1. maif.fr
  2. Habitation
  3. Conseils sur l'assurance habitation
  4. Démarches assurance habitation en cas de vente

Quelles sont les démarches autour de l’assurance habitation en cas de vente ?

vente nouveau logement assurance habitation

Aurélie.S

5 min


MAJ novembre 2020

En cas de vente d’un bien immobilier, le contrat d’assurance habitation peut être transféré au nouveau propriétaire, ou être résilié. Quelles démarches doivent être effectuées par le vendeur et par l’acquéreur ? L’assureur peut-il résilier le contrat ?

1
Vente d’un bien immobilier : que devient l’assurance habitation ?

Quand on vend un bien immobilier, deux options sont possibles concernant l’assurance habitation :

  • Le contrat en cours peut être transféré à l’acquéreur du bien, grâce au principe de continuité de contrat. C’est la solution par défaut qui entre en jeu de plein droit, si ni le vendeur ni l’acquéreur n’ont entamé de démarche particulière.
  • Le contrat peut être résilié par le vendeur, par l’acquéreur ou les deux : les délais impartis ne sont pas les mêmes selon la personne à l’initiative de la résiliation. L’article L113-16 du Code des assurances précise que la vente du bien immobilier fait partie des causes possibles de résiliation d’une multirisque habitation, hors date d’échéance du contrat. 

Depuis la loi Hamon (2014), les contrats d’assurance peuvent être résiliés après douze mois d’engagement. Les compagnies d’assurance doivent par ailleurs envoyer un avis d’échéance à leurs assurés, leur rappelant les caractéristiques de leur contrat, ainsi que les modalités de résiliation leur étant associées.

A noter : le principe de continuité de contrat permet d’éviter que l’habitation ne soit pas assurée, même pendant une courte durée, dans la période correspondant au délai entre la signature du compromis de vente et l’acte de vente.

2
Quels sont les droits et obligations du vendeur ?

Le vendeur a l’obligation d’informer sa compagnie d’assurance rapidement que son bien immobilier est vendu, idéalement dès la signature du compromis de vente.

Il doit ainsi communiquer :

  • A l’assureur : la date estimée de la vente ainsi que les coordonnées du nouveau propriétaire, par lettre recommandée avec accusé de réception. Il est essentiel d’accomplir dès que possible cette démarche pour éviter de se retrouver à payer des cotisations sur un bien dont on n’est plus propriétaire.
  • A l’acquéreur : les références de sa multirisque habitation, et ses principales garanties. De cette façon, le nouveau propriétaire peut commencer à comparer les offres pour assurer son bien.

Bon à savoir : il faut compter entre 2 et 3 mois de démarches entre la signature du compromis de vente, et celle de l’acte final de vente chez le notaire. En savoir plus sur le choix entre un ou deux notaires.

3
Comment résilier l’assurance habitation du logement qu’on vend ?

Les démarches et le timing à respecter pour la résiliation de l’assurance habitation d’un bien en vente dépendent de la personne qui s’en charge :

  • Résiliation de l’assurance par le vendeur : tant que la compagnie d’assurance n’est pas au courant du changement de situation associé au bien, c’est le vendeur qui est en charge du paiement des cotisations. Il est donc important de prévenir l’assureur au plus tôt, d’autant que la prise d’effet de la résiliation n’a lieu que 30 jours après la réception de la lettre par l’assureur. Le vendeur a également l’option de demander le transfert de son contrat au nouvel acquéreur.
  • Résiliation du contrat par l’acquéreur : bien que l’acquéreur n’ait pas de délai spécifique à respecter en la matière, s’il souhaite résilier l’assurance habitation associée au bien qu’il achète, il est préférable qu’il le fasse au plus vite, par l’envoi à l’assureur d’une lettre recommandée avec accusé de réception. En effet, même s’il a déjà souscrit une nouvelle assurance habitation, il peut se retrouver en charge du paiement des primes de l’assurance du vendeur, si celui-ci a choisi le transfert de contrat. Il est donc indispensable d’effectuer cette démarche rapidement pour ne pas se retrouver à payer deux assurances habitation pour le même bien.

A noter : si le vendeur n’a pas résilié l’assurance habitation avant la signature de l’acte de vente, le contrat est automatiquement transféré au nouvel acquéreur (article L121-10 du Code des assurances).

La résiliation peut également être à l’initiative de l’assureur :

  • Il doit alors le faire dans les 3 mois suivants le jour où l'acquéreur a formulé sa demande de poursuite de l'exécution du contrat d’assurance habitation, après la vente. Si ce délai de 3 mois est dépassé, la compagnie d’assurance perd son droit de résiliation.
  • Concrètement, pour résilier le contrat, l’assureur doit informer l'acquéreur de sa décision par l’envoi d’un courrier recommandé avec avis de réception. La résiliation sera effective 10 jours après réception de la lettre par l’acquéreur.

Côté MAIF

  • Achat ou vente d'un bien immobilier : retrouvez sur notre site de nombreuses informations juridiques en accès libre pour nos sociétaires.​
  • Déménagement : vos biens mobiliers sont couverts par votre assurance habitation le temps du déménagement*. Au-delà de l’assurance, découvrez les services proposés par nos partenaires sur : placedudemenagement.maif.fr​
  • Si vous souhaitez modifier ou remplacer le contrat d’assurance habitation d'un bien que vous vendez, ou pour tout autre conseil, prenez contact avec votre conseiller MAIF.​

*Dans les limites et conditions du contrat.

Sur le même thème

comparateur assurance habitation

Comparateur assurance habitation : que faut-il savoir ?

Vous êtes locataire ou propriétaire d'une maison ou d'un appartement, et vous souhaitez être couvert en cas de sinistre, notamment en cas de dégâts de eaux, d’incendie,…? Vous souhaitez comparer votre contrat actuel avec les offres disponibles sur le marché ? Les comparateurs d'assurance sont aujourd'hui des outils populaires pour découvrir les offres proposées par les assureurs, et faire des simulations de devis. Cependant, certaines choses sont à savoir sur l'utilisation des comparateurs d'assurance. À quoi servent les comparateurs d'assurance habitation ? Pouvez-vous y trouvez les meilleures assurances habitation ? Comment comparer les tarifs ? Quels risques faut-il prendre en compte ? Cet article fait le point sur l'ensemble des éléments à avoir en tête au moment d'utiliser un comparateur d'assurance habitation.

Assurance habitation : que faire quand on change de logement ?

Lorsque l’on déménage, il est nécessaire d’en informer son assureur. Outre la démarche administrative qui consiste à recueillir l’adresse du nouveau domicile, il est en effet nécessaire d’assurer le nouveau logement et de résilier l’assurance du précédent, afin de ne pas risquer d’avoir à couvrir un sinistre susceptible d’avoir été occasionné par de nouveaux occupants.

Quels biens assurer avec son assurance habitation ?

Les garanties de l’assurance habitation ont vocation à couvrir les dommages subis par les biens immobiliers, mais aussi par leurs contenus. Quels sont les types de biens et de situations qui peuvent faire l’objet d’une prise en charge ? Quelles indemnisations sont proposées ? Peut-on personnaliser les garanties de son assurance habitation ?

Assurance habitation : comment calculer le nombre de pièces dans votre maison ?

Que vous soyez locataire ou propriétaire, l'assurance habitation vous permet d'être couvert en cas de dégâts des eaux, d'incendie et autres sinistres. Afin d'avoir la couverture la plus adaptée à votre situation, votre assureur devra évaluer le risque. Pour cela, il vous demandera plusieurs informations, telles que le nombre de pièces de votre maison ou sa superficie. Calculer le nombre de pièces ou la surface habitable n'est pas toujours facile. Obligations légales, pièces incluses et exclues du calcul, surface habitable, risques suite à une déclaration erronée, lien avec votre taxe d'habitation. : nous faisons le point sur les différents éléments à prendre en compte au moment de la souscription de votre prochaine assurance habitation.

Que prend en charge la garantie protection juridique ?

Nuisances sonores, non-respect des règles de voisinage, ou malfaçon lors de travaux immobiliers… Vous cherchez à obtenir une assistance pour vos démarches juridiques ? 
Il existe une aide juridique qui peut être incluse dans certains contrats d’assurance habitation. Toutefois, celle-ci reste limitée. C’est pourquoi, un contrat indépendant de protection juridique peut vous être proposé. Celui-ci prévoit un accompagnement plus conséquent et la prise en charge de certains frais en cas de litige. Comment fonctionne cette garantie de protection juridique ? Que prévoit-elle exactement ? Comment est-elle mise en oeuvre ? Nous vous expliquons son fonctionnement.