Propriétaire bailleur : quel contrat d’assurance choisir ?

08/2018 - Mis à jour le 09/12/2020 par Aurélie S.

Un bien mis en location nécessite une couverture adaptée. L’assurance habitation de votre locataire, à elle seule, ne couvre pas tous les risques. Pour préserver votre bien et couvrir votre responsabilité en tant que bailleur, vous devez l’assurer vous-même. Quelles sont les garanties obligatoires ? Comment couvrir le risque de loyers impayés ? Nous répondons à vos questions.  

assurance propriétaire bailleur

Pourquoi souscrire une assurance propriétaire bailleur ?

L’assurance dédiée au propriétaire bailleur non occupant offre de nombreuses garanties. Elle couvre tout événement accidentel pouvant toucher votre logement, à savoir le risque d’incendie, de cambriolage ou les événements climatiques. 
Cette assurance inclut la responsabilité civile propriétaire. C’est une garantie qui intervient en cas de sinistre engageant votre responsabilité. Par exemple, si un incendie se déclare dans le logement, à cause d’une installation électrique vétuste, votre locataire peut subir des dommages et se retourner contre vous.

Autre intérêt de l’assurance propriétaire bailleur : elle protège votre bien immobilier (voire les biens mobiliers si c’est un meublé), qu’il soit loué ou vacant. Par exemple, si votre toiture est endommagée à la suite d’une tempête, les frais de réparation sont pris en charge. 
Pour garantir votre tranquillité, l’assurance propriétaire bailleur peut aussi inclure d’autres garanties, parmi lesquelles des prestations de dépannage ou des pertes de loyers consécutives à un sinistre garanti (le temps de la remise en état du logement). 

 

À savoir : en souscrivant une assurance propriétaire bailleur, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux. En effet, les cotisations d'assurance du logement peuvent être déduites des revenus fonciers au même titre que les intérêts d’emprunt. 

 

L’assurance Propriétaire bailleur : est-elle obligatoire ?

Si votre logement fait partie d’une copropriété, vous devez au moins l’assurer en responsabilité civile. 

S’il s’agit d’un logement individuel (hors copropriété), l'assurance n’est pas obligatoire (contrairement au locataire, qui a obligation d’assurer le logement pour les dommages dont il serait responsable) mais fortement recommandée, tout comme la garantie dommages aux biens. Sans cette assurance, vous devrez assumer seul la réparation des dommages causés à votre locataire (ou au voisinage) et de votre propre bien immobilier (en cas de tempête par exemple). 
 

Que couvre les Garanties Loyers Impayés (GLI) ?

L’Assurance Loyers Impayés couvre les pertes de revenus quand le locataire en place ne règle plus ses loyers. Ainsi, en cas de défaut de paiement, l’assurance prend le relais. Elle peut aussi intervenir si le locataire décède. 

A noter : ce type de contrat est soumis à conditions lors de la souscription, telle que la solvabilité du locataire.   

Si vous avez contracté un emprunt pour l’acquisition du logement mis en location, vous aurez tout intérêt à l’assurer et à prendre en complément une garantie loyers impayés. Elle vous permettra d’honorer vos mensualités de crédit, sans pénaliser les revenus du foyer. 
 

 

Côté MAIF
  • Avec l’Assurance Propriétaire Bailleur, vous bénéficiez de garanties très couvrantes : en plus des garanties classiques (incendie, dégât des eaux, vol…), le contrat comporte une garantie perte de loyers suite à sinistre et une assistance d’urgence en plomberie, électricité et chauffage, que le logement soit loué ou non.
  • Une garantie protection juridique est également incluse au contrat. Ainsi, en cas de litige avec un locataire, MAIF défend vos droits (ce qui peut aller jusqu’ à la mise en place d’une procédure d’expulsion).
  • Si le logement loué est en copropriété, MAIF prévoit la couverture de votre quote-part d’assurance « dommages aux biens » dans les parties communes. Elle peut intervenir en complément de l’assurance de la copropriété.
  • L’Assurance Propriétaire Bailleur peut être complétée par un contrat « Assurance loyers impayés » qui prend en charge les pertes de revenus locatifs, en cas de défaut de paiement du locataire ou de départ prématuré. Cette assurance intègre même une garantie en cas de dégradations dues au locataire*.

*Dans la limite des garanties que vous avez souscrites.