Quels sont les pièges à éviter lors de l’achat d’un bien immobilier ?

12/2019 - Mis à jour le 30/12/2019 par Christine Q

Un achat immobilier engage pour longtemps. Avant de céder à un coup de coeur, mieux vaut prendre le temps de se poser les bonnes questions. Vous vous donnerez ainsi toutes les chances d’éviter les pièges et les mauvaises surprises.

Travaux maison couple acheteur et architecte

Évaluez les points faibles du logement

Avant de vous lancer dans la recherche d’une maison ou d’un appartement à acquérir, consultez tout d’abord votre banquier. Il pourra apprécier votre capacité de remboursement et le montant du prêt susceptible de vous être accordé. Vous pourrez ainsi concentrer votre recherche sur les biens situés dans votre fourchette de prix. Si vous êtes séduit par l’un d’entre eux, visitez-le plusieurs fois et à des heures différentes. Vous jugerez mieux de ses atouts et de ses faiblesses : son exposition, l’activité du quartier et du voisinage, les possibles nuisances sonores et olfactives. L’environnement est une donnée essentielle pour apprécier la valeur d’un logement et, le cas échéant, votre capacité à le revendre. Au bord d’une route passante, dans un quartier très animé ou une zone à risque environnemental, un bien de belle qualité sera forcément déprécié. Préparez votre recherche et renseignez-vous sur les prix du marché dans le secteur qui vous intéresse. Demandez le montant de la taxe foncière. Au moment de faire une offre, vous aurez ainsi les cartes en main pour payer le juste prix.

Il peut être utile de consulter la mairie pour avoir connaissance des éventuels projets d’urbanisme et des travaux de voierie devant affecter votre zone géographique.

Diagnostics et travaux

Sans être vous-même un expert de l’immobilier, essayez d’objectiver au maximum l’état du bien que vous convoitez. L’aspect général compte, et des traces d’humidité sur les murs ou les sols ou une toiture dégradée doivent bien évidemment vous alerter. Pour évaluer l’étendue des dégâts, n’hésitez pas à vous faire accompagner d’un professionnel lors d’une prochaine visite. Demandez au vendeur la nature et les factures des travaux réalisés, et chiffrez ceux à effectuer. Faites en sorte d’obtenir avant la signature du compromis ou de la promesse de vente les diagnostics obligatoires, afin d’avoir le temps de les étudier. Généralement, le vendeur ne les réalise que lorsqu’un acheteur s’est manifesté, certains diagnostics ayant une durée limitée. Ils portent sur la recherche d’amiante et de plomb dans les peintures. La détection de la présence d’insectes xylophages et l’état des risques naturels et technologiques sont obligatoires dans les zones à risques. Le diagnostic de performance énergétique établit le coût annuel en énergie du logement. C’est une donnée importante à intégrer dans votre budget de futur propriétaire.

Le diagnostic de performance numérique renseigne l’acheteur sur la couverture réseau dont bénéficie un bien immobilier. Il n’est pas obligatoire mais peut s’avérer très utile pour évaluer la qualité d’accès à internet, particulièrement en zone rurale. N’hésitez pas à le demander, il peut être très facilement réalisé en ligne par le propriétaire du bien.

Copropriété

Lors d’un achat en copropriété, veillez à bien apprécier l’état physique de l’immeuble et la santé financière du syndicat des copropriétaires. Le vendeur est obligé de vous fournir un certain nombre de documents : le carnet d’entretien de l’immeuble, la fiche synthétique présentant les caractéristiques techniques, juridiques et financières de la copropriété, les procès-verbaux des trois dernières assemblées générales, le montant des charges courantes payées par le vendeur lors des deux dernières années, et, sauf dans les plus petites copropriétés, un état global des impayés de charges au sein du syndicat.

Ces documents doivent vous être remis au plus tard lors de la signature du compromis. Mais demandez à les consulter le plus tôt possible, ils sont riches en renseignements.

Côté MAIF

Acheter un logement est un projet de vie. Pourtant il est souvent difficile de s’y retrouver, surtout lorsqu’on réalise cet achat immobilier pour la première fois.

MAIF met à votre disposition un guide pour vous accompagner dans les différentes étapes de votre projet immobilier.