Quel est le coût d'une assurance décès ?

07/2018 - Mis à jour le 14/01/2019 par Matthieu.D

Anticiper pour plus de sérénité : c’est l’objet de l’assurance décès, produit de prévoyance qui permet au souscripteur de prévoir le versement d’un capital ou d’une rente après sa disparition au(x) bénéficiaire(s) qu’il aura désigné en amont. Combien coûte une assurance décès ? Le calcul des cotisations fait intervenir de nombreux facteurs : chaque cas est individualisé.

Quel est le coût d'une assurance décès ?

Le montant de la cotisation varie énormément

S’il s’agit d’une garantie obligatoire dans le cadre d’une assurance emprunteur, l’assurance décès est aussi un contrat spécifique qui permet de protéger financièrement ses proches. Concrètement, le souscripteur cotise de manière régulière au contrat en fonction du capital décès qu’il souhaite transmettre. Le montant des cotisations dépendra donc en premier lieu du capital garanti choisi, mais aussi d’autres facteurs :

  • L’âge du souscripteur à l’ouverture du contrat. Plus il est jeune, moins les cotisations sont élevées, d’où l’intérêt d’y songer le plus tôt possible (ce n’est plus possible passé 65 ans). Le montant des cotisations est d’ailleurs révisé régulièrement avec l’avancement de l’âge.
  • Son état de santé, déterminé via un questionnaire de santé voire une visite médicale (notamment à partir de 50 ans). S’il existe des facteurs de risque (tabagisme, affections   cardio-vasculaires, etc.), l’assureur pourra appliquer une surprime voire refuser le dossier.
  • Les garanties supplémentaires qu’il a souscrites, comme la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) pour couvrir la dépendance, ou l’invalidité totale ou partielle (IPT ou IPP). Certaines garanties prévoient par ailleurs une assistance au conjoint survivant pour les démarches administratives.

La périodicité des cotisations a son importance

A la souscription d’une assurance décès, il est possible de choisir le rythme des versements au contrat :
  • mensuel ;
  • trimestriel ;
  • semestriel ;
  • annuel.
La périodicité du versement des cotisations peut être modifiée à tout moment. Pour un capital garanti de 36 000 € dans le cadre d’un contrat d’assurance décès Rassurcap Solutions ouvert à l’âge de 40 ans, la cotisation mensuelle est estimée à 7,20 €, ce qui représente 86,4€ par an. 
A savoir : il est en effet possible d’effectuer une simulation en ligne pour estimer le montant du capital nécessaire et avoir une première approche du montant des cotisations de l’assurance décès ; un montant qui sera affiné en fournissant des informations plus précises sur son profil.
Côté MAIF
  • Le + budget : un des tarifs les plus bas du marché
  • Le + personnalisation : un capital au choix à partir de 20 000 € minimum et sans plafond
  • Le + confiance : des formalités d’adhésion simplifiées jusqu’à 45 ans et pour un montant maximum de 50 000 euros.