1. maif.fr
  2. Habitation
  3. Guide S'installer quand on est jeune actif
  4. Les clés pour décrocher le logement de vos rêves

Les clés pour décrocher le logement de vos rêves

MAIF


MAJ février 2022

Trouver le bon logement est une étape clé pour entrer sereinement dans la vie active. Vous vous sentez dépassé par le nombre d’annonces postées et la vitesse à laquelle elles peuvent être retirées ? Vous ignorez comment obtenir des visites et monter un dossier convaincant ? Nous vous partageons nos conseils pour être efficace dans votre recherche et obtenir le logement de vos rêves.

1
Trouver le type de logement qui vous correspond

Faire le point sur vos critères de recherche

Estimer votre budget

Le critère principal qui va déterminer votre recherche de logement est le montant dont vous disposez. Différentes dépenses sont à prendre en compte pour fixer votre budget mensuel :

  • Le loyer : dans un premier temps, nous vous invitons à vous familiariser avec les prix au mètre carré de la ville, voire du quartier, qui vous intéresse.
  • Les charges locatives1 : eau, chauffage individuel ou collectif, gardiennage… Ces frais varient d’un logement à l’autre, en fonction des services assurés dans l’immeuble et de la vétusté des installations. Le diagnostic de performance énergétique (DPE), renseigné sur les annonces, vous aidera à vous faire une idée : plus un logement est énergivore (donc “dans le rouge”), plus les charges seront élevées.
  • Les autres dépenses : outre les frais facultatifs (internet, téléphone, télévision…), chaque année, vous aurez l'obligation de souscrire une responsabilité civile occupant, incluse dans votre assurance habitation et de payer une taxe d’habitation si vous y êtes toujours éligible.

Il est aussi utile de garder en tête qu’avant d’emménager, vous devrez aussi payer un dépôt de garantie (équivalent à 1 mois de loyer hors charges pour un bien non meublé ou 2 mois pour un meublé), une provision pour les charges et le cas échéant, les honoraires de l’agence. Nous vous conseillons donc de prévoir par avance une cagnotte.

Fixer vos priorités

Vous devriez désormais avoir une idée de la surface à laquelle vous pouvez prétendre.

D’autres critères essentiels sont à considérer pour trouver votre logement :

  • L’emplacement du bien : à quelle distance est-il des transports, commerces, loisirs, de votre travail, de vos proches ?
  • L’aménagement du bien : est-ce qu’il y a un ascenseur ou des escaliers, une bonne insonorisation, isolation, luminosité, chauffage, spaciosité, décoration, des meubles… ? Le voisinage : comment trouvez-vous l’ambiance du quartier ? Êtes-vous à l’aise avec un potentiel vis-à-vis ? Envisagez-vous une colocation ?
  • Le temps dont vous disposez pour les recherches : par exemple, si vous devez rapidement prendre un poste dans une ville, vous devrez peut-être revoir vos exigences dans un premier temps. Une fois sur place, vous pourrez plus facilement trouver un bien qui vous convient.

Chaque bien comporte des avantages et des inconvénients, ce qui implique de hiérarchiser vos critères. Par exemple, s’il vous importe d’avoir un grand espace, il faudra peut-être vous excentrer ou vivre à plusieurs. Pour faciliter votre choix, nous vous conseillons de retenir 2 à 3 critères décisifs pour vous.

Louer via une agence immobilière ou un particulier ?

Il y a différents éléments à faire peser dans la balance pour faire votre choix.

En passant par une agence immobilière :

  • vous accédez à un catalogue de biens, ce qui peut accélérer votre recherche ;
  • vous bénéficiez d’une expertise en matière d’immobilier (des conseils, une médiation avec le propriétaire en cas de désaccords ex. sur des travaux à réaliser).

En louant de particulier à particulier :

  • vous économisez les frais d’agence ;
  • vous êtes directement en contact avec le propriétaire donc la personne qui connaît le mieux l'appartement.

2
Faire des visites et convaincre les propriétaires

Planifier vos visites

Avec vos critères en tête, vous allez pouvoir sélectionner les annonces immobilières qui vous intéressent via de nombreux sites. Nous vous recommandons de filtrer vos recherches et de mettre en place des notifications. Cela vous permettra de prendre contact au plus vite avec le bailleur (particulier ou agence) pour convenir d’un créneau de visite.

Pour faciliter le suivi de vos demandes, vous pouvez garder sur vous une liste des annonces auxquelles vous avez répondu reprenant emplacement du bien, surface, loyer, vos commentaires... Lors de la visite, il s’agira de poser toutes les questions permettant de vous assurer que le bien répond bien à vos attentes.

Constituer un bon dossier locatif

Les pièces justificatives que les propriétaires ont le droit de demander aux locataires sont2 :

  • une pièce d’identité,
  • un justificatif de domicile, par exemple vos 3 dernières quittances de loyer ou factures d’eau/électricité,
  • une preuve de votre activité professionnelle (contrat de travail, promesse d’embauche…) ou de votre statut étudiant (une copie de votre carte étudiante ou un certificat de scolarité),
  • une preuve de vos ressources financières (bulletins de salaire, justificatifs de rentes ou pensions…).

L’État français propose un service gratuit, en ligne, pour constituer un dossier locatif “en béton”. DossierFacile3 qui vous permet de rassembler toutes vos pièces dans un support prêt à envoyer.

3
Les pièges à éviter pendant votre recherche

Savoir repérer les arnaques parmi les annonces

Il est possible que vous rencontriez des arnaques lors de vos recherches. Elles consistent à escroquer de l’argent et récolter des pièces justificatives (pour de l’usurpation d’identité). Pour vous protéger, nous vous incitons à :

  • Vous méfier des annonces “trop belles pour être vraies” (avec un loyer qui vous semble plus faible que ceux que vous voyez par ailleurs, des photos qui semblent issues d’une banque d’images car trop parfaites, une agence qui n’a pas de site internet dédié ou dont les avis en ligne sont très négatifs/vous semblent faux car trop ressemblant les uns les autres…)
  • Cesser toute communication avec une personne qui se montrerait trop insistante sur la vitesse à laquelle son bien doit être loué.
  • Ne jamais envoyer d’argent avant la signature, en personne, de votre bail. Cela vaut également pour les agences qui vous demandent d’avancer de l’argent pour accéder à des listes de logements : ce n’est pas nécessaire ni avantageux financièrement.
  • Éviter de transmettre vos documents à distance ou, si besoin, y apposer un filigrane (ce que DossierFacile, précité, fait automatiquement).

Les plateformes diffusant des annonces immobilières sont assez vigilantes face à ce type de comportements. N’hésitez donc pas à les contacter si vous suspectez une annonce frauduleuse.

Vous prémunir contre les potentiels abus des bailleurs

La location est encadrée par des normes qu’il est important de connaître.

  • La taille minimale d’un logement en location est de 9m², plus précisément 20m³ de volume habitable.
  • Le logement doit comprendre une cuisine ou un coin cuisine, c’est-à-dire avec un évier pouvant être raccordé en eau et un espace pour un appareil de cuisson.
  • Le montant de la caution est plafonné à 1 mois de loyer hors charges pour une location vide, à 2 mois pour un bien meublé.
  • Les honoraires et frais d’agence dépendent légalement de la surface et du lieu de location.

Enfin, il s’agira de vous assurer qu’il ne manque aucune information dans votre bail (coordonnées du propriétaire, dates et durée d’occupation, montant du loyer et des charges, surface habitable, etc.) et votre état des lieux. Assurez-vous d’être présent à l’état des lieux et de constater réellement l’état des éléments présentés : il pourra vous être opposé en sortie de location et engendrer des frais à votre charge.

Bon à savoir : si un état des lieux pré-rempli vous est proposé directement pour signature, vous avez la possibilité d’en réaliser un nouveau avec le bailleur. Vous pouvez modifier votre état des lieux d’entrée dans les dix jours calendaires. Vous pouvez aussi en faire la demande le premier mois de chauffe, pour les éléments de chauffage.

1. Service-public.fr 28/09/20 Charges à payer par le locataire (charges "locatives" ou "récupérables") | service-public.fr

2. Légifrance, Décret n° 2015-1437 du 5 novembre 2015 fixant la liste des pièces justificatives pouvant être demandées au candidat à la location et à sa caution, mis à jour le 6 octobre 2019

3. Dossier de location numérique de l’état, un service gratuit, en ligne, pour constituer un dossier locatif DossierFacile, le dossier de location numérique de l’État