travailleur indépendant solo

Travailleur indépendant : travailler en solo sans être seul

travailleur indépendant solo

MAIF


MAJ mars 2022

Être travailleur indépendant signifie souvent être seul face à son activité. Recherche de missions, lieux où l’on travaille, échanges avec son écosystème, il existe plusieurs moyens pour vivre plus sereinement son statut de “travailleur solo”. Nous vous présentons des clés pour mieux appréhender le statut de travailleur indépendant au quotidien.

1
Les avantages de travailler en solo

Vous choisissez vos horaires de travail

Être travailleur indépendant offre plusieurs avantages que vous ne pouvez pas retrouver dans le salariat, en particulier la possibilité de gérer vous-même vos horaires. Vous êtes peut-être plus productif tôt le matin, en fin de journée, ou bien à la tombée de la nuit ? Vous avez la possibilité d’adapter votre travail à votre rythme de vie.

Vous êtes maître de votre emploi du temps et du choix de vos clients

Un autre avantage de travailler en solo est la possibilité de définir vous-même ce dont votre journée sera faite. En fonction de vos projets et de leur avancement, vous répartissez votre temps de travail selon vos priorités et modulez vos horaires. Vous pouvez limiter le nombre de réunions quotidiennes qui peuvent parfois freiner une journée de travail. Vous faites aussi le choix de vos propres clients. Ayez quand-même à l’esprit qu'être indépendant signifie la plupart du temps ne pas compter ses heures.

Vous réduisez vos déplacements

Être travailleur indépendant signifie aussi, selon l’activité que vous pratiquez, que vous pouvez faire l’économie de déplacements professionnels quotidiens, ce qui peut vite représenter une dépense conséquente en moins. Que ce soit pour les transports en commun, la voiture... vous économisez quotidiennement sur les cartes de transport ou bien l’essence.

Vous travaillez depuis chez vous ?

Fini la simple table et le pot à stylos : il est temps de donner un nouveau souffle à votre coin bureau pour travailler dans les meilleures conditions. Retrouvez les conseils de CAMIF pour choisir et aménager votre espace de travail.

Découvrir les conseils CAMIF

2
Travailler en solo nécessite d’avoir des interactions

Travailler en solo ne signifie pas que vous pourrez vous passer d’interactions, qu’elles soient professionnelles ou personnelles. Le recours massif au télétravail l’a montré : on a besoin d’échanger avec des personnes et de rythmer sa journée de travail. Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous.

Échanger avec des personnes qui partagent les mêmes préoccupations

Que vous travailliez de votre salon, en ayant aménagé un coin bureau, d’un espace de coworking ou autre, il vous sera bénéfique d’échanger avec d’autres personnes. Vous pourrez évoquer les différents modes de fonctionnement du travail en solo, comment partager et enrichir son réseau, le partage d’expérience sur les outils digitaux etc. L’espace de coworking (l'accès en est souvent payant) ou le café coworking (où il suffit de payer une consommation pour utiliser le lieu et le wifi) sont de bonnes alternatives si votre activité se fait principalement avec votre ordinateur. Nombre de ces espaces favorisent les rencontres et la créativité : l’important est de s’y sentir bien et de pouvoir changer d’environnement. D’autre part, le partage d'expérience avec d’autres travailleurs indépendants n’est pas à exclure, bien au contraire. Conférences, webinaires et blogs peuvent vous apporter un éclairage nouveau sur l'organisation de votre activité au quotidien.

Développer votre activité

En étant travailleur indépendant, vous êtes en charge de trouver de nouveaux clients. Élargir votre cercle de prospects et de clients peut mettre du temps et constitue une mission de tous les instants. De nombreuses plateformes dédiées aux indépendants proposent des missions variées, comme Little Big Connection et Malt. Vous créez ainsi des liens avec votre écosystème et restez à l’écoute du marché. Pensez aussi à la formation : en tant que travailleur indépendant, vous pouvez bénéficier d’aides.

3
Comment protéger votre activité et vos revenus ?

Travailleur indépendant, quelle que soit l’activité que vous pratiquez, il est important de faire le point sur votre couverture d’assurance. En effet, les conséquences d’un accident ou d’une maladie peuvent lourdement impacter votre activité.
En choisissant des garanties adaptées à votre besoin et les risques de votre activité, vous serez bien accompagné le moment venu.

Votre responsabilité civile professionnelle

En tant qu’indépendant, la responsabilité civile concerne les dommages occasionnés dans le cadre de votre activité professionnelle. Ces dommages peuvent être physiques, matériels ou immatériels, causés par vous-même, vos biens ou les locaux que vous occupez. La loi n’oblige pas à contracter une assurance RC pro mais cela est fortement conseillé.
Votre garantie RC pro intervient, par exemple, lors d’un problème avec une prestation ou quand un produit livré n’est pas conforme ou encore si vous causez une blessure à un tiers (un fournisseur par exemple).
En dehors de l’accident, l’intérêt de cette garantie est aussi de rassurer un client dans l’hypothèse d’un défaut de fabrication ou encore de présenter une attestation d’assurance pour participer à un salon professionnel.

La couverture de vos biens et de vos locaux

Pensez aussi à assurer vos biens mobiliers et professionnels indispensables (PC portable, matériel audiovisuel…). Ils peuvent être dégradés ou volés. N’oubliez pas d’assurer aussi votre stock.

Les conséquences d’une blessure accidentelle ou d’une maladie

Votre assureur pourra vous conseiller sur l’intérêt d’une assurance prévoyance professionnelle. Elle vous procurera une aide financière pour maintenir votre niveau de vie et préserver votre foyer en cas d'arrêt maladie, d'invalidité ou de décès. La couverture sociale du régime de base obligatoire des TNS (travailleurs non-salariés) est plus faible que celle du régime général de Sécurité sociale des salariés. Il est donc nécessaire de choisir un contrat de prévoyance complémentaire facultatif, en fonction de ses besoins. La loi Madelin offre un cadre fiscal avantageux : les cotisations versées sont déductibles, sous certaines conditions, de votre revenu imposable.

Côté MAIF

  • Travailleur indépendant, avec MAIF, vous pouvez bénéficier des garanties indispensables pour couvrir les principaux risques liés à votre activité, votre local, vos biens et même vos stocks.

Sur le même thème

partir en voyage

Devenir travailleur indépendant : ce que vous devez savoir pour vous lancer

Être indépendant : cette formule peut faire rêver. Vous songez à vous lancer ? Avec près de 3 millions de travailleurs indépendants en France (1), vous n’êtes pas la seule personne à vouloir oser l’aventure. Beaucoup de questions s’imposent à vous : statuts juridiques, définition du projet, aides… MAIF vous éclaire sur ces choix nécessaires pour devenir indépendant.

statut travailleur independant

Bien choisir son statut juridique quand on devient indépendant : une étape clé

Vous souhaitez quitter votre emploi salarié pour vous lancer à votre compte ? De plus en plus de jeunes actifs se lancent, mais entre les différents statuts juridiques, métiers, appellations, il est facile de s’y perdre. Le choix du statut est important pour bien démarrer son activité. Nous vous donnons tous les éléments pour décider de votre statut et comprendre le paysage des travailleurs indépendants.

Les clés pour décrocher le logement de vos rêves

Trouver le bon logement est une étape clé pour entrer sereinement dans la vie active. Vous vous sentez dépassé par le nombre d’annonces postées et la vitesse à laquelle elles peuvent être retirées ? Vous ignorez comment obtenir des visites et monter un dossier convaincant ? Nous vous partageons nos conseils pour être efficace dans votre recherche et obtenir le logement de vos rêves.

organiser demenagement

Organiser au mieux votre déménagement

Après de longues recherches, vous avez enfin trouvé l’appartement de vos rêves ? Emménager dans votre nouveau cocon demandera toute votre attention. Si un déménagement peut, au final, s’avérer coûteux, certaines astuces existent pour limiter les frais et préserver votre budget. Anticipation et organisation sont les deux piliers d’un déménagement réussi, à frais réduits. Voici des conseils utiles pour bien prévoir toutes les étapes de votre déménagement et limiter la facture.

covoiturage autopartage assurance

Covoiturage, autopartage, que faut-il savoir ?

Vous souhaitez essayer le covoiturage et/ou l’autopartage mais vous avez des doutes sur ce que cela implique en matière d’assurance ? Passager ou conducteur, vous ne savez pas si vous devez souscrire à un contrat particulier ? Nous vous donnons toutes les clés pour choisir la bonne assurance covoiturage et/ou autopartage.

partir en voyage

Vous rêvez d’un grand voyage ? Voici comment le financer

Tour du monde, voyage humanitaire, séjour linguistique... Vous rêvez d’un grand voyage ? Nombreuses sont les personnes de 18-30 ans à tenter l’aventure, pendant cette période de la vie si propice au voyage. Vous aussi, vous souhaitez partir loin, pendant plusieurs mois peut-être, mais vous avez du mal à estimer les coûts de votre projet ? Nous vous aidons à anticiper vos dépenses et à mettre de l’argent de côté pour votre grand départ.