Comment fonctionne le taux d’une assurance vie ?

02/2019 - Mis à jour le 18/02/2019 par Nicolas F.

La presse économique fait régulièrement état de la baisse des taux de l’assurance vie. Mais que représente exactement ce « taux » ? Comment est-il calculé et comment peut-on augmenter la rémunération de son contrat ? Voici ce qu’il faut savoir sur les taux de l’assurance vie, et comment les comparer d’un contrat à l’autre.

taux assurance vie

Qu’est-ce que le taux d’une assurance vie ?

Le taux d’une assurance vie correspond à la rémunération annuelle du contrat. Lors de son ouverture, à intervalles réguliers ou ponctuellement, l’assuré verse des primes. Celles-ci génèrent des gains qui à leur tour, année après année, produisent des intérêts.

Quels sont les différents types de taux proposés par les contrats d’assurance vie ?

Le taux de rémunération varie d’une assurance vie à l’autre. Tout dépend du type de contrat qui a été ouvert :

  • Pour un contrat en euros, l’assureur propose un taux minimum garanti, dont le montant est indiqué dans le contrat. Chaque année, les intérêts perçus viennent augmenter les fonds déjà versés par l’assuré.
  • Pour un contrat en unités de compte, la rémunération varie selon les supports choisis par l’assuré (actions, obligations, actifs immobiliers, OPCVM, etc.). Chaque support offre un rendement différent, non garanti (il peut donc être négatif) et variable d’une année sur l’autre.
  • Pour un contrat multi-support, les fonds peuvent être placés sur des supports en unités de compte ou sur un fonds en euros. Le taux de rémunération annuel dépend donc de l’allocation choisie par l’assuré.

Comment les taux des fonds en euros sont-ils calculés ?

Les fonds en euros d’un contrat d’assurance vie sont rémunérés en additionnant deux éléments :

  • Le taux d'intérêt technique du contrat, dont le niveau est fixé par l’assureur. Il correspond à la rémunération minimale garantie du contrat.
  • La participation aux bénéfices, dont le niveau est directement lié à la performance réelle des placements effectués par l'assureur. Elle est calculée une fois par an, généralement en fin d’année. Son versement intervient (selon les contrats) au cours du premier trimestre de l’année suivante

Comment augmenter le rendement de son assurance vie ?

Pour ne pas se contenter des taux d’intérêts de plus en plus faibles versés par les fonds en euros, il est possible de se tourner vers les supports en unités de compte. Selon son profil d’investisseur, un épargnant peut avoir intérêt à diversifier prudemment ses investissements. Ces fonds en actions, en obligations ou en actifs immobiliers sont certes plus risqués, mais ils offrent un potentiel de rémunération supérieur aux fonds en euros, surtout dans une optique de long terme.

Quels sont les autres éléments pour comparer le rendement d’un contrat ?

Au moment de comparer plusieurs contrats d’assurance vie, il est important de prendre en compte leur rémunération globale. En plus du taux, cela veut dire qu’il faut vérifier le niveau des différents frais appliqués par le gestionnaire du contrat :
  • les frais d’entrée prélevés à l’adhésion du contrat ;
  • les frais sur versements amputés lors de chaque versement, et qui peuvent être revus à la baisse selon le montant versé ;
  • les frais de gestion prélevés chaque année sur le montant total du contrat
  • les frais sur arbitrage concernant les compartiments en unités de compte.
Côté MAIF
  • Des formules adaptées à votre profil d’épargnant
  • Un contrat adapté à vos objectifs de placement
  • Une épargne responsable et solidaire qui soutient l’emploi et l’environnement