Quelles sont les différentes phases de deuil ?

Naïs


MAJ octobre 2021

Après le décès d’un proche, le deuil est un processus nécessaire pour se reconstruire émotionnellement. Vous ressentirez des sentiments parfois complexes, mais le deuil est une période plus ou moins longue qui vous guidera vers l’acceptation de la perte d’un être cher.

1
Un processus propre à chaque personne

C’est sans doute la chose la plus importante à retenir : face au deuil, chaque personne réagit de manière différente. À la suite de la perte d’un proche, le plus important est donc de vous écouter et d’avancer à votre rythme.

2
Être en état de choc face au décès

L’annonce d’un décès est un choc émotionnel, et parfois même physique.

Cette étape du deuil est généralement une phase courte. La personne qui a perdu un proche peut apparaître sans émotion face à la gravité de la nouvelle : c’est une réaction tout à fait normale. C’est un état de sidération face à l’annonce de la perte. Elle est présente chez les enfants. N’hésitez pas à aborder le sujet et à encourager les enfants à s’exprimer.

3
Faire face au déni

« Ce n’est pas vrai, ce n’est pas possible… »

Cette nouvelle phase est une phase de contestation et de rejet de l’annonce du décès. La personne ne veut ni croire, ni entendre, ni comprendre ce qu’il se passe. C’est le refus de croire l’information annoncée. Généralement, c’est tout de même une phase assez courte, mais très intense émotionnellement. Cependant, il ne faut pas croire que la brièveté de cette phase signifie qu’elle n’est pas importante. Notre esprit peut donc prendre un certain temps à s’adapter à cette nouvelle réalité, et certaines personnes peuvent s’enfermer dans un état de déni prolongé.

4
Ressentir de la colère

Derrière cette colère se cachent du chagrin et des sentiments non exprimés.

Cette période de deuil est une confrontation à l’impossible retour à la situation initiale et engendre une attitude de révolte. Vous vous retrouvez dans une situation où vous n’avez plus le contrôle face aux aléas de la vie. Un sentiment d’injustice et d’impuissance est très présent. C’est aussi une phase de marchandage pour trouver une compensation au vide ressenti. L’aide de votre entourage ou d’un spécialiste peut vous aider à comprendre cette colère.

5
Être triste et déprimé

La dépression est souvent l’étape la plus longue et difficile.

Vous êtes désespéré et effondré face à la situation. C’est le moment où l’on se confronte à la réalité et à ses émotions. Cette étape est caractérisée par une profonde tristesse liée à la perte, mais aussi une diminution d’énergie, un renfermement sur soi-même et une détresse émotionnelle. Les émotions vous submergent et vous paraissent insurmontables. Cette période peut durer des mois, voire des années pour certaines personnes. En parler à votre entourage ou à un professionnel peut vous aider lors de cette période.

6
Le retour à votre rythme de vie

Le premier pas vers l’acceptation.

Cette phase met fin à la lutte enclenchée face à la nouvelle du décès. Vous retrouvez un peu de votre vie d’avant malgré la situation difficile et le manque de l’être cher. Vous n’arrivez pas à vous projeter, vous vivez au jour le jour et essayez de toutes vos forces d’accepter quelque chose d’inéluctable. Une étape transitoire vers l’acceptation.

7
Accepter le décès d’un proche

Vous êtes presque arrivé à la fin du processus de deuil.

Une phase d’acceptation réelle du décès et de la perte ! Vous vous remémorez les moments vécus avec la personne que vous avez perdue. C’est un moment de bilan sur les bons et les mauvais moments, vous êtes plus objectif sur ce que vous avez vécu avec cette personne et arrêtez d’idéaliser les moments vécus ensemble. Vous pouvez à nouveau penser au futur et surtout vous imaginer un avenir sans l’être cher que vous avez perdu. Au niveau émotionnel et psychique, vous allez mieux.

8
Se reconstruire petit à petit

L’étape finale du processus de deuil : vous acceptez et continuez à vivre.

A votre rythme vous vous reconstruisez, vous réorganisez votre vie et reprenez goût à la vie. Vous répondez aux obligations liées à toute vie en société. Se reconstruire amène à mieux se connaître, à découvrir ses ressources personnelles et à prendre conscience de son existence. Vous développerez de la confiance personnelle et une nouvelle énergie qui éteindra toutes les émotions négatives ressenties au cours du processus.

Côté MAIF

Enfants ou adultes nous réagissons tous différemment face au deuil. Une écoute psycho-sociale peut être une aide inestimable. L'assurance obsèques Sollicitudes et l'assurance décès Rassurcap Solutions prévoient un accompagnement pour aider les proches du défunt à surmonter les étapes du deuil.

Le contrat collectif Sollicitudes a été souscrit par l'Association Solidarité Autonomie et Prévoyance (ASAP) auprès de MAIF et MAIF VIE, filiale assurance vie de MAIF. Ce contrat, conçu par MAIF et MAIF VIE, est géré par MAIF VIE pour compte commun et proposé par MAIF.
Le contrat Rassurcap Solutions est conçu et géré par MAIF VIE, filiale assurance vie de MAIF, et proposé par MAIF. Les Prestations de services du contrat sont mises en œuvre par IMA SERVICES.
MAIF - Société d’assurance mutuelle à cotisations variables - CS 90000 - 79038 Niort cedex 9.
MAIF VIE - Société anonyme au capital de 122 000 000 € - RCS NIORT 330 432 782 - CS 90000 - 79029 Niort Cedex 9.
Entreprises régies par le Code des assurances
IMA SERVICES - Société par actions simplifiée unipersonnelle au capital de 3 553 329 euros - RCS NIORT 430 336 552 -118 avenue de Paris - CS 40000 -79033 Niort Cedex 9.
ASSOCIATION SOLIDARITÉ AUTONOMIE ET PRÉVOYANCE (ASAP) - CS 90000 - 79029 Niort cedex 9.

Sur le même thème

Parler de la mort aux enfants

À tous les âges de la vie, la mort est un sujet qui ne laisse pas insensible et parfois difficile à aborder. Dès le plus jeune âge, les enfants cherchent à comprendre le monde et s’interrogent sur le sujet. Vous pouvez donc être confronté à des questions auxquelles vous ne vous attendiez pas. Pour autant, il est important d’en parler avec les plus jeunes, même avant que la mort ne touche leur entourage. Nous vous donnons quelques conseils pour vous aider à aborder le sujet.

Comment organiser une cérémonie d’obsèques ?

À la suite du décès d’un proche, la cérémonie est un événement important qu’il faut organiser rapidement. Dernières volontés, lieu de l’enterrement, concession, musique, fleurs… À quoi faut-il penser ? Et dans quel ordre ? Nous vous accompagnons dans l’organisation de cette cérémonie.

Les dispositions à prendre à la suite d’un décès

Le décès d’un proche génère une charge émotionnelle conséquente. Durant cette période, vous n’avez pas forcément l’esprit tourné vers les premières dispositions à prendre au moment d’un décès. Constat, déclaration, avis de décès… Connaître les principales étapes vous permettra de vivre ce moment plus sereinement. Pour vous aider à vous y retrouver, nous retraçons les principales démarches à effectuer au moment du décès et dans les jours qui suivent.

Rendre hommage au défunt

La cérémonie des funérailles, qu’elle soit civile ou religieuse, est un moment clé dans le deuil. Elle permet d’honorer la mémoire du disparu. Mots, musique, silences, recueillement… nombreuses sont les possibilités pour rendre hommage à un être cher. L’hommage est à l’image de votre relation avec cet être proche, il sera donc forcément unique, authentique. Nous vous proposons néanmoins quelques idées pour donner du sens à cette cérémonie, mais également préserver la mémoire du défunt au fil du temps.

Comment gérer les données numériques d’une personne décédée ?

Lors du décès d’un proche, diverses démarches doivent être effectuées. Certaines sont aisément identifiables : constat et déclaration du décès, organisation des obsèques, règlement de la succession, modification des droits sociaux… D’autres sont moins naturelles et peuvent vous conduire à vous interroger : que faire du traitement des données numériques personnelles du défunt ? Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous présentons les démarches envisageables selon la situation.

Obsèques : quelles sont les pratiques écologiques ?

Lors de la préparation des obsèques, de nombreuses questions se posent : démarches administratives, dernières volontés du défunt, inhumation ou crémation… Autant de démarches et de possibilités qui nécessitent une décision et une organisation rapides dans les jours qui suivent le décès. Parmi les volontés dont peut avoir fait part le défunt : la prise en compte de l’impact environnemental des obsèques. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous présentons les principales pratiques écologiques au moment des obsèques.