Assurance vie : quelle imposition et comment la déclarer ?

Comment déclarer son assurance vie aux impôts ?

Assurance vie : quelle imposition et comment la déclarer ?

Nicolas.F

4 min


MAJ mars 2022

L’assurance vie est le produit d’épargne préféré des Français, notamment pour sa fiscalité avantageuse. Mais lorsqu’il s’agit de déclarer les revenus de son contrat d'assurance vie aux impôts, la démarche peut devenir complexe. Voici comment procéder. 

1
Comment déclarer son assurance vie aux impôts ?

Dans les premiers temps de la vie d’un contrat d’assurance vie, il n’y a généralement aucune déclaration à faire. Bien entendu, les versements effectués sur le contrat ne sont pas imposés et ne doivent pas être déclarés à l’administration fiscale. En ce qui concerne les gains sur les supports en unités de compte ou les intérêts du fonds en euros, ils n’ont pas à être reportés sur la déclaration de revenus. Chaque année, c’est l’assureur qui se charge d’effectuer automatiquement le prélèvement des cotisations sociales dues sur le contrat et toutes les déclarations à l’administration fiscale. Mais la situation change en cas de rachat. Qu’il soit total ou partiel, il faut alors le déclarer à l’administration fiscale.

2
Que faut-il déclarer lors du rachat total d'un contrat d'assurance vie ?

Lorsqu’un contrat est racheté en totalité et qu’il est clôturé, la plus-value doit être déclarée à l’administration fiscale pour être imposée. Cette plus-value correspond à la différence entre la totalité des primes versées depuis l’ouverture de l’assurance vie et la valeur du contrat lors du rachat total.

3
Que faut-il déclarer pour le rachat partiel d'une assurance vie ?

En cas de rachat partiel, le même principe s’applique. Il faut calculer la part que représente la plus-value imposable dans la somme retirée. L’assureur se charge de ce calcul, au prorata du montant total du contrat au moment du rachat partiel. C’est cette plus-value qui est à déclarer dans le cadre de l’imposition sur les revenus.

4
Comment est déclaré le rachat d'un contrat d'assurance vie ?

Qu’il s’agisse d’un rachat total ou d’un rachat partiel, l’assuré doit choisir entre l’option du prélèvement forfaitaire unique ou le barème progressif de l’impôt sur le revenu. Ce choix se fait lors du rachat, et non au moment de remplir sa déclaration d’impôt. Si l’option du prélèvement forfaitaire unique est choisie, l’assureur prélève au moment du rachat le montant de l’impôt correspondant. Dans la déclaration annuelle des revenus, la somme du rachat est pré-remplie automatiquement par l’assureur et l’administration fiscale, même si elle a déjà été imposée. Si c’est le régime général qui a été choisi, les plus-values correspondantes figurent également dans la déclaration d’impôt sur le revenu. Elles sont taxées différemment selon la durée de détention du contrat :

  • soit en tant que « revenus ouvrant droit à abattement » pour une assurance vie ouverte il y a 8 ans ou plus ;
  • soit en tant que « revenus n’ouvrant pas droit à abattement » pour les contrats ayant moins de 8 ans.

L’administration fiscale se charge de calculer l’abattement de 4 600 € (pour une personne seule, 9 200 € pour un couple) dont bénéficient les plus-values encaissées sur les contrats de plus de 8 ans.

Côté MAIF

  • Des formules adaptées à votre profil d’épargnant
  • Un contrat adapté à vos objectifs de placement
  • Une épargne responsable et solidaire qui soutient l’emploi et l’environnement

Sur le même thème

fiscalité assurance vie

Quelle est la fiscalité d'un contrat d’assurance vie ?

L’assurance vie est le placement d’épargne préféré des Français, grâce à son régime fiscal avantageux. Quels sont les atouts fiscaux de ce contrat, les exonérations possibles, les taux d’imposition, et les règles fiscales qui l’encadrent ?

abattement assurance vie

Comment fonctionnent les abattements d’une assurance vie ?

L’assurance vie est un placement réputé pour les différents abattements fiscaux qu’elle permet d’obtenir. Que signifie ce terme d’abattement ? Et comment calculer les montants des réductions d’impôts à percevoir ? Le point sur les abattements de l’assurance vie.

loi de finance 2018 assurance vie

Loi de finance 2018 : quels changements pour l'assurance vie ?

La loi de finance 2018 a apporté de nombreuses réformes fiscales, notamment sur l’impôt sur le revenu, la taxe d’habitation, etc. mais également sur la taxation des produits d’assurance vie. Quelles sont les nouvelles règles applicables aux contrats d’assurance vie ? Comment sont taxés les retraits et les capitaux touchés au décès de l’assuré ?

IFI ISF assurance vie

L’assurance vie est-elle soumise à l’IFI (ISF) ?

Depuis la réforme de janvier 2018, l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) est venu remplacer l’ISF.
Quel impact cela a-t-il sur l’imposition de l’assurance vie ? Comment déclarer la valeur de rachat de ses contrats d’assurance vie dans le cadre de l’IFI ?

Assurance vie qui arrive à échéance

Que se passe-t-il quand mon assurance vie arrive à échéance ?

Un contrat d’assurance vie n’a pas de durée légale et la plupart des assureurs propose des assurances vie avec une date d’échéance à huit ans pour des raisons fiscales, suivie d’une tacite reconduction annuelle. Mais il est possible de prévoir une date d’échéance différente. Que devient le contrat en cas de décès du souscripteur ? Et que faut-il faire pour récupérer son épargne en cas de vie de l’assuré ? Le point.

assurance vie en cas de deces

Que devient l’assurance vie en cas de décès ?

L’assurance vie est plébiscitée par les Français pour ses qualités de produit d’épargne. Mais c’est également un excellent outil pour transmettre un patrimoine. Que devient un contrat d’assurance vie en cas de décès ? Et quelles sont les règles d’imposition ? Éléments de réponse.