Bénéficiaire assurance décès

Comment choisir le bénéficiaire de son assurance décès ?

Bénéficiaire assurance décès

Matthieu D.

7 min


MAJ juillet 2018

En contractant une assurance décès, il est possible de désigner un ou plusieurs bénéficiaires pour le versement d’un capital à votre disparition. Qui peut être bénéficiaire d’un capital décès ? Comment le choisir et peut-on modifier les bénéficiaires d’un contrat d’assurance décès ?

1
Bénéficiaire d’une assurance décès : qu’est-ce que c’est ?

Le bénéficiaire d’une assurance décès est la personne que vous choisissez lors de la souscription du contrat et qui percevra le capital décès au terme du contrat. Le capital décès correspond à la somme d’argent que reçoit le bénéficiaire de votre contrat d’assurance décès, pour lui permettre de faire face financièrement, si vous veniez à disparaître. Le montant du capital qui sera versé au bénéficiare est fixe, quelles que soient la durée de votre contrat et la somme des primes versées.

A noter : si vous étes salarié, la Sécurité sociale verserait un capital décès à votre conjoint et/ou vos enfants. Cela dit, son montant est généralement insuffisant pour garder un train de vie similaire. 
Le choix du bénéficiaire de votre contrat d’assurance décès est totalement libre. Vous pouvez désigner la ou les personnes que vous souhaitez, qu’elles aient un lien de parenté avec vous ou non.

A noter : si aucun bénéficiaire n’a été désigné dans le contrat, le capital décès intègrera le reste de la succession au décès de l'assuré.

2
Comment désigner le bénéficiaire de son assurance décès ?

Pour désigner un ou des bénéficiaires à son assurance décès, deux options sont possibles.

Passer par une clause standard : la compagnie d’assurance met à votre disposition plusieurs clauses pré-rédigées. Vous optez alors pour celle qui correspond le mieux à votre situation.

Généralement, ces clauses proposent un ordre de priorité entre les bénéficiaires potentiels :

  • le bénéficiaire privilégié étant le conjoint ou partenaire de PACS ;
  • puis les enfants nés ou à naître, vivants ou représentés ;
  • les éventuels ascendants ;
  • et enfin, de potentiels proches.

A noter : les bénéficiaires sont désignés par leur qualité et non par leur nom. Concrètement, si la clause indique que le capital décès doit revenir à votre conjoint, c’est votre conjoint au moment de votre décès qui sera bénéficiaire, et non un éventuel ex-conjoint, même si vous avez souscrit votre assurance au moment où vous étiez encore en couple.

Rédiger une clause particulière : cela a l’avantage de vous permettre de privilégier quelqu’un en particulier, qui ne percevrait rien ou peu, dans le cadre des clauses standards : par exemple un petit enfant ou un concubin.

Si vous optez pour une clause particulière, il faut faire attention d’y faire figurer plusieurs éléments :

  • L’identité précise du ou des bénéficiaires de premier rang : nom, prénom, date et lieu de naissance, adresse.
  • L’ordre de priorité entre les bénéficiaires s’il y en a plusieurs et la répartition du capital décès entre eux.
  • Les bénéficiaires de second rang, qui toucheront votre capital décès, en cas de décès du ou des bénéficiaires de votre choix.

3
Comment modifier le bénéficiaire en cours de contrat ?

Il est possible de changer le ou les bénéficiaires de son capital décès à tout moment. Pour cela, il suffit d’envoyer votre nouvelle clause bénéficiare ainsi qu'un justificatif d'identité à votre assureur, ou d’apporter une modification à votre testament. En revanche, si le ou les bénéficiaires avaient accepté le contrat, vous ne pourrez pas modifier la clause bénéficiaire sans son accord.

A noter : l’acceptation de la clause bénéficiaire passe par l’ajout d’un avenant au contrat d’assurance, signé par le souscripteur de l’assurance décès, le bénéficiaire acceptant choisi, et l’assureur. 

Côté MAIF

  • Les bénéficiaires d'un contrat d'assurance décès MAIF bénéficient d'une assistance téléphonique et d'un soutien dans les démarches administratives.
  • Nos conseillers vous proposent un bilan personnalisé pour vous aider à déterminer le montant du capital à souscrire.
  • Vous avez le choix du mode de versement du capital : soit en une seule fois, soit sous forme de rente aux bénéficiaires désignés dans le contrat.

Sur le même thème

Assurance décès limite d'âge

A quel âge souscrire une assurance décès ?

L’assurance décès permet de protéger financièrement sa famille en cas de décès prématuré. A quel moment de vie est-il intéressant de souscrire une assurance décès ? Au moment de souscrire, quelles sont les contraintes liées à l'âge ? Sont-elles les mêmes pour tous les types de contrats ?

Capital assurance décès

Assurance décès : quel montant de capital choisir ?

L’assurance décès est un contrat de prévoyance dont l’objectif est de protéger financièrement vos proches en cas de décès. Quel montant garantir ? Peut-on le modifier et quelle fiscalité est appliquée au moment de la libération de cette somme ?

assurance deces impots

Quelle fiscalité pour l’assurance décès ?

Le capital décès versé aux bénéficiaires d’une assurance décès n’est généralement pas soumis à des droits de succession. Mais selon l’âge de l’assuré et la date de versement des primes d’assurance, des prélèvements fiscaux s’appliquent. Le point sur l’imposition de l’assurance décès.

Assurance décès à fonds perdus

Qu’est-ce qu’une assurance décès à fonds perdus ?

L’assurance décès permet, moyennant le versement d'une cotisation, de couvrir ses proches en cas de décès ou d'invalidité. Mais si l’assuré décide de résilier son contrat (le risque ne s’étant pas réalisé), l’assureur ne lui versera aucun capital. L’assuré ne récupère pas sa mise : on parle alors de « fonds perdus », ce qui n’enlève rien aux avantages de la formule. Explications.

assurance deces avec carte bancaire

Quelle assurance décès avec votre carte bancaire ?

Saviez-vous que les cartes bancaires proposent toutes des garanties qui protègent leur titulaire lors de ses déplacements ? A quoi correspondent les garanties d’assurance et d’assistance des cartes bancaires ? Comment est couvert le risque de décès ? Quelles sont les limites de l’assurance décès associée à votre carte bancaire ?