assurance habitation colocation

Assurance habitation en colocation : comment assurer un logement partagé ?

assurance habitation colocation

Aurélie S..

4 min


MAJ novembre 2020

Convivialité, confort, loyer souvent moins élevé… La colocation présente de nombreux avantages. C’est un choix particulièrement populaire chez les étudiants et jeunes actifs désirant partager le loyer entre colocataires. Si la colocation est un moyen de partager les frais d’habitation, attention à opter pour les bonnes garanties.  Quel contrat d’assurance habitation choisir pour un logement en colocation ?  Bail partagé ou bail individuel ? À quel nom ? Et contre quels risques ? 

1
Bail collectif ou individuel : choisir le bon contrat d’assurance habitation en cas de colocation

Deux situations sont possibles, en fonction du bail : 

Si chaque colocataire a signé un contrat de bail, alors chacun doit s'assurer individuellement. Les colocataires souscrivent donc séparément le contrat d'assurance habitation de leur choix, et choisissent les garanties qu'ils souhaitent. Il n'est d'ailleurs pas obligatoire, pour les colocataires, de tous se tourner vers le même assureur. 

Si l’ensemble des colocataires signe un contrat de bail unique, alors un seul contrat d'assurance habitation couvre l'ensemble des occupants. Ce cas de figure est le plus fréquent, car il offre plus de simplicité, tout en garantissant au propriétaire que tous les colocataires sont assurés. Le nom de tous les colocataires doit figurer sur le contrat d’assurance, afin qu'ils bénéficient des garanties prévues.

2
Faut-il souscrire une assurance habitation pour chaque colocataire (étudiant, jeune actif) ?

Légalement, au moins un des colocataires doit s'assurer pour les risques locatifs, qui couvrent les dégâts occasionnés au logement loué en cas d'incendie, d'explosion ou de dégât des eaux. Cette solution est pourtant loin d'être satisfaisante : en effet, si un seul des colocataires est assuré, cela n'empêchera pas les autres locataires d'être responsables en cas de sinistre. Ils devront donc contribuer à l'indemnisation, à hauteur de leur quote-part, et sans assurance la facture peut être très lourde, par exemple en cas d'incendie.  

Vouloir réaliser des économies en n'assurant qu'un seul colocataire est par conséquent un très mauvais calcul. Il est recommandé à chaque colocataire de souscrire son propre contrat d'assurance habitation afin d'être couvert pour ses propres risques locatifs, ou de se tourner vers un contrat qui couvre tous les colocataires.

3
Quelles garanties choisir pour le contrat d’assurance habitation d’une colocation (meublée ou nue) ?

Les garanties apportées par une assurance habitation couvrant les seuls risques locatifs sont insuffisantes, même si tous les colocataires sont couverts par le contrat. Il est en effet important de se prémunir au-delà des risques locatifs, en particulier avec un contrat d'assurance habitation couvrant la responsabilité civile vie privée des colocataires. Car si vous blessez un tiers ou endommagez un de ses biens, votre responsabilité civile vie privée sera engagée (par exemple si vous renversez un piéton dans la rue alors que vous faites du vélo). Or, en cas d'accident grave, le montant de l'indemnisation peut être très élevé. 

De plus, avec la seule assurance des risques locatifs, les biens des colocataires ne sont pas couverts en cas de sinistre ou de vol. Il est donc conseillé de se tourner vers une assurance habitation multirisques qui comporte une garantie « dommages aux biens ».

4
Départ ou arrivée d’un colocataire dans le logement : quelles conséquences pour le contrat d’assurance habitation de la colocation ?

Si un seul contrat d'assurance habitation couvre l'ensemble des colocataires, il est essentiel de tenir à jour la liste des assurés, car seuls les colocataires désignés au contrat bénéficient des garanties. Par exemple, si un colocataire quitte le logement et cède sa place à un autre, il faut en informer l'assureur. En effet, en cas de sinistre, l'assureur vérifiera dans le contrat si le nom du colocataire impliqué y figure. Si ce n'est pas le cas, il ne sera pas couvert : pensez donc à mettre à jour le contrat si un des colocataires change. 

Côté MAIF

  • Colocation : un seul contrat Assurance Habitation Jeunes suffit pour couvrir toute la colocation. Le contrat, établi au nom d’un locataire, prévoit une déclaration nominative de chaque colocataire.
  • MAIF ne fait pas de différence entre les colocataires. Chacun d'eux bénéficie des mêmes garanties, propres à la formule choisie : risques locatifs, responsabilité civile vie privée, assurance des biens*...
  • À chaque départ ou arrivée d'un locataire, il est indispensable de nous le déclarer.​
* Dans les limites et conditions du contrat.

Sur le même thème

assurance propriétaire bailleur

Propriétaire bailleur : quel contrat d’assurance choisir ?

Un bien mis en location nécessite une couverture adaptée. L’assurance habitation de votre locataire, à elle seule, ne couvre pas tous les risques. Pour préserver votre bien et couvrir votre responsabilité en tant que bailleur, vous devez l’assurer vous-même. Quelles sont les garanties obligatoires ? Comment couvrir le risque de loyers impayés ? Nous répondons à vos questions.  

assurance habitation location meublee

Comment assurer une location meublée ?

Vous êtes propriétaire bailleur ou locataire d’un logement meublé ? Deux cas sont possibles : la location d’un meublé d’habitation ou d’un meublé de tourisme. Votre couverture ne sera pas la même en fonction de votre situation et selon le type de location concerné. Vers quel contrat devez-vous vous tourner ? Quelles obligations reposent sur vous ? Que prévoit votre assurance habitation ? Nous vous détaillons les règles en vigueur.

assurance habitation sinistre

Comment déclarer un sinistre habitation ?

Vol, dégât des eaux, incendie... Vous êtes victime d’un sinistre ? Pour pouvoir bénéficier d’une indemnisation, vous devez le déclarer à votre assureur habitation en respectant les délais impartis et en fournissant des justificatifs demandés.

assurance appareil nomade

Assurance et appareils nomades : que prévoit l’assurance habitation ?

Une grande majorité de la population est équipée d’un smartphone. C’est particulièrement le cas pour certaines tranches d’âge, notamment les 18-24 ans. 
L’omniprésence de ces appareils nomades impose une vigilance sur la couverture dont vous bénéficiez. Téléphone mobile, ordinateur… tous les équipements sont concernés par la garantie appareil nomade de l’assurance habitation. En cas de sinistre, que prévoit votre contrat habitation pour la protection de vos appareils mobiles ? Êtes-vous couverts en cas de vol ? Nous vous apportons des éclairages.

assurance vol telephone

Assurance et vol de téléphone portable : que couvre votre assurance habitation ?

Votre téléphone portable a été dérobé ? Dans cet article, nous vous guidons sur les actions à entreprendre rapidement suite au vol de votre téléphone mobile. Votre assurance habitation peut également vous venir en aide : découvrez si et comment vous pouvez bénéficier d’une indemnisation ou d’un remplacement de votre appareil grâce aux garanties de votre contrat habitation.