence. Deux grandes situations sont alors à envisager :

Situation n°1

L’assureur propose une diminution de tarif importante sans toucher au contenu des garanties

  • Hypothèse 1 : Les garanties du contrat en cours étaient insuffisantes dès le départ, ce qui sous-entend que le montant de la cotisation réglée depuis plusieurs années était vraisemblablement disproportionnée au regard de la qualité de la couverture d'assurance proposée.

  • Hypothèse 2 : Si la couverture d’assurance en cours est en phase avec la réalité des risques, la nouvelle tarification opérée par l’assureur n'est plus une tarification technique (qui tient compte de la réalité des risques) mais plutôt une tarification opérée au regard d'une stratégie commerciale et qui, à terme, risque d’augmenter à nouveau.

Situation n°2

L’assureur propose une baisse de tarif importante en éludant certains pans de l’activité
Cela suppose que la collectivité ait bien la connaissance des risques qui ne seront pas couverts et donc des conséquences susceptibles de survenir dans l’hypothèse où un dommage non couvert se réalise. Ce choix doit en effet se faire en toute connaissance de cause et doit, en amont, être précédé d'une réflexion sérieuse et d'échanges entre l'assuré et l'assureur pour définir les champs qui seront moins ou plus couverts et qui peuvent être auto-assurés ou faire l'objet d'une prévention efficace.

Notre point de vue d'assureur

Les finances publiques tiennent un rôle important et sont à l’origine de bon nombre de décisions. En tant qu’assureur, nous vous conseillons de privilégier un haut niveau de garanties pour préserver le budget de votre collectivité en cas de sinistre particulièrement important (accident corporel grave, incendie d’un bâtiment classé…) : veillez à avoir des plafonds de garantie élevés si possible par événement et non par année d’assurance. Nous vous recommandons également une absence de franchise en matière de garantie responsabilité civile.

- Solutions MAIF -

Pour être sûr de faire le meilleur choix, nous vous invitons à faire dès à présent le point sur vos franchises, et vos différents plafonds, en prenant contact avec notre entité dédiée à la MAIF : 05.49.73.89.89 (prix d’un appel local).

- ça peut vous intéresser -
- pas de réponse à votre question ? -

Posez-la nous
MAIF s'engage à vous répondre..

- à propos -

Questions de Collectivités Territoriales est le site proposé et conçu par la MAIF pour vous permettre de mieux appréhender le quotidien de votre collectivité.

- solutions maif -

Pour répondre à vos enjeux spécifiques, MAIF Associations & Collectivités a construit pour vous une offre simple, globale et protectrice.

A découvrir
CONTACT 05 49 73 89 89