Puissance fiscale et réelle d’une voiture : quels impacts ?

04/2020 - Mis à jour le 23/04/2020 par Etienne T.

Auto, deux-roues motorisés… La puissance fiscale et la puissance réelle d’un véhicule déterminent le coût de sa carte grise et le montant de sa prime d’assurance. Comment sont calculés ces deux types de puissances et quels sont leurs impacts ?

Puissance fiscale et réelle d’une voiture

Puissance réelle vs puissance fiscale : principales différences

Sur n’importe quel type de véhicule motorisé, auto, moto... on distingue deux types de chevaux, et donc deux types de puissances :

  • Les chevaux dits vapeur (ch ou Din) mesurent la puissance réelle au niveau des roues et peuvent entrer en ligne de compte dans le calcul de la prime d’assuranc auto.
  • Les chevaux dits fiscaux (CV) permettent d’évaluer la puissance fiscale d’un moteur pour le calcul de son certificat d’immatriculation mais aussi de sa prime d’assurance pour certains assureurs.

A quoi sert la puissance fiscale ?

La puissance fiscale ou puissance administrative est une unité administrative calculée, en partie, à partir de la puissance réelle du moteur. Elle permet de déterminer, région par région, le montant de la taxe sur les certificats d’immatriculation due lors de l'immatriculation du véhicule.

Le calcul du cheval fiscal

Depuis 1998, la formule de calcul normalisée pour tous les pays européens prenait en compte les émissions de dioxyde de carbone (CO²), exprimées en grammes par kilomètre (g/km).
Or, depuis le 1er janvier 2020, en France, cette formule a évolué.

La nouvelle formule de calcul de la puissance fiscale ne tient plus compte que de la puissance du moteur. La notion de CO2 a disparu. L’effet semble très limité, seuls quelques véhicules de forte puissance semblent affectés par cette nouvelle méthode.

Ancienne ou nouvelle formule, vous retrouverez la puissance fiscale de votre véhicule sur son certificat d’immatriculation ex-carte grise, à la rubrique P6.
Si le calcul des chevaux fiscaux est uniformisé, il en est tout autrement de leur coût. Le coût du cheval fiscal varie d’un département français à l’autre, de 33 € en Picardie par exemple au 1er janvier 2020, à 51,20 € en région PACA.

 

Valeur de la taxe régionale d'un CV et pourcentage d'exonération en 2020, région par région

Carte grise : tarifs du CV 2020

Nouvelles régions
Anciennes régions
Montant de la taxe régioale pour 1 CV
Pourcentage d'éxonération pour les véhicules propres
Auvergne-Rhône-Alpes
 
43 €
100 %
Bourgogne-Franche-Comté
 
51 €
100 %
Bretagne
 
51 €
50 %
Centre-Val de Loire
 
49,80 €
50 %
Grand-Est
Alsace, Lorraine, Champagne-Ardenne
42 €
100 %
Hauts-de-France
Nord-Pas-de-Calais
35,40 €
100 %
Hauts-de-France
Picardie
33 €
100 %
Île-de-France
 
46,15 €
100 %
Nouvelle Aquitaine
Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes
41 €
100 %
Normandie
Basse-Normandie et Haute-Normandie
35 €
100 %
Occitanie
Languedoc-Roussilon et Midi-Pyrénées
44 €
100 %
Pays de la Loire
 
48 €
100 %
Provence-Alpes-Côte d'Azur
 
51,20 €
100 %

Source : l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS).

 

Le prix d’un cheval fiscal varie donc en fonction de la région d’immatriculation du véhicule. Il suffit de multiplier ce chiffre par le nombre de chevaux fiscaux pour connaître le montant du certificat d’immatriculation.

Cet élément peut aussi varier en fonction du poids du véhicule ou de son ancienneté. Véhicule neuf ou d'occasion, voiture particulière ou moto, hybride ou à essence... Le site Service-public.fr propose un simulateur en ligne pour calculer le montant exact, quelle que soit votre situation.

Puissance fiscale et assurance auto

Certains assureurs prennent en compte le nombre de chevaux fiscaux (CV) dans le calcul de leur prime.

A la MAIF, le calcul du coût de l’assurance auto tient compte de critères techniques liés au modèle du véhicule, dont sa puissance réelle (ch DIN), le lieu de résidence et le profil de l’assuré.

Lors de l’achat d’un véhicule, prenez bien en compte ce paramètre. En effet, plus la puissance d’un véhicule sera importante, et plus sa prime d’assurance sera potentiellement élevée.

Côté MAIF
  • Deux véhicules avec le même nombre de chevaux fiscaux ont parfois une puissance réelle bien différente. Pour obtenir une mesure du risque plus juste, MAIF prend en compte la puissance réelle du véhicule dans le calcul de ses tarifs.