1. maif.fr
  2. Auto-moto
  3. Conseils sur l'assurance auto
  4. Profils des assurés auto
  5. Quelle assurance auto pour la conduite accompagnée ?

Quelle assurance auto pour la conduite accompagnée ?

09/2018 - Mis à jour le 05/10/2018 par Claire T.

Permettre aux futurs conducteurs de se familiariser aux exigences de la route dans un cadre sécurisé, c’est le principe de la conduite accompagnée. Une pratique recommandée par les professionnels de la conduite pour gagner en maîtrise et en confiance avant de passer son permis B et rouler en toute autonomie. Pour protéger efficacement son véhicule, l’accompagnateur doit cependant opter pour le bon contrat d’assurance auto et choisir les garanties adéquates.

assurance auto conduite accompagnee

Quels sont les différents types de conduite accompagnée ?

Le terme générique de « conduite accompagnée » recouvre en réalité différents statuts pour le jeune conducteur :
  • L’apprentissage anticipé à la conduite (AAC) : accessible à partir de 15 ans avec l’accord des parents. Cette solution permet de passer son permis de conduire dès l’âge de 17 ans et demi.
  • La conduite supervisée : après 18 ans, la conduite supervisée permet au candidat de compléter sa formation initiale en vue de l’épreuve pratique. Avant l’examen final, une distance minimale de 1 000 km est exigée.
  • La conduite encadrée : accessible à partir de 16 ans, cette formule est destinée aux élèves préparant les diplômes professionnels menant aux métiers de la route.

Qu’est-ce qu’une assurance auto pour conduite accompagnée ?

Quelle que soit la formule choisie, l’apprenti conducteur est toujours placé sous la responsabilité de son ou de ses accompagnateurs. En cas d’accident ou d’infraction, c’est l’accompagnateur qui encoure le risque d’un retrait de point et le paiement des amendes.
 
Pour être couvert, l’accompagnateur doit donc impérativement contacter son assureur pour lui déclarer la conduite accompagnée et lui demander une extension d’assurance auto spécifique. Un certain nombre de documents seront alors exigés :
  • acte de présence aux rendez-vous pédagogiques ;
  • attestation de formation initiale ;
  • contrat d’auto-école ;
  • etc.
Cette extension d’assurance permettra de bénéficier de la même couverture d’assurance que ses  accompagnateurs et pourra éventuellement engendrer une surprime, selon l’assureur. 
Une fois le dossier validé, un avenant du contrat devra être signé par l’accompagnateur.
 
A savoir : si la compagnie d’assurance refuse de prendre en charge l’apprenti conducteur, deux choix s’offrent à vous : vous pouvez soit saisir le médiateur des assurances, soit contacter un autre assureur. Les refus des assureurs interviennent  généralement quand l’accompagnateur a déjà été condamné pour des délits routiers importants.

Quels sont les avantages de la conduite accompagnée niveau assurance ?

Les jeunes conducteurs ont plus souvent une conduite risquée et plus d’accidents. La conduite accompagnée améliore généralement la qualité de la conduite et facilite la recherche d’une assurance lors de l’obtention du permis, voire permet de bénéficier de tarifs plus favorables.

Côté MAIF
  • Le meilleur contrat d'assurance auto, c'est celui qui correspond à vos besoins.
  • Les options sont accessibles dans toutes les formules.
  • Même assuré au tiers, vous bénéficiez de garanties étendues.