Pourquoi ouvrir une assurance vie ?

07/2018 - Mis à jour le 18/07/2018 par Nicolas.F

Souscrire un contrat d’assurance vie présente de nombreux avantages. Que ce soit pour investir son épargne, transmettre son patrimoine ou préparer sa retraite, l’assurance vie est un placement très intéressant.

pourquoi ouvrir une assurance vie

Comment se constituer et faire fructifier un capital avec une assurance vie ?

L’ouverture d’un contrat d’assurance vie permet de se constituer une épargne, en y faisant des versements réguliers. Par exemple : vous versez 50 € par mois sur une assurance vie pendant 10 ans, avec un rendement moyen de 2 %. Les intérêts s’ajoutant aux primes versées, vous vous retrouverez avec un capital d’environ 6 495 €.

Vous êtes déjà à la tête d’un capital et souhaitez le faire fructifier ? L’assurance vie est également une bonne option, en plaçant votre argent avec le versement d’une prime unique. Un placement sur un fonds euros offre certes des rendements en moyenne moins importants que les fonds en unités de compte, mais sécurisés à 100 %. En choisissant ce type de fonds, votre capital ne pourra que progresser. Il est toutefois possible d’utiliser les options de transferts (fourgous) ou d’arbitrages programmés pour entrer sur les unités de compte.
Bon à savoir : les intérêts générés par votre capital placé sur une assurance vie ne sont pas imposables à l’impôt sur le revenu, tant que vous n’effectuez pas de rachat de votre contrat.

Ouvrir une assurance vie pour préparer sa retraite

L’assurance vie est également idéale pour préparer sa retraite :
  • Vous pouvez l’alimenter à votre rythme, en fonction de votre capacité d’épargne, par des versements réguliers ou ponctuels.
  • La libération de votre capital peut se faire sous la forme de revenus réguliers ou au coup par coup, selon vos besoins.
  • En cas de décès, le capital de l’assurance vie est transmissible hors succession et le versement de la rente peut être reporté sur le conjoint.
Dans l’optique de se constituer un complément de retraite, il est préconisé de choisir un contrat multisupports, pour espérer de meilleures performances sur le placement. Après, tout dépend de l’objectif et de l’horizon de placement ainsi que du degré de risque que vous êtes prêt à prendre sur les marchés financiers. N’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre compagnie d’assurance afin de déterminer le meilleur profil adapté à votre situation en fonction de votre projet d’épargne.
Par exemple : si la souscription du contrat se fait vers 40 ans, vous pouvez placer jusqu’à 2/3 de votre épargne sur des supports diversifiés (mais plus risqués) pouvant dégager un rendement plus intéressant sur le long terme.

Comment transmettre son patrimoine grâce à l’assurance vie ?

L’assurance vie est un instrument de transmission très avantageux :
  • Les capitaux de l’assurance vie n’entrent pas dans la succession. Il n’y a donc pas de droits de succession à régler pour les personnes désignées dans la clause bénéficiaire :
o avec un plafond de 152 500 € par bénéficiaire ;
o sans limite de plafond, si le bénéficiaire est un conjoint ou un partenaire de Pacs.
  • Il est possible de choisir comme bénéficiaire du contrat une personne qui n’est pas un héritier légal : concubin, ami, parent éloigné, etc.
  • Certaines assurances vie permettent de favoriser ses petits-enfants mineurs
L’assurance vie peut s’avérer capitale pour un couple vivant en concubinage. En effet, un concubin n’a aucun droit en matière successorale. Désigner son concubin comme bénéficiaire de son assurance vie permet donc de le protéger financièrement en cas de décès.
Attention : si le souscripteur du contrat décède avant d’avoir désigné un bénéficiaire à son assurance vie, le capital sera réintégré dans l’actif successoral (Code des assurances, article L132-11).
Les + MAIF
  • Un compartiment en euros garanti solidaire
  • Un soutien apporté à une cause solidaire
  • Une contribution à l'économie responsable et solidaire