1. maif.fr
  2. Habitation
  3. Conseils sur l'assurance habitation
  4. Profils des assurés habitation
  5. Quelle assurance prendre si vous êtes propriétaire bailleur ?

Quelle assurance prendre si vous êtes propriétaire bailleur ?

08/2018 - Mis à jour le 23/08/2018 par Aurélie S.

Il est fortement recommandé au propriétaire bailleur d’un logement de couvrir via une assurance multirisque habitation son logement en location.

Assurance habitation pour propriétaire bailleur

Quel type d’assurance doit souscrire un propriétaire bailleur ?

Certaines compagnies d’assurances commercialisent une assurance dédiée aux propriétaires non occupant (PNO). Cette dernière propose des garanties adaptées aux besoins spécifiques du bailleur (couverture du bien, des revenus et responsabilités). On retrouve ainsi la couverture des risques principaux (incendie, évènements climatiques, dégâts des eaux, cambriolage…), des responsabilités civiles, l’indemnisation des loyers perdus, et pour les contrats les plus couvrants une protection juridique dédiée (défense du propriétaire avec par exemple une prise en charge des frais de procédure -huissier, avocat...- en cas d’expulsion). 
Si le logement loué est détenu en copropriété, vous devez assurer votre logement mais aussi votre quote-part des parties communes. Cette dernière est nécessairement comprise dans le contrat, pas besoin d’assurance supplémentaire !

A savoir : en souscrivant une assurance propriétaire bailleur, celui-ci pourra bénéficier d’avantages fiscaux. En effet, les cotisations de ce type de d’assurance peuvent être déduites des revenus fonciers au même titre que les intérêts d’emprunt.

Une garantie spécifique pour les loyers impayés

Le propriétaire bailleur aura tout intérêt à prendre en complément une garantie loyers impayés (souvent appelée GLI). Contrairement à l’assurance bailleur, celle-ci intervient notamment en l’absence d’un évènement accidentel. Elle garantit une indemnisation des loyers non perçus en cas de défaut de paiement du locataire (loyers impayés, départ prématuré, décès du locataire…).

A noter : ce type de contrat est soumis à conditions lors de la souscription, telles que la solvabilité du locataire ou l’éligibilité du logement.  

Pourquoi souscrire une assurance quand on est propriétaire bailleur ?

Pour un propriétaire bailleur il est essentiel de couvrir :
  • son bien : afin de pouvoir mettre le bien en location, le propriétaire doit se couvrir qu’il y ait un locataire en place ou non. Au-delà de l’assurance du locataire (obligatoire pour les dommages incendie, explosion ou dégâts des eaux dont il serait responsable – article 7 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989), une protection du logement est vivement recommandée pour les autres dommages (cambriolage, vandalisme, dégradations locatives…).
  • ses revenus locatifs qui en découlent : la plupart des bailleurs contractent un emprunt pour l’acquisition du logement mis à bail. Il est donc essentiel de s’assurer d’une indemnisation en cas de perte des loyers (ex. loyers perdus pendant la période de remise en l’état du logement ou en cas de départ prématuré du locataire). Cela permet d’honorer les mensualités du crédit, sans pénaliser les revenus du foyer.
  • son statut de propriétaire bailleur (responsabilités) : vos responsabilités en qualité de propriétaire bailleur sont multiples. Vous êtes à la fois responsable au regard du bien possédé (vis-à-vis du locataire, des voisins et de la copropriété), mais aussi en qualité de bailleur dans les relations avec votre locataire (garantir une jouissance paisible du bien…).
Côté MAIF*
  • Avec l’assurance propriétaire bailleur, vous bénéficiez de garanties extra-larges : en plus des garanties classiques (incendie, dégât des eaux, vol…), le contrat comporte une garantie perte de loyers en cas de sinistre et d’une assistance d’urgence en plomberie, électricité ou chauffage, que le logement soit loué ou inoccupé.
  • Cette garantie peut être complétée par un contrat « Assurance loyers impayés » qui prend en charge les pertes de revenus locatifs, en cas de défaut de paiement du locataire ou de départ prématuré.

*Dans les limites et conditions du contrat.