Quelle assurance habitation pour une résidence secondaire ?

07/2018 - Mis à jour le 25/07/2018 par Aurélie S.

Un logement  pour la vie quotidienne, un autre pour s’évader le week-end ou lors des congés : c’est le principe de la résidence secondaire. Une maison ou un appartement fréquenté de manière occasionnelle, ce qui peut supposer une couverture différente de la résidence principale. L’assurance habitation est-elle obligatoire pour une résidence secondaire ?

Assurance habitation résidence secondaire

La résidence secondaire, un logement occasionnel

La résidence secondaire est un logement complémentaire à la résidence principale. C’est un logement où l’on pose ses valises temporairement, généralement sur les temps de repos. Elle se situe le plus souvent à la campagne ou dans une zone touristique. Si la résidence secondaire n’est pas soumise à la redevance télé, elle ne permet pas de bénéficier d’une exonération des impôts locaux et n’est pas éligible au crédit d’impôt. 

A savoir : la résidence secondaire répond aux mêmes conditions d’obligation que la résidence principale c’est-à-dire qu’elle répond à une obligation d’une garantie responsabilité civile d’occupant ou de propriétaire d’immeuble. Elle est obligatoire pour un locataire et vivement recommandée pour un propriétaire. Les risques inhérents à la propriété d’un bien au regard de l’assurance sont les mêmes qu’il s’agisse d’une résidence secondaire ou d’une résidence principale.

Choisir une assurance spécifique ou étendre son assurance habitation

L’assureur propose plusieurs formules d’assurance habitation avec des garanties plus ou moins couvrantes, parmi lesquelles la garantie dommages aux biens. Elle permet de protéger le bâtiment et le mobilier contre les risques :

  • de cambriolage, car les logements vacants sont plus exposés ;
  • d’incendie ;
  • de dégât des eaux ;
  • d’évènements climatiques ;
  • de catastrophes naturelles ;
  • etc.
A noter : la garantie responsabilité civile vie privée est déjà incluse dans l’assurance du domicile, cependant la responsabilité civile du fait des bâtiments n’est pas exportable à votre résidence secondaire.
 
A savoir : certains assureurs permettent de couvrir la résidence secondaire via une extension de garantie de l’assurance habitation de la résidence principale. L’augmentation de garantie passe alors par une surprime.

Pas de clause d’inhabitation avec la MAIF

La clause d’inhabitation correspond à une pratique en disparition chez les assureurs : elle a pour effet d’annuler l’indemnisation si le logement assuré est inoccupé sur une période de 60 à 90 jours selon les assureurs.

Côté MAIF
  • Le + confiance : assurance de matériels échangés, prêtés ou confiés, sans déclaration préalable.
  • Le + communauté : colocation, échange de logements couverts.
  • Le + budget : une assurance scolaire en inclusion, dès la première formule.