1. maif.fr
  2. Auto-moto
  3. Conseils sur l'assurance auto
  4. Profils des assurés auto
  5. Quelle assurance auto pour la conduite accompagnée ?

Quelle assurance auto pour la conduite accompagnée ?

09/2018 - Mis à jour le 05/10/2018 par Claire T.

La conduite accompagnée a bien des avantages : acquérir davantage d’expérience, augmenter ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire, diminuer le risque d’accident, réduire le coût de la formation et le prix de son assurance. Cette pratique est recommandée par les autorités et plébiscitée par les compagnies d’assurance. Pour une bonne protection, l’assuré doit vérifier auprès de son assureur que l’enfant est bien couvert pour la conduite accompagnée.

assurance auto conduite accompagnee

Quels sont les différents types d'apprentissage de la conduite ?

La filière d’apprentissage en « conduite accompagnée » recouvre en réalité 3 solutions spécifiques :

  • L’apprentissage anticipé à la conduite (AAC) : accessible à partir de 15 ans avec l’accord des parents. Cette solution permet de passer son permis de conduire dès l’âge de 17 ans et demi. (mais attention la conduite seule n’est autorisée qu’à partir de 18 ans)
  • La conduite supervisée : après 18 ans, la conduite supervisée permet au candidat d’acquérir davantage d’expérience avant le passage du permis puisqu’il doit parcourir une distance minimale de 1 000 km.
  • La conduite encadrée : accessible à partir de 16 ans, cette formule est destinée aux élèves préparant les diplômes professionnels menant aux métiers de la route.

 

Quels sont les avantages de la conduite accompagnée ?

Le risque d’accident pour un jeune conducteur étant plus élevé, le coût d’une assurance auto est souvent plus important. La conduite accompagnée améliore généralement la qualité de la conduite et facilite la recherche d’une assurance après l’obtention du permis. Elle permet souvent de bénéficier de tarifs plus favorables.

Qu’est-ce qu’une assurance auto pour conduite accompagnée ?

Quelle que soit la formule choisie, l’apprenti conducteur est toujours placé sous la responsabilité de son ou de ses accompagnateurs. En cas d’accident ou d’infraction, c’est l’accompagnateur qui encourt le risque d’un retrait de point et qui paie les amendes.

Pour être couvert, le propriétaire du véhicule doit donc impérativement contacter son assureur pour lui déclarer la conduite accompagnée et lui demander une extension d’assurance auto spécifique. Un certain nombre de documents seront alors exigés :

  • acte de présence aux rendez-vous pédagogiques ;
  • attestation de formation initiale ;
  • contrat d’auto-école ;
  • etc...

Cette extension d’assurance autorisera le jeune à apprendre à conduire sur le véhicule assuré et pourra éventuellement engendrer une surprime, selon l’assureur.
Une fois le dossier validé, un avenant au contrat d’assurance devra être signé par le propriétaire du véhicule assuré

Côté MAIF
  • MAIF encourage la conduite accompagnée. Aucune majoration tarifaire, ni supplément de franchise ne sont appliqués.
  • Si votre enfant a obtenu son permis en conduite accompagnée ou supervisée, il bénéficie de 5% de réduction sur la première cotisation d’assurance (l’année de souscription), en plus des 5% accordés s’il est enfant de sociétaire.