Comment combiner assurance vie et support SCPI ou SCI ?

10/2018 - Mis à jour le 16/10/2018 par Nicolas.F

L’assurance vie est un placement apprécié pour sa fiscalité avantageuse, tandis que les SCPI le sont pour leur rendement intéressant. Comment les associer afin de profiter des avantages de ces deux types de placements ? Quels avantages et limites y a-t-il à combiner assurance vie et SCPI ?

combiner SCPI et assurance vie

SCPI / SCI : qu’est-ce que c’est ?

Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) et Sociétés Civiles Immobilières sont des sociétés dont le rôle est d’acquérir et de gérer un patrimoine immobilier locatif, avec pour objectif de générer des revenus qui seront répartis entre ses actionnaires. Investir dans ce placement pierre papier est un bon moyen de se lancer dans le marché de l’immobilier locatif. Cela permet :
  • de se constituer un patrimoine avec des montants d’investissement accessibles (on peut démarrer avec quelques centaines d’euros) ;
  • de profiter de revenus immédiats ;
  • d’éviter les éventuels embarras relatifs à la gestion d’une location au quotidien : tout est pris en charge par la société de gestion.
Vous pouvez investir dans des SCPI via votre assurance vie, afin de bénéficier des avantages propres à ces deux placements.
 
A noter : l’assurance vie ne doit pas être confondue avec le contrat de capitalisation. Ce contrat a des caractéristiques assez proches : on peut y placer son épargne sur des fonds euros ou sur des unités de compte. Mais la principale différence est qu’il intégrera l’actif successoral de l’assuré à son décès.

Avantages des supports SCPI / SCI en assurance vie

Choisir d’investir dans ce type de supports via votre assurance vie comporte de nombreux atouts :
  • La plupart des contrats ont un rendement minimum garanti.
  • Il est possible d’ouvrir une assurance vie même avec une somme de départ peu importante.
  • Les sommes transmises via une assurance vie ne rentrent pas dans l’actif successoral de l’assuré. De plus, si le bénéficiaire du contrat est votre conjoint, il sera exonéré de droits de succession. Dans le cas contraire, des abattements existent, qui dépendent de l’âge auquel vous avez versé les cotisations sur votre assurance vie.
  • En investissant dans des SCPI ou SCI dans le cadre d’une assurance vie, vous n’aurez pas de temps de latence entre le moment de la souscription et celui des premières rentrées d’intérêts. En revanche, si vous achetez directement des parts dans une ou plusieurs SCPI, vous aurez un délai de jouissance avant de toucher vos revenus fonciers.
  • Vous pourrez par ailleurs profiter de la fiscalité de l’assurance vie. Les produits de l’assurance vie ne sont pas imposables à l’impôt sur le revenu, sauf en cas de rachat partiel ou total du contrat. Vos parts de SCPI détenues ne seront donc pas imposées. Le taux d’imposition des rachats est très intéressant dès 8 ans d’ouverture du contrat d’assurance. 
Bon à savoir : en achetant directement des parts dans des SCPI, vos dividendes seront soumis à l’impôt sur le revenu, et aux prélèvements sociaux (17,2 %).

SCPI et contrat d’assurance vie : quels inconvénients ?

Les SCPI comme supports d’investissement pour votre assurance vie ont également quelques limites :
  • Il n’est pas possible de financer son investissement par un crédit : les fonds placés via une assurance vie doivent déjà être en votre possession.
  • Via l’assurance vie, toutes les SCPI ne sont pas forcément accessibles comme support d’investissement. Les assureurs proposent les placements les plus liquides, qui pourront être revendus facilement.

Assurance vie : dans quelle SCPI investir ?

Si vous décidez d’investir dans des SCPI via votre assurance vie, l’idéal est de diversifier vos placements :
  • Garantissez-vous un rendement minimum grâce à des investissements sur des fonds euros : même si le rendement offert par les fonds en euros sont peu élevés, votre capital investi, ainsi que vos gains, sont sécurisés.
  • Variez vos supports d’investissement en plaçant aussi une partie de votre capital sur des SCPI : le taux de rémunération des SCPI de rendement est plus intéressant. En moyenne sur l’année 2017, il était de 4,43 %.
A noter : selon les contrats, les compagnies d’assurance peuvent limiter le capital investi dans des parts de SCPI. Par exemple au maximum 50 % des sommes versées. Ceci étant, avec certains contrats d’assurance, il est possible d’investir 100 % de son assurance vie sur des supports SCPI.
Pour choisir les SCPI sur lesquelles placer via votre assurance vie, prenez conseil auprès de votre assureur, il vous présentera les offres disponibles et pourra vous guider dans ce nouvel investissement. Gardez en tête que ce ne sont pas forcément les mêmes SCPI qui sont disponibles en fonction des compagnies d’assurance.
Les + MAIF
  • Un compartiment en euros garanti solidaire
  • Un soutien apporté à une cause solidaire
  • Une contribution à l'économie responsable et solidaire