1. maif.fr
  2. Habitation
  3. Conseils sur l'assurance de prêt
  4. Souscription d'une assurance de prêt
  5. Peut-on se rétracter de son assurance de prêt immobilier ?

Peut-on se rétracter de son assurance de prêt immobilier ?

08/2018 - Mis à jour le 14/08/2018 par Lucie.P

Il n’est pas rare qu’un emprunteur qui a souscrit une assurance pour son prêt immobilier s’aperçoive après qu’il existe des contrats beaucoup plus avantageux. Il est désormais possible de se rétracter et de changer d’assurance en cours de crédit. C’est ce que permettent les dernières lois Hamon et Sapin 2.

retractation assurance de prêt

Pourquoi se rétracter de son assurance de prêt immobilier ?

À l’ère des comparateurs sur Internet, il est désormais plus simple de s’informer sur l’assurance de crédit immobilier. Les avantages sont nombreux : 
  • accéder à une assurance moins chère, sachant que celle-ci peut représenter un tiers du coût du crédit immobilier ; 
  • se couvrir contre d’autres risques que ceux obligatoires à tous les contrats ; 
  • réviser ses quotités en cas de changement de situation professionnelle et familiale, de revente rapide du bien ou de modification du statut de l’emprunteur (divorce, mutation, etc.).
On distingue deux modes de rétractation d’assurance emprunteur.

La rétractation au moment de la signature du contrat

Selon l'article L132-5-1 du Code des assurances, l'emprunteur dispose d'un délai de 30 jours à compter de la signature pour y renoncer. Ce délai s'applique aussi bien aux souscriptions en direct qu'à celles effectuées à distance (par Internet ou par téléphone).

La résiliation en cours de contrat pour une autre assurance

Il faut distinguer deux cas de figure : 
  • le souscripteur revend le bien, change de statut professionnel ou marital. Ces cas justifient la résiliation qui doit être demandée dans les trois mois qui suivent le changement de situation ; 
  • le souscripteur souhaite substituer à son assurance une offre plus avantageuse, c’est l’assurance par délégation.
La loi Hamon adoptée en 2014 permet de changer d’assurance dans les 12 mois qui suivent la signature du prêt et l’amendement Bourquin, de 2017, permet de résilier son assurance tous les ans à la date anniversaire du contrat. 
Il convient néanmoins de procéder en plusieurs étapes :
  • Au préalable il faut rechercher une assurance adaptée à son profil d’emprunteur et plus intéressante financièrement. Pour cela, il est utile de faire appel à un courtier en assurances qui a accès à de nombreuses offres. Il est obligatoire de souscrire à des garanties au moins équivalentes, sinon, l’organisme de crédit sera en droit de refuser la substitution.
  • Ensuite, il faut souscrire au préalable le contrat avant de résilier l’ancien, sous peine de passer quelque temps sans être couvert.
  • Enfin, il faut prévenir la compagnie d’assurance du contrat en cours que l’on souhaite résilier au moyen d’une lettre recommandée. La compagnie dispose d’un délai de 10 jours pour accepter ou refuser la demande. Si les garanties sont les mêmes, elle ne peut s’y opposer.
Les + MAIF
  • Des conseillers spécialisés vous accompagnent.
  • Prise en charge des démarches de résiliation.
  • Un tarif compétitif ajusté à votre situation.