6 conseils pour devenir indépendant

04/2021 - Mis à jour le 19/04/2021 par Clément S.

Grâce au régime de la micro-entreprise, il n’a jamais été aussi simple de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Mais attention : ce n’est pas parce que c’est facile que vous rencontrerez le succès du jour au lendemain. On vous donne quelques conseils pour mettre toutes les chances de votre côté.

femme devant un ordinateur

Conseil n° 1 : Définissez votre champ d’action et vos compétences

Commencez par identifier avec soin vos compétences puis, dans un second temps, demandez-vous quel type de missions vous aimeriez réaliser et les clients pour lesquels vous aimeriez travailler... sans jamais oublier que plus votre offre sera spécialisée et précise, plus les clients viendront chercher votre expertise.
Pour faire simple, dites-vous que votre futur terrain de jeu (votre marché) résultera de l’addition de 3 points précis :

  • ce que vous aimez faire,
  • ce que vous savez faire,
  • combien le marché est-il prêt à payer pour cela.

Conseil n° 2 : Tournez-vous vers un secteur d’activité porteur

Parmi eux, on peut citer :

L’e-santé

Crise sanitaire oblige, le secteur de l’e-santé a littéralement explosé. Quelques chiffres pour mieux comprendre le phénomène : en février 2020, la caisse primaire d’assurance-maladie a recensé 40 000 téléconsultations contre 4,5 millions en avril, au cœur du premier confinement . Un engouement qui devrait durer : selon de dernier baromètre télémédecine, 60 % des Français ont désormais une bonne opinion des téléconsultations. D’où l’intérêt de se lancer dès à présent dans le secteur de la télémédecine via la création d’applications santé ou de dispositifs médicaux connectés par exemple.

L’e-commerce

Là encore, la crise sanitaire n’a pas été sans conséquences : « les confinements et l’injonction des pouvoirs publics à la distanciation sociale sont une bénédiction pour la société des écrans (...) Du e-commerce aux e-conférences, en passant par les e-apéros, le télétravail et l’éducation à distance, la dématérialisation va connaître une avancée spectaculaire » selon l’IFOP . Et donc créer une foule d’opportunités de business.

La Silver Tech (l'ensemble des technologies qui peuvent aider les seniors)

92 % des Français âgés de plus de 75 ans vivent chez eux selon l’Institut français des seniors . Pour les y aider, il existe une multitude de services et autres outils digitaux (domotique, robotique...). Avec l’allongement de l’espérance de vie, les Silver Tech ont de beaux jours devant elles. A vous de trouver la bonne idée.

Conseil n° 3 : Choisissez avec soin votre statut juridique pour être travailleur indépendant

Micro-entreprise, Société à Responsabilité Limitée (SARL) ou encore Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU)... En fonction du statut choisi, vos responsabilités, votre régime social ou encore votre imposition changeront du tout au tout. D’où la nécessité de tous les envisager en prenant bien en compte les caractéristiques de votre activité et, surtout, les perspectives de développement que vous envisagez.
Pour vous aider à y voir plus clair, la Banque Publique d'Investissement (BPI) propose un outil qui vous permettra de connaître le statut susceptible de correspondre le mieux à votre situation.

Notre conseil : commencez avec le statut de micro-entrepreneur

Que vous soyez demandeur d’emploi, étudiant, retraité ou même salarié, tout se fait en ligne ou presque.
Surtout, vous ne serez pas assujetti à la TVA tant que vous ne dépasserez pas un certain seuil de chiffre d’affaires et vos charges seront allégées en comparaison aux autres statuts.

Conseil n° 4 : Ne négligez surtout pas votre image en ligne

Chaque jour, 45,2 millions de Français se connectent à Internet où ils passent en moyenne 2 h 17. Et ne croyez pas qu’ils se contentent de visionner des vidéos ou de scroller leurs réseaux sociaux. Non, ils cherchent aussi des informations sur les entreprises et les commerces qui les entourent. D’où l’importance pour vous d’être présent sur le net.
Avoir un site, même s’il s’agit d’une simple page, est en effet indispensable. Et parce que vous y aurez intégré l’ensemble de vos coordonnées (adresse, email, numéro de téléphone), vos prospects pourront entrer facilement en contact avec vous. Ce qui sera un bon début.
Dans le même temps, pensez à régulièrement mettre à jour votre profil sur vos réseaux sociaux professionnels (comme Linkedin, Xing ou Piwie par exemple). De cette manière, vous démultiplierez vos contacts grâce aux contacts de vos contacts.

Conseil n° 5 : Protégez-vous

Lorsque vous éditerez vos premières factures, n’hésitez pas à demander à vos clients de vous préciser leurs délais de paiement et, par la suite, de surveiller qu’ils sont bien respectés. A défaut, vous seriez très vite confronté à de sérieux problèmes de trésorerie. Il peut par exemple être judicieux d’exiger un acompte (entre 20 et 30% de la somme totale) avant de débuter une prestation.

Conseil n° 6 : Pensez à vous assurer

Pour vous protéger vous, votre auto-entreprise et votre matériel, pensez à vous assurer. Pour trouver le contrat qui correspondra le mieux à la nature de votre activité (et aussi comprendre les risques couverts et les garanties associées), allez donc lire l’article que nous avons consacré sur ce sujet.

Côté MAIF

Gagnez du temps en simplifiant vos démarches administratives avec notre partenaire Captain Contrat :

  • Un accompagnement personnalisé pour vous aider à choisir votre statut juridique et réaliser toutes vos démarches administratives.
  • Des avocats spécialisés pour vous guider dans la rédaction de vos contrats, devis ou factures et sécuriser votre activité.
  • Un réseau de juristes et d’avocats spécialisés pour répondre à toutes vos questions.


L'offre Services Juridiques est un service proposé par la MAIF et conçu et géré par WAASBROS (nom commercial : Captain Contrat), société par actions simplifiée au capital de 22 544 €, domiciliée au 12 rue Saint-Fiacre - 75002 Paris, immatriculée au RCS de Paris sous le n° 798 098 430.