Quelles règles d'or suivre pour louer son bien ?

05/2021 - Mis à jour le 05/05/2021 par Aurélie S.

Vous êtes propriétaire d’un logement et vous souhaitez le mettre en location ? Avant d’en arriver à la signature du bail avec le futur locataire, il vous faut respecter plusieurs recommandations. Cela passe notamment par la rédaction d’une annonce efficace pour louer un appartement ou une maison, ou encore la fixation au prix le plus juste du loyer.

couple devant ordinateur

Rédiger une annonce immobilière attractive

La principale vocation d'une annonce immobilière est de séduire le potentiel locataire. C'est pourquoi elle doit être rédigée de manière claire et concise, avec une accroche originale. Il s'agit de mettre en avant les atouts du logement. Quel que soit son mode de diffusion (vitrine d'une agence immobilière, site Internet ou journal), l'annonce doit ainsi comporter un certain nombre de mentions obligatoires (nature du bien, superficie, description, étiquette énergétique...). Doivent aussi figurer des informations spécifiques, comme le type de location (vide ou meublée), le montant du loyer et des charges, ou le montant du dépôt de garantie. Des données destinées à maximiser ses chances de louer le logement, mais surtout à rendre l’annonce conforme à la réglementation en vigueur.

Valoriser votre bien avec de belles photos

Les annonces de location les plus consultées sont souvent celles qui sont systématiquement accompagnées de photos (une par pièce, dans l'idéal). Pensez à illustrer votre texte avec des clichés récents, de bonne qualité et surtout lumineux. S’il est habité, pensez à ranger le logement avant la prise des photos. Pour retenir l’attention des candidats, soignez particulièrement l’image qui sera mise en avant dans l’annonce. La première impression est souvent la bonne…

Diffuser votre annonce immobilière

Pour toucher le plus grand nombre de personnes, mieux vaut multiplier les canaux de diffusion de votre annonce. Vous pouvez, bien sûr, passer par une agence immobilière ou une société de gestion locative. Pour une visibilité maximale, Internet et les réseaux sociaux demeurent incontournables. Ne négligez pas non plus moyens de proximité, comme le panneau « À louer » accroché au balcon ou l'affichette apposée sur la devanture du commerce du coin de la rue. Un conseil : une fois le bail de location signé, pensez à retirer vos annonces.

Fixer le montant de votre loyer

Le calcul du loyer d'une maison ou d'un appartement est une étape décisive pour un propriétaire. En principe, la fixation d'un premier loyer reste libre pour tout bien immobilier autre que ceux qui bénéficient d'un régime de défiscalisation au travers d'un investissement locatif, du type dispositif Pinel (là, des plafonds de loyer sont à respecter). Le bailleur doit néanmoins veiller à fixer un loyer juste et conforme aux prix pratiqués alentour pour le même type de logement. Dans certains cas, la fixation du loyer est encadrée par la loi (relocation en zone tendue ou encadrement des loyers, par exemple).

Trouver et sélectionner un locataire fiable

Dénicher un locataire, c'est bien. Encore faut-il qu'il soit sérieux et fiable. Plusieurs astuces existent pour trouver le profil idéal (à savoir, celui qui paiera le loyer tous les mois et respectera le logement) : exiger un dossier complet au candidat, vérifier sa solvabilité, ou encore le rencontrer pour juger de son sérieux.

Signature du bail et état des lieux d’entrée

La signature du contrat de location (ou bail) peut intervenir n’importe quand avant la prise de possession du logement par le ou les locataires. En revanche, l’état des lieux doit impérativement être fait avant la remise des clés aux nouveaux occupants.

Assurer le bien et les responsabilités de propriétaire bailleur

Dès que l'on est propriétaire d'un bien immobilier on en est responsable, vis-à-vis des tiers comme des locataires. S’assurer en responsabilité civile est donc essentiel, et même obligatoire dès lors que le bien est détenu en copropriété. Afin de pouvoir mettre le bien en location et encaisser des loyers, il est nécessaire d’avoir un bien en bon état. Assurer le logement en cas de sinistre permet de garantir la prise ne charge des frais de remise en état pour le remettre à la location.

Anticiper les loyers impayés avec une assurance dédiée

Pour se prémunir contre les risques de retard ou de non-paiement des loyers, le bailleur a tout intérêt à souscrire à une assurance ad hoc. C’est notamment le cas de la garantie des loyers impayés (GLI), qui permet au propriétaire de continuer à percevoir ses revenus mensuels en cas de litige avec son locataire.

Côté MAIF
  • Les propriétaires expriment très souvent de nombreuses craintes à louer : dégradations immobilières, loyers impayés, départ prématuré... Avec l’Assurance Loyers Impayés, vous sécurisez vos revenus et louez en toute confiance.