1. maif.fr
  2. Famille et vie quotidienne
  3. Guide Se séparer divorcer
  4. Accompagner votre enfant suite séparation

Accompagner votre enfant à la suite d’une séparation ou d’un divorce

01/2022 - Mis à jour le 03/01/2022 par Paul

Traverser une séparation ou un divorce peut rapidement devenir un parcours du combattant pour les parents et les enfants. C’est un bouleversement du quotidien pour le foyer : nouvelles habitudes, nouvelle logistique, besoins affectifs... Autant d’éléments qui peuvent toucher les enfants et amènent beaucoup de questions pratiques. Face à cette situation, voici quelques conseils afin d’accompagner au mieux votre enfant.

Étudier les différents modes de garde à la suite d’un divorce ou d’une séparation

À ce sujet, la loi ne fait pas de distinction entre un couple marié, uni par le pacte civil de solidarité (Pacs) ou bien en union libre. De fait, les questions de garde, d’autorité parentale, de contribution à l’entretien et l’éducation des enfants, de droit de visite et d’hébergement sont traitées de la même manière.

La résidence alternée

Elle est souvent synonyme de stabilité pour l’enfant et permet aux parents de bénéficier de droits identiques. Dans le cas d’un accord, le partage de la résidence de l’enfant doit donc être équilibré. Pour avoir un ordre d’idées, le rythme adopté le plus couramment est une semaine complète chez l’un des parents et la deuxième semaine complète chez l’autre.

La résidence habituelle

On parle de résidence habituelle lorsque la résidence principale de l’enfant est fixée au domicile de l’un des deux parents avec un droit de visite pour l’autre parent (aujourd’hui dans la grande majorité des cas la résidence principale est celle de la mère).
Ce mode de garde peut parfois donner lieu à des tensions ou des désaccords : il existe un processus de médiation grâce auquel vous pouvez tenter de trouver une conciliation.

La garde confiée à un tiers

Ce mode de garde est dans la plupart des cas prononcé à titre exceptionnel. L'enfant est confié à un membre de la famille ou bien à toute personne ayant un lien significatif avec lui. Dans le cas où sa situation l’exige, dans un établissement d’éducation.
Qu’en est-il pour les fratries ? Dans la plupart des cas, ces dernières ne sont pas séparées. Il arrive néanmoins que la séparation soit effective si l’unité de la fratrie est impossible ou bien encore lorsque l'intérêt de l’enfant l’exige.

Maintenir la communication avec votre enfant

Que votre enfant soit jeune, adolescent ou bientôt adulte, il sera en quête de sécurité et de stabilité. Son accompagnement tout au long du processus de séparation doit demeurer au centre de vos préoccupations, et à ce titre, la communication est clé. Cette période, parfois houleuse, nécessite de votre part une écoute attentive. À chaque étape de votre séparation, expliciter les choses permet de ne pas laisser votre enfant seul face à ses interprétations. En adoptant cette posture, vous maintenez et renforcez le lien avec votre enfant.

L’autre point important est de le laisser s’exprimer librement afin d’éviter tout repli sur lui-même. Les réactions face à une séparation chez l’enfant et le jeune adulte se manifestent de façons très diverses. En cas de difficultés, parler avec un professionnel de santé permet d’accueillir sa parole.

  • Pour en savoir plus : découvrez l'Association nationale des conseillers conjugaux et familiaux ANCCEF.

Scolarité, adopter les bons réflexes

L’école est un point d’ancrage pour votre enfant. Dans le cas d’une résidence alternée, il est d’abord important de respecter une distance correcte entre les deux foyers et l’école. En cas de désaccord sur le lieu de l’inscription de l’enfant, l’établissement scolaire est tenu d’attendre la décision du juge avant d’effectuer tout acte d’inscription. Maintenir la communication avec l’équipe enseignante, inscrire votre enfant à des activités au sein de l’établissement et à une aide aux devoirs peuvent être de véritables soutiens à l’équilibre de votre enfant.

Côté MAIF

Pour accompagner votre enfant dans sa scolarité MAIF, en partenariat avec Rue des écoles, vous invite à découvrir l'Assistance Scolaire Personnalisée (ASP). Un outil pédagogique réalisé par des enseignants pour les élèves, de la maternelle au lycée. L'inscription de votre enfant à l'ASP est gratuite.


Assistance scolaire personnalisée est conçu par rue des écoles en partenariat avec MAIF.
Rue des écoles - SA au capital de 4 106 456 € - RCS PARIS B 429 774 250 - 15 Bd Bourdon - 75004 Paris.