1. maif.fr
  2. Initier une démarche durable

Comment initier une démarche durable au sein de votre entreprise ?

Partage :
deux personnes

MAJ octobre 2021

Qu’est-ce que la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) ? Quel est l’intérêt d’une démarche durable au sein d’une TPE ou d’une PME ? La RSE est-elle obligatoire ? Quelles sont les bonnes pratiques pour améliorer l’impact social et environnemental de son activité ? En tant que premier assureur reconnu société à mission, MAIF souhaite accompagner les entreprises qui partagent ses valeurs dans leur transition RSE. Voici quelques conseils et bonnes pratiques pour les TPE et PME qui souhaitent mettre en place une démarche RSE.

Qu’est-ce que la RSE ?

L’entreprise, tout comme le citoyen, peut jouer un rôle et contribuer à la transition écologique et sociale. En tant qu’acteur de la société, les TPE et PME peuvent agir sur leur territoire et répondre aux nouvelles attentes des citoyens et des consommateurs.
La RSE est alors un outil qui guide leur démarche. La RSE suit les principes du développement durable : mettre le développement économique de l’entreprise au service du progrès social et dans le respect de l’environnement.
Les petites et moyennes entreprises, animées par des valeurs fortes, font souvent de la RSE « sans le savoir ». Structurer votre démarche vous permettra de décupler vos impacts et de bénéficier des nombreux atouts de la RSE.

Quels sont les avantages de la RSE ?

Vous envisagez d’intégrer une démarche RSE au sein de votre TPE ou PME ? Les démarches durables peuvent présenter un réel intérêt pour votre entreprise :

  • agir en cohérence avec ses valeurs : la RSE est un réel projet de cohésion d’équipe,
  • fidéliser ses équipes, réduire son turn-over, attirer de nouveaux talents : la RSE présente de nombreux atouts RH,
  • augmenter sa performance économique : les entreprises engagées dans une démarche durable réduisent certaines dépenses (énergies, matières premières...), et attirent de nouveaux marchés,
  • améliorer ses pratiques sociales et environnementales, et ainsi devenir un acteur engagé sur son territoire, en phase avec les attentes sociétales,
  • réduire les risques inhérents à son activité (sociaux, environnementaux, climatiques, sanitaires...).
  • Notre conseil : si vous êtes en création d’entreprise, vous pouvez anticiper vos démarches et intégrer la RSE dès la construction de vos produits et services.

Quelles sont les étapes clés d’une démarche RSE ?

Pour que la RSE soit structurée et efficace au sein de votre entreprise, il est nécessaire d’identifier les valeurs collectives de vos équipes et de vos parties-prenantes. Qu’est-ce qui anime les personnes engagées dans votre entreprise ? Quelle est la raison d’être de votre entreprise ? Ces questions peuvent faire l’objet d’un temps de réflexion collective, qui viendra nourrir votre vision stratégique.
Par la suite, vous pourrez faire un état des lieux, définir votre stratégie et construire votre plan d’action en vous appuyant les référentiels existants, par exemple la norme internationale ISO 26000.
Démarrez avec la logique des « petits pas » en choisissant un petit nombre d’actions réalistes et évaluables dès les premiers mois, à l’aide d’indicateurs clés.

  • Notre conseil : avec ce guide MAIF vous présente en détails les étapes clés pour structurer votre démarche RSE.

La RSE est-elle adaptée à tous les budgets ?

Toutes les entreprises peuvent initier des démarches durables et responsables adaptées à leur budget. Des coûts de mise en œuvre seront probablement nécessaires en amont, mais à moyen et long-terme la RSE permettra un gain de performance économique, évalué à 13 % en moyenne selon France Stratégie. Par ailleurs, plusieurs pistes de financement existent pour soutenir les entreprises dans leur démarche (régions, CCI, Ademe...).
La digitalisation permet également de mettre à disposition des entreprises de nombreuses ressources accessibles : formations, MOOC, guides en ligne, outils d’auto-évaluation...

Comment animer vos initiatives durables au quotidien ?

Pour que la RSE soit efficace et implique l’ensemble de l’entreprise, il sera nécessaire de mettre en place une démarche collective. Cela peut prendre la forme d’ateliers de co-construction du plan d’action RSE, de temps collectifs pour évaluer les réussites et les difficultés, ou encore la mise en place d’un réseau interne d’ambassadeurs RSE.
  • Notre conseil : n’hésitez pas à former vos équipes à ce rôle d’ambassadeur, qui sera précieux pour le bon déploiement de votre démarche RSE !

Comment communiquer sur vos engagements RSE ?

Que ce soit dans votre communication interne ou externe, cherchez toujours à être précis et le plus transparent possible. Mesurez régulièrement l’impact social et environnemental de vos actions RSE à l’aide d’indicateurs que vous aurez défini en amont.
Lorsque vous aurez suffisamment de recul sur l’impact de vos actions, vous pourrez opter pour le rapport RSE annuel, qui permet de synthétiser votre démarche, vos objectifs et les impacts de vos actions. Privilégiez également des supports de communication plus courts et accessibles : une plaquette dédiée, une page RSE sur votre site web, des publications sur les réseaux sociaux...
Vous pouvez également faire connaître vos actions RSE lors d’évènements dédiés sur votre territoire (concours, trophées RSE...).

La RSE est-elle obligatoire pour les TPE et PME ?

Mener une démarche RSE n’est pas obligatoire pour la plupart des petites et moyennes entreprises, le seuil prévu par la loi étant de 500 salariés et plus de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires. Mais avoir une démarche RSE volontaire présente de nombreux avantages : anticiper la législation qui évolue rapidement ; améliorer sa réputation auprès de ses clients et fournisseurs, gagner de nouveaux marchés publics...
S’il n’existe pas de « certification » RSE à ce jour, de nombreux labels privés, généralistes ou sectoriels, permettent de faire reconnaître ses engagements durables.

  • Notre conseil : et si vous deveniez société à mission ? En 2019 la loi PACTE vient modifier le Code civil, en ajoutant la prise en compte des enjeux sociaux et environnementaux par les entreprises. Il est donc attendu des entreprises qu’elles identifient leurs impacts et adaptent leurs pratiques. Ces engagements sont au cœur de la stratégie MAIF, qui est désormais une « société à mission » au sens de la loi PACTE, depuis mai 2019.
Un guide complet pour tout savoir
  • Ce guide a pour ambition de déconstruire quelques idées reçues sur la RSE mais surtout d’apporter des conseils pratiques et outils concrets pour encourager toutes les entreprises, quelles que soient leur taille, à initier ou approfondir leur démarche durable. Lancez-vous et vous découvrirez que les bénéfices sont nombreux !