assurance deces avec carte bancaire

Quelle assurance décès avec votre carte bancaire ?

assurance deces avec carte bancaire

Matthieu D.

6 min


MAJ novembre 2018

Saviez-vous que les cartes bancaires proposent toutes des garanties qui protègent leur titulaire lors de ses déplacements ? A quoi correspondent les garanties d’assurance et d’assistance des cartes bancaires ? Comment est couvert le risque de décès ? Quelles sont les limites de l’assurance décès associée à votre carte bancaire ?

1
Carte bancaire : quelles garanties vous couvrent ?

Selon le type de carte bancaire que vous possédez, un certain nombre d’assurances et de garanties vous couvrent. Pour les cartes bancaires classiques (cartes Visa et Mastercard classic, etc.), voici les plus courantes :

  • Garanties d’assurance : en général, l’ensemble des cartes bancaires prévoit au moins une garantie décès-invalidité, pour les accidents en France et à l’étranger. Certaines cartes prévoient aussi une assurance médicale internationale, qui permet de couvrir des frais d’hospitalisation par exemple.
  • Garanties d’assistance : on trouve le plus souvent a minima une assistance rapatriement ainsi qu’une assistance juridique.

Les cartes bancaires haut de gamme (carte Visa Premier, MasterCard Gold et Platine, Visa Infinite, etc.) comptent plus de garanties. En plus de celles précédemment citées pour les cartes bancaires classiques, on trouve :

  • Garanties d’assurance : assurance responsabilité civile à l’étranger, assurance retard, modification ou annulation de votre voyage, assurance véhicule de location, assurance neige et montagne, etc.
  • Garanties d’assistance : service téléphonique d’assistance, prestation d’assistance personnelle, etc.

A noter : pour connaître l’ensemble des garanties que vous offre votre carte bancaire, référez-vous aux conditions générales du contrat de votre carte. 

2
Assurance décès : la protection de la carte bancaire ne suffit pas

Si vous cherchez à mettre à l’abri votre famille en cas de décès, la garantie de base de l’assurance de votre carte bancaire est beaucoup trop réductrice. Pour être valables, les garanties offertes par votre carte bancaire doivent être liées au paiement avec la carte, ce qui est en général le cas lorsque vous réservez un titre de transport (bus, train, avion). Or moins d’un décès sur dix en France se produit dans les transports en commun.

A noter : selon les banques, les garanties peuvent avoir un champ d’application partiel ou total. Pour connaître l’ensemble des exclusions de garantie associées à votre carte bancaire, ainsi que leur champ d’application, renseignez-vous auprès de votre banque.

3
Souscrire une assurance décès pour bénéficier d’une couverture complète

L’assurance de votre carte bancaire est davantage une assurance de voyage, car pas totalement sécurisante en cas de maladie ou d’accident de la vie quotidienne. Elle n’a pas vocation à mettre sa famille à l’abri financièrement en cas de disparition. Pour protéger pleinement un risque de décès ou d’invalidité, rien n’équivaut en effet à une assurance décès invalidité. Un contrat toutes causes dit temporaire décès, qui permet le versement d’un capital adapté à la situation du foyer et défini à l’avance.

4
Quelle assurance décès avec une carte bancaire ?

La garantie décès invalidité fait partie des garanties de base présente sur tous les contrats de cartes bancaires. Elle prévoit le versement d’une indemnisation en cas de décès ou d’invalidité, à la famille de la victime. Pour cela, l'accident doit avoir lieu au cours d’un voyage payé avec la carte bancaire, par exemple au cours d'un voyage en train, en avion ou avec une voiture de location. Le montant du capital décès versé diffère en fonction des types de carte : il peut atteindre 40 000 €, voire 95 000 € selon les cartes.

A savoir : le titulaire de la carte bancaire n’est pas le seul à être couvert par son assurance. Le conjoint, les enfants et petits-enfants de moins de 25 ans, ainsi que toute personne à la charge fiscale du titulaire de la carte, sont également couverts.

Côté MAIF

  • Avec l'assurance Décès MAIF, vous sécurisez financièrement l'avenir de votre famille. Le versement d'un capital est garanti en cas de décès par accident ou maladie.
  • Grâce au bilan personnalisé, un conseiller MAIF vous aide à déterminer le montant du capital à souscrire.
  • Vous bénéficiez d'un des tarifs les plus bas du marché

Sur le même thème

Bénéficiaire assurance décès

Comment choisir le bénéficiaire de son assurance décès ?

En contractant une assurance décès, il est possible de désigner un ou plusieurs bénéficiaires pour le versement d’un capital à votre disparition. Qui peut être bénéficiaire d’un capital décès ? Comment le choisir et peut-on modifier les bénéficiaires d’un contrat d’assurance décès ?

Capital assurance décès

Assurance décès : quel montant de capital choisir ?

L’assurance décès est un contrat de prévoyance dont l’objectif est de protéger financièrement vos proches en cas de décès. Quel montant garantir ? Peut-on le modifier et quelle fiscalité est appliquée au moment de la libération de cette somme ?

Assurance décès limite d'âge

A quel âge souscrire une assurance décès ?

L’assurance décès permet de protéger financièrement sa famille en cas de décès prématuré. A quel moment de vie est-il intéressant de souscrire une assurance décès ? Au moment de souscrire, quelles sont les contraintes liées à l'âge ? Sont-elles les mêmes pour tous les types de contrats ?

Assurance décès à fonds perdus

Qu’est-ce qu’une assurance décès à fonds perdus ?

L’assurance décès permet, moyennant le versement d'une cotisation, de couvrir ses proches en cas de décès ou d'invalidité. Mais si l’assuré décide de résilier son contrat (le risque ne s’étant pas réalisé), l’assureur ne lui versera aucun capital. L’assuré ne récupère pas sa mise : on parle alors de « fonds perdus », ce qui n’enlève rien aux avantages de la formule. Explications.

assurance deces impots

Quelle fiscalité pour l’assurance décès ?

Le capital décès versé aux bénéficiaires d’une assurance décès n’est généralement pas soumis à des droits de succession. Mais selon l’âge de l’assuré et la date de versement des primes d’assurance, des prélèvements fiscaux s’appliquent. Le point sur l’imposition de l’assurance décès.

Quel est le coût d'une assurance décès ?

Quel est le coût d'une assurance décès ?

Anticiper pour plus de sérénité : c’est l’objet de l’assurance décès, produit de prévoyance qui permet au souscripteur de prévoir le versement d’un capital ou d’une rente après sa disparition au(x) bénéficiaire(s) qu’il aura désigné en amont. Combien coûte une assurance décès ? Le calcul des cotisations fait intervenir de nombreux facteurs : chaque cas est individualisé.