1. maif.fr
  2. Épargne-financements
  3. Conseils sur l'assurance vie
  4. Fiscalité de l'assurance vie
  5. Assurance vie : quelle imposition et comment déclarer ?

Assurance vie : quelle imposition et comment la déclarer ?

03/2019 - Mis à jour le 25/03/2019 par Nicolas.F

L’assurance vie est le produit d’épargne préféré des Français, notamment pour sa fiscalité avantageuse. Mais lorsqu’il s’agit de déclarer les revenus de son contrat, la démarche peut devenir complexe. Voici comment procéder. 

Assurance vie : quelle imposition et comment la déclarer ?

Comment déclarer son assurance vie aux impôts ?

Dans les premiers temps de la vie d’un contrat d’assurance vie, il n’y a généralement aucune déclaration à faire. Bien entendu, les versements effectués sur le contrat ne sont pas imposés et ne doivent pas être déclarés à l’administration fiscale. En ce qui concerne les gains sur les supports en unités de compte ou les intérêts du fonds en euros, ils n’ont pas à être reportés sur la déclaration de revenus. Chaque année, c’est l’assureur qui se charge d’effectuer automatiquement le prélèvement des cotisations sociales dues sur le contrat et toutes les déclarations à l’administration fiscale. Mais la situation change en cas de rachat. Qu’il soit total ou partiel, il faut alors le déclarer à l’administration fiscale.

Que faut-il déclarer lors du rachat total d'un contrat ?

Lorsqu’un contrat est racheté en totalité et qu’il est clôturé, la plus-value doit être déclarée à l’administration fiscale pour être imposée. Cette plus-value correspond à la différence entre la totalité des primes versées depuis l’ouverture de l’assurance vie et la valeur du contrat lors du rachat total.

Que faut-il déclarer pour le rachat partiel d'une assurance vie ?

En cas de rachat partiel, le même principe s’applique. Il faut calculer la part que représente la plus-value imposable dans la somme retirée. L’assureur se charge de ce calcul, au prorata du montant total du contrat au moment du rachat partiel. C’est cette plus-value qui est à déclarer dans le cadre de l’imposition sur les revenus.

Comment est déclaré le rachat d'un contrat d'assurance vie ?

Qu’il s’agisse d’un rachat total ou d’un rachat partiel, l’assuré doit choisir entre l’option du prélèvement forfaitaire unique ou pour le barème progressif de l’impôt sur le revenu. Ce choix se fait lors du rachat, et non au moment de remplir sa déclaration d’impôt. Si l’option du prélèvement forfaitaire unique est choisie, l’assureur prélève au moment du rachat le montant de l’impôt correspondant. Dans la déclaration annuelle des revenus, la somme du rachat est pré-remplie automatiquement par l’assureur et l’administration fiscale, même si elle a déjà été imposée. Si c’est le régime général qui a été choisi, les plus-values correspondantes figurent également dans la déclaration d’impôt sur le revenu. Elles sont taxées différemment selon la durée de détention du contrat :
  • soit en tant que « revenus ouvrant droit à abattement » pour une assurance vie ouverte il y a 8 ans ou plus ;
  • soit en tant que « revenus n’ouvrant pas droit à abattement » pour les contrats ayant moins de 8 ans.
L’administration fiscale se charge de calculer l’abattement de 4 600 € (pour une personne seule, 9 200 € pour un couple) dont bénéficient les plus-values encaissées sur les contrats de plus de 8 ans.
Côté MAIF
  • Un compartiment en euros garanti solidaire
  • Un soutien apporté à une cause solidaire
  • Une contribution à l'économie responsable et solidaire