Trouver une assurance adaptée à son activité d’auto-entrepreneur

04/2021 - Mis à jour le 08/04/2021 par Clément S.

En tant que freelance, auto-entrepreneur ou même indépendant, l’utilité d’un contrat d’assurance professionnelle peut nous échapper. Nécessaire ou obligatoire, nous vous aidons à trouver celui correspondant à la nature de votre activité, et à comprendre les risques couverts et les garanties associées. Éclairage afin de choisir une assurance professionnelle sur-mesure pour votre micro entreprise.

femme devant un ordinateur

Qu'est-ce-que l'assurance Responsabilité Civile Professionnelle ?

La Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro) est une couverture qui vient assurer la réparation des préjudices susceptibles d’être causés à un client, fournisseur ou tiers, dans le cadre de votre activité professionnelle de vente ou de prestations de service. Ces préjudices peuvent être corporels, matériels ou immatériels.
Elle sécurise ainsi votre activité face aux imprévus. Pour qu’un sinistre ne soit pas responsable de la disparition de votre entreprise. Par exemple, en cas de manquement contractuel, de perte de biens ou de données, d’atteinte aux droits de propriété intellectuelle...
Dans le cadre de l’exercice de votre activité, d’autres assurances spécifiques peuvent être souscrites en parallèle : responsabilité civile décennale, prévoyance, santé, habitation, impayés, ... Il faut simplement vérifier que les garanties issues de vos différents contrats ne viennent pas en doublon pour vous épargner tout surcoût.

Dommage aux biens : quelle couverture ?

La Responsabilité Civile Professionnelle protège vos biens professionnels, et garantit vos droits dans le cadre de votre activité. En cas de problème sur une prestation que vous avez réalisée ou sur un produit que vous avez livré (non conforme, défaut de conseil, faute...), elle prend en charge les préjudices causés et les frais liés.
Face aux risques inattendus et imprévisibles, votre Rc Pro peut s’étoffer de davantage de garanties pour étendre votre couverture, et éviter de mettre à mal votre activité.
Certaines garanties vont jusqu’à inclure votre local et même votre stock, en plus des risques liés à votre activité de travailleur indépendant. On y retrouve :

  • La responsabilité civile exploitation, qui garantit les responsabilités encourues pendant l’exploitation et au cours des activités annexes de votre entreprise,
  • La responsabilité civile produits ou après travaux, qui couvre les dommages causés : post livraison, par les produits fabriqués ; ou post réception, par les prestations que vous avez effectuées. Elle aide aussi votre entreprise à payer les frais de remplacement ou de modification.
  • La responsabilité civile de votre local et biens professionnels, qui prend en charge les dommages causés aux tiers par vos biens et locaux professionnels (que vous en soyez propriétaire, locataire ou occupant occasionnel).
  • La responsabilité civile de vos biens immobiliers, qui finance les dommages causés accidentellement à votre ou vos locaux professionnels (dégâts de eaux, incendie, bris de vitre, dommages électriques...).
  • La responsabilité civile de vos biens mobiliers professionnels (PC, matériel...), qui fait bénéficier vos biens mobiliers (meubles, matériels, outillage, marchandises et stock...) et vos biens professionnels indispensables (PC portable, téléphone, matériel informatique, audiovisuels...) d’une assurance pour tous types d’accidents.

Avec ce contrat très modulable suivant vos besoins, vous serez en mesure d’exercer sereinement votre métier.

Assurance micro entreprise : une souscription obligatoire ?

Généralement non, sauf si votre profession l’exige. Comme, les métiers du bâtiment, de la construction et des travaux publics qui doivent être munis d’une assurance décennale. Quant à ceux qui utilisent des véhicules pour leur activité, ils doivent obligatoirement assurer leur(s) conducteur(s) à raison de leur responsabilité civile. Enfin, les professions libérales réglementées sont dans l’obligation de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle.
Par contre, si vous faites partie des professions libérales non réglementées, vous n’y êtes pas contraint. Mais, dès la création de votre entreprise, il reste vivement recommandé que vous soyez protégé contre les risques professionnels. Par son utilité réelle, cette décision conduit à une gestion plus sereine et sécurisée de votre société. Vous pouvez vous concentrer sur votre cœur d’activité et sa pérennisation, et éviter de potentielles lourdes conséquences financières sur votre trésorerie.

Les clefs pour sélectionner son assurance RC Pro

Pour que votre contrat d’assurance professionnelle soit performant, et qu’il vous prémunisse des mauvaises surprises, vous devez prêter attention aux critères suivants :

  • L’étendue des activités couvertes : passez en revue vos activités pour vous assurer qu’elles soient toutes couvertes, et qu’aucune n’ait été mise de côté ou ne soit inéligible aux garanties.
  • L’étendue géographique de la couverture : en cas de prestations (vente de biens ou de services) effectuées hors du territoire français, soyez sûr de leur prise en compte par votre assurance.
  • Les garanties et les franchises : rentrez dans le détail et envisagez tous les scénarios de risques. Car, les plafonds de garanties et les franchises peuvent restreindre le montant des dédommagements alloués. Inutile toutefois de rechercher le plus haut plafond de prise en charge. Vous n’en avez pas forcément besoin, et le montant de la cotisation est plus élevé.
  • L’identité de l’assureur : optez de préférence pour une compagnie à l’expertise reconnue. Elle doit être capable de comprendre votre activité et de vous offrir un accompagnement adéquat.

Des risques variés sont couverts par les assurances professionnelles. Mais l’idéal pour vous reste celle qui met à votre disposition des solutions qui coïncident à l’ensemble de vos attentes et à votre budget. Car, être bien accompagné, c’est obtenir des moyens concrets pour la continuité de votre activité et pour limiter au maximum l’impact d’un sinistre.