1. maif.fr
  2. Habitation
  3. Conseils sur l'assurance de prêt
  4. Souscription d'une assurance de prêt
  5. Comment choisir la quotité de son assurance de prêt ?

Comment choisir la quotité de son assurance de prêt ?

07/2018 - Mis à jour le 23/07/2018 par Lucie.P

La quotité d’une assurance de prêt correspond au niveau de protection de chaque emprunteur, exprimé dans un pourcentage du montant du crédit immobilier. Quelles sont les caractéristiques d’une quotité d’assurance emprunteur ? Comment la choisir en fonction de sa situation ? Peut-on la modifier au cours de l’emprunt ?

quotite assurance de prêt

Quotité d’assurance de prêt : qu’est-ce que c’est ?

La quotité d’une assurance emprunteur représente le pourcentage du capital de l’emprunt couvert par l’assureur. Elle peut aller de 1 à 100% par co-emprunteur. Un cas concret pour comprendre l’intérêt de la quotité : si l’un des deux co-emprunteurs vient à disparaître et que sa quotité était de 70% par exemple, le co-emprunteur n’aura plus que 30% du capital du prêt à rembourser, le reste sera pris en charge par l’assureur.
C’est à l’emprunteur de définir la quotité de son assurance de prêt, en accord avec l’établissement prêteur. Ce dernier exige une couverture sur l’intégralité de la somme empruntée, ce qui veut dire que :
  • La quotité minimum totale est de 100%.
  • Elle peut monter jusqu’à 200% si vous empruntez à deux avec votre conjoint.
A noter : la quotité choisie a un impact direct sur le coût de l’assurance emprunteur. Si vous optez pour une quotité totale de 200%, les cotisations peuvent être 2 fois plus élevées que sur une quotité totale de 100%.

Comment choisir la quotité de votre assurance emprunteur ?

S’il y a qu’un seul emprunteur : la quotité sera de 100%.  En revanche, dès lors qu’il y a deux emprunteurs, la question se pose. Une couverture équilibrée revient à une répartition 50/50. En choisissant des quotités de 50% par co-emprunteur, chacun est couvert sur le même montant. Cette option est envisageable si :
  • aucun des emprunteurs ne présente de risque particulier ;
  • leurs revenus sont à peu près équivalents.
Bon à savoir : une quotité ne dépassant 100% est un choix pertinent sur l’achat d’une résidence secondaire ou en cas d’investissement locatif, où vous pourriez revendre le bien en cas de coup dur.

Couverture déséquilibrée : décalage dans les quotités

Autre option : choisir des quotités tenant compte des capacités de remboursement de chacun des co-emprunteurs. S’il y a une grosse disparité de revenus entre les co-emprunteurs, il est trop risqué d’opter pour une répartition à 50/50. Il sera alors recommandé de choisir une quotité plus élevée pour celui qui bénéficie des revenus les plus importants. Si l’un des co-emprunteurs a des problèmes de santé, sa quotité devra également être plus importante.

A noter : si vous êtes mariés sous le régime de la séparation de biens, il est important de tenir compte du patrimoine personnel de chacun pour choisir la répartition des quotités.

Pour une couverture complète, les quotités seront de 100/100. C’est la couverture optimale, chaque co-emprunteur a une quotité de 100% : c’est ce que l’on appelle la couverture 200%. En cas de décès de l’un des co-emprunteurs, l’intégralité du prêt serait alors remboursée par l’assurance. Cette couverture étendue est celle à privilégier pour l’achat de votre résidence principale.

A noter : en choisissant la quotité de votre assurance de prêt, il est essentiel de vous projeter sur les évolutions possibles de votre foyer. Ainsi, si vous êtes un jeune couple sans enfant, il est bon d’anticiper l’arrivée potentielle d’enfants et donc de charges futures en choisissant une couverture plus sécurisante que la quotité minimum exigée. 

Peut-on changer la quotité en cours de contrat ?

Même si c’est en effet possible, il est assez compliqué de modifier la quotité de son assurance emprunteur en cours de remboursement. C’est pour cette raison qu’il est important de prendre le temps de bien la choisir dès le départ. Ceci étant dit, il n’y a aucune raison que l’assureur refuse, notamment s’il s’agit d’une demande :
  • de hausse de quotité ;
  • d’interversion de quotité, si la répartition des revenus entre les co-emprunteurs a évolué.
A noter : si vous changez d’assurance de prêt, ce peut-être l’occasion de modifier vos quotités. Depuis 2018, l’amendement Bourquin permet de changer d’assurance emprunteur à chaque date anniversaire de sa souscription.
Les + MAIF
  • Des conseillers spécialisés vous accompagnent.
  • Prise en charge des démarches de résiliation.
  • Un tarif compétitif ajusté à votre situation.