1. maif.fr
  2. Habitation
  3. Guide investissement locatif
  4. Types de bien
  5. Investir dans immeuble de rapport
couple qui se promène

Comment investir dans un immeuble de rapport ?

couple qui se promène

Aurélie S.


MAJ juin 2021

L'investissement dans un immeuble de rapport, comprenant plusieurs appartements, constitue une bonne stratégie pour dégager des bénéfices avec l'immobilier. Une fois les travaux réalisés, la valorisation des logements permet d’assurer leur bonne mise en location et accroître leur rentabilité.

1
Définition d’un immeuble de rapport

Également appelé « immeuble à loyers », l'immeuble de rapport caractérise un ensemble immobilier complet, composé de plusieurs appartements et acquis par un seul investisseur (on dit qu'il est détenu en monopropriété), lequel les met en location pour en tirer le meilleur rendement locatif. Il se distingue donc de la copropriété, où plusieurs propriétaires possèdent un ou plusieurs logements dans un même immeuble. Lors de l’achat, les logements peuvent être libres de toute occupation ou déjà loués.

2
Les avantages d’un immeuble de rapport pour l’investisseur

Ce type d’investissement permet de bénéficier d'un prix au mètre carré plus faible que lors de l'achat d'un seul appartement. La faible concurrence sur ce marché offre, en effet, une marge de négociation plus importante. Cela signifie également des économies importantes sur l'ensemble de l'opération, notamment sur les frais d'agence, de notaire ou encore bancaires.

Comparativement au même nombre d’appartements gérés individuellement, les coûts de gestion et d'assurance sont aussi plus faibles, tout comme les impôts fonciers. Ce qui laisse augurer une meilleure rentabilité locative. De plus, la multiplicité des locataires permet de réduire les risques de loyers impayés. Enfin, chaque logement pourra être revendu séparément à un meilleur prix.

3
Les inconvénients et risques d’un immeuble de rapport

Le choix d'investir dans un immeuble de rapport présente des inconvénients à prendre en compte dès la genèse du projet. Sachant qu'il s'agit d'un investissement beaucoup plus lourd que sur un seul appartement, cela suppose une importante mise de départ. Ensuite, l'immeuble de rapport concentre les risques au lieu de les diluer.

Un problème majeur sur l'immeuble (nuisances sonores, dégât des eaux, fissures…) impactera l'ensemble des locataires, et donc l'intégralité de l'investissement. Tous les travaux, que ce soit à l’intérieur des appartements comme dans les parties communes, sont à la seule charge du propriétaire. Tout comme le ravalement de façade ou un changement de toiture, qui peuvent se chiffrer à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Pour toutes ces raisons, ce type de bien est plus difficile à vendre.

4
Acheter et revendre un immeuble de rapport pour réaliser une plus-value

Pour ne rien rater de l'investissement, il convient de s'assurer du bon emplacement géographique de l'immeuble (pour limiter la vacance locative) et du bon état général du bâtiment. De même, une bonne gestion du bien, en y consacrant un minimum de temps et d'argent, augmente l'espoir d'une plus-value à la revente.

5
Où et comment trouver des immeubles de rapport à acheter ?

Il est possible de se tourner vers les moyens traditionnels, comme les agences immobilières et les petites annonces en ligne. Il ne faut toutefois pas négliger les applications numériques dédiées.

6
Fiscalité d’un immeuble de rapport

La fiscalité d'un immeuble de rapport diffère selon la modalité d'acquisition choisie. Un bien acheté en nom propre est soumis à l'impôt sur le revenu. Dans ce cas, deux régimes peuvent s'appliquer : pour une location nue, le propriétaire est redevable de l'impôt foncier ; pour une location meublée, il est imposable au régime micro-BIC ou au régime réel. Il est également possible d'acheter l'immeuble de rapport via une société civile immobilière (SCI), avec le choix de l'impôt sur le revenu (IR) ou sur les sociétés (IS).

7
Acheter un immeuble : en nom propre ou SCI ?

Si monter une société civile immobilière pour investir dans un seul appartement n'est guère intéressant, cette solution est plus judicieuse pour bénéficier de l'amortissement du prix de l'immeuble de rapport, et donc d'une meilleure fiscalité par rapport à une acquisition en nom propre. Les démarches restent néanmoins plus contraignantes.

Côté MAIF

  • Les propriétaires expriment très souvent de nombreuses craintes à louer : dégradations immobilières, loyers impayés, départ prématuré... Avec l’Assurance Loyers Impayés, vous sécurisez vos revenus et louez en toute confiance.

Sur le même thème

location meublée ou de location vide

Faut-il louer son bien vide ou meublé ?

Un propriétaire bailleur peut conclure un bail de location meublée ou de location vide (dite location nue) avec un locataire. Selon la formule choisie, la typologie du logement loué diffère et les revenus sont soumis à des régime fiscaux distincts.

La division d'un appartement

Quels sont les avantages de la division d'appartement ou maison ?

La division d'un appartement ou d'une maison en plusieurs logements destinés à la location est une solution intéressante pour maximiser la rentabilité de son investissement immobilier. Il convient de se renseigner pour savoir si le bien est assujetti à une autorisation préalable de travaux.

Centre de gestion

Qu’est-ce qu’un CGA (centre de gestion agréé) ?

Les centres de gestion agréés (CGA) ne sont pas réservés aux seules entreprises. Les loueurs en meublé non professionnels peuvent aussi faire appel aux services de ces organismes pour surveiller la gestion comptable et fiscale de leur activité, moyennant une cotisation annuelle. De plus, l’adhésion à un CGA ouvre droit à des avantages fiscaux non négligeables.