Assurance habitation : comment se faire rembourser ?

05/2019 - Mis à jour le 16/05/2019 par Aurélie S.

Incendie, dégât des eaux, cambriolage… : lorsqu’un sinistre endommage l’habitation, on attend de son assureur une remise en état du bien.
Quelques conseils pour mettre en œuvre son assurance habitation.

Assurance-habitation-remboursement

Dans quel délai déclarer un sinistre ?

Le délai est de :

  • cinq jours ouvrés à partir du moment où l’on a connaissance du sinistre,
  • et généralement de deux jours ouvrés en cas de cambriolage ou de vandalisme.
  • Enfin, le délai est de dix jours ouvrés après publication d’un arrêté ministériel lorsque les dégâts sont la conséquence d’une catastrophe naturelle ou technologique.

À savoir : la déclaration de sinistre peut s’effectuer par téléphone, par internet, par courrier ou directement en agence.
 

Quelles sont les pièces à fournir à son assureur habitation ?

Les vols ou tentatives de vol doivent préalablement être déclarés auprès des autorités locales de police ou de gendarmerie et le récépissé délivré doit être communiqué à l’assureur.
Par ailleurs, quelle que soit la nature de l’événement, des justificatifs de l’existence et de la valeur des biens doivent être fournis à l’assureur. Il peut s’agir de factures d’achat, de réparation ou d’entretien, de bons de livraison pour les biens achetés par correspondance, d’actes et inventaires notariés, de dossiers d’achat à crédit…. Il est donc conseillé de bien conserver ses factures et autres justificatifs.

 

Quelle est l’intervention de l’assureur ?

Si les dégâts exigent des mesures urgentes, l’assureur peut faire intervenir des artisans rapidement. Ces interventions permettent de limiter les dégâts et de réaliser des travaux de première nécessité (faire réparer des serrures, remplacer une chaudière, bâcher la toiture…).
D’autres mesures, comme l’hébergement provisoire si le logement est devenu inhabitable après le sinistre, ou le transfert et le gardiennage du mobilier en attendant la remise en état du logement, peuvent être mises en œuvre si l’assureur les juge nécessaires.

Les modalités d’indemnisation peuvent être différentes d’une assurance à l’autre. Les biens couverts peuvent faire l’objet d’une indemnisation :

  • En valeur de remplacement à neuf (ou de reconstruction à l’identique s’agissant de biens immobiliers),
  • En tenant compte de l’âge du bien ou de sa vétusté,
  • En valeur vénale, c’est-à-dire tenant compte de la valeur marchande d’un bien équivalent sur le marché de la revente.

A noter : l’indemnisation tient compte de la déduction de la franchise prévue dans le contrat.

Côté MAIF*
  • Votre immobilier est réparé ou reconstruit à l’identique dès lors que sa vétusté ne dépasse pas 33% (immeuble en bon état, régulièrement entretenu).
  • Vos meubles meublants (tables, chaises, lit…) en bon état sont indemnisés en valeur de remplacement à neuf.
  • Vous avez le choix lors de la souscription entre plusieurs modalités d’indemnisation de vos équipements électroménagers, audiovisuels, informatiques.
  • Les mesures d’urgence sont incluses dans tous les contrats habitation.

*Dans les limites et conditions du contrat.