1. maif.fr
  2. Travailleurs indépendants
  3. Guide assurance independant
  4. Assurance professionnelle obligatoire

Auto-entrepreneur : 5 situations où une assurance professionnelle est incontournable

04/2021 - Mis à jour le 12/04/2021 par Clément S.

« Ma petite entreprise ne connaît pas la crise ». C’est ce dont tout micro-entrepreneur, auto-entrepreneur, ou indépendant, rêverait sauf que la réalité peut être tout autre. Puisqu’elle comporte une prise de risque, notamment pour votre chiffre d’affaires. Surtout si vous n’êtes pas équipé d’une assurance comme la Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro), ou encore la garantie décennale. Effectivement, quand elle survient, qu’elle soit accidentelle, issue d’imprudence ou de négligence, une erreur a de lourdes conséquences, notamment si votre matériel ou votre local n’est pas couvert. La preuve par l’exemple avec cinq situations où elle vient vous offrir une protection pour la pérennité de votre activité.

homme au téléphone devant son bureau

Imprévu lors d’une prestation proposée par votre micro entreprise

Vous êtes en train, ou allez sous peu effectuer votre mission, mais un impondérable (accident, urgence médicale…), dont vous n’êtes pas responsable, arrive. Votre commanditaire doit alors trouver en urgence un autre prestataire pour vous remplacer. Il vous demande de rembourser ce surcoût dont vous êtes involontairement la cause. Non seulement, vous ne serez pas - ou non intégralement - payé pour cette prestation, mais en plus si vous n’avez pas d’assurance spécifique, votre micro-entreprise devra assurer les frais induits par l’impondérable.

Performance portant à défaut ou inadéquate par rapport au travail demandé

Vous garantissez une performance donnée à un client, sauf que vous ne livrez pas exactement - ou pas du tout - le produit ou service qui a été convenu initialement. Le client remet, par conséquent, en cause votre fiabilité et votre engagement après constat de préjudice(s) découlant de manquement aux obligations contractuelles. Il réclame une compensation pour pallier à l’absence, ou à la malfaçon de votre réalisation.

Transmission accidentelle de virus informatique

Vous êtes en contact avec le service informatique de votre client dans le cadre de votre mission. Par inadvertance, vous propagez un virus provenant d’un de vos livrables vers sa base informatique. Ce virus la contamine et l’immobilise pendant une durée plus ou moins longue, et le système doit être nettoyé. Votre client devant réparer son SI et voyant son site Internet indisponible pendant plusieurs jours vous demande une compensation pour la perte du chiffre d’affaires qui en a découlé.

Dommage corporel

En cours de prestation, par mégarde et accident, votre matériel, votre local ou vous blessez quelqu’un. Cette personne vient ensuite demander la prise en charge de ses frais de santé, et de déplacement pendant son rétablissement. En complément, elle exige une compensation pour le manque à gagner résultant de son impossibilité à travailler avant sa remise sur pied.

Divulgation d’informations confidentielles

Vous avez volontairement ou par mégarde diffusé des informations confidentielles pouvant mettre à mal l’activité de votre client. Celui-ci exige de votre micro-entreprise des dommages et intérêts dans le cadre d’une violation du secret professionnel, et pour la divulgation d’informations confidentielles.

Quelle assurance est adaptée pour couvrir les dommages évoqués ci-dessus ?

Toutes ces situations engagent votre responsabilité de micro-entrepreneur. C’est pourquoi, la part de risque doit être restreinte au contexte économique et à vos choix stratégiques. Contre les autres imprévus, la Responsabilité Civile Professionnelle garantit vos droits dans le cadre de votre activité. En cas de problème sur une prestation que vous avez réalisée, ou sur un produit que vous avez livré (non conforme, défaut de conseil, faute...), les préjudices causés et les pertes financières liées sont pris en charge par votre contrat d’assurance.
La RC Pro peut même comprendre davantage de garanties pour étendre votre couverture, et éviter tout péril sur votre activité. Puisque certaines vont jusqu’à inclure votre matériel, votre local et même votre stock, en plus des risques liés à votre activité de travailleur indépendant.
Parmi elles, la responsabilité civile de votre local et biens professionnels, qui assume les dommages causés aux tiers par vos biens et locaux professionnels. La responsabilité civile de vos biens immobiliers, qui finance les dommages causés accidentellement à votre ou vos locaux professionnels (dégâts de eaux, incendie, bris de vitre, dommages électriques...). Ou encore la responsabilité civile de vos biens mobiliers professionnels, qui fait bénéficier vos biens mobiliers et vos biens professionnels indispensables d’une assurance pour tous types d’accidents.

Pour résumer, pourquoi prendre une assurance professionnelle en tant qu'auto-entrepreneur est si important ?
La souscription d'une assurance professionnelle adaptée aux spécificités de votre métier et à vos biens représente la solution idéale pour dédommager toutes les personnes affectées. Elle préserve tout autant vos relations commerciales que votre chiffre d’affaires et votre activité.