Comment fonctionne la vignette Crit’Air ?

01/2020 - Mis à jour le 27/01/2020 par Etienne T.

Depuis début 2017, la ville de Paris - rejointe depuis par Lille, Lyon ou Toulouse notamment - a instauré une zone de circulation restreinte, ZCR. Les véhicules susceptibles de circuler à l'intérieur de cette zone, en cas de pic de pollution, sont choisis selon leurs émissions polluantes : c'est le rôle du certificat qualité de l'air ou vignette Crit'air. Explications.

vignette crit air

La vignette Crit’air, c’est quoi ?

Le transport routier est l’une des sources importantes de pollution atmosphérique, notamment dans les agglomérations.

Le certificat qualité de l'air, aussi appelé vignette Crit'air, est un autocollant sécurisé à apposer sur son pare-brise. Il indique la classe environnementale du véhicule, en fonction des émissions polluantes rejetées dans l'atmosphère. Les véhicules les moins polluants sont ainsi identifiés et favorisés lors des pics de pollution.

La vignette Crit'air permet d’instaurer des modalités de stationnement favorables, des conditions de circulation privilégiées, ou encore de circuler dans les zones à circulation restreinte (ZCR).

Elle est ainsi obligatoire pour circuler dans ces ZCR ou lorsque le préfet instaure la circulation différenciée lors de certains épisodes de pollution.

Tous les véhicules à moteur sont concernés

Tous les véhicules sont concernés : voitures, poids lourds, bus, autocars, 2 roues, véhicules utilitaires, etc.

Il existe 6 vignettes différentes

Les véhicules sont répartis en 6 classes environnementales, réparties chacune par couleur, de verte à grise, ou de 0 (pastille verte) à 5 (pastille grise). Les véhicules les plus polluants sont non classés, et par conséquent n’ont pas droit au certificat qualité de l’air.

La classification dépend du type de véhicule (voitures particulières, deux-roues, tricycles et quadricycles, véhicules utilitaires légers et véhicules lourds dont autobus et autocars), de sa motorisation et de la norme européenne d’émissions polluantes qu’il respecte, dite « norme Euro ». Une classe spécifique est réservée aux véhicules électriques « zéro émission moteur ». La classification du véhicule est valable pour toute sa durée de vie.

Pour obtenir votre certificat qualité de l’air, vous pouvez le commander :

  • sur le site internet Certificat Qualité de l'air
  • par courrier en téléchargeant le formulaire de demande

Vous devrez vous munir au préalable de votre certificat d'immatriculation de votre véhicule (sa carte grise) et remplir les informations demandées.

Les certificats se basent sur la norme "EURO", celle-ci est présente dans le champ V9 du certificat d'immatriculation. A défaut, la date de mise en circulation sera prise en compte.

Le Certificat Qualité de l'Air est expédié à l'adresse du propriétaire, ou du locataire longue durée le cas échéant, figurant sur le certificat d'immatriculation.

A noter, vous pouvez simuler la couleur de votre vignette sur le site du ministère de l’écologie.

Combien ça coûte ?

Il vous en coutera alors 3,11 € auxquels s’ajoutera le montant de l’acheminement par voie postale. Pour un envoi en France, cela revient à 3,62 € (coût vignette + acheminement) ; 4,21 € pour l’Union Européenne et la Suisse, 4,41 € hors UE (Prix communiqués sur le site Internet du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire en Novembre 2019).

Les risques encourus

En cas de défaut, vous risquez une amende simple de 68 € en voiture ou moto (45 € minorée), 135 € pour un autocar ou un poids lourd (90 € minorée), ainsi qu’une immobilisation possible du véhicule par les forces de l'ordre (Montants connus en Novembre 2019).

L’exemple de Paris

Pour être sûr d’entrer dans Paris, vous devrez donc aujourd’hui acheter sur Internet votre certificat qualité de l’air Crit’air et le coller sur le pare-brise de votre véhicule. A noter que depuis juillet 2019, les véhicules arborant une vignette grise, « Crit’Air 5 » - c’est-à-dire les véhicules immatriculés avant 1997 pour les versions essence, entre janvier 1997 et le 31 décembre 2000 pour les versions diesel -, ne peuvent plus circuler dans les communes du Grand Paris entourées par l’A86, la rocade extérieure qui encercle Paris et sa proche banlieue.

Le nombre de villes s’allonge

En France, la liste des grandes villes ayant recours à ce type de dispositif s’allonge : Paris, Grenoble, Lille, Lyon, Strasbourg, Rennes, Toulouse…

Le certificat est obligatoire pour circuler lorsque le préfet instaure la circulation différenciée en cas d’épisodes de pollution intense. Pour savoir si la circulation différenciée a été engagée sur votre localité, vous pouvez consulter l’outil “Vigilance Atmosphérique”.

Pour tout savoir sur le dispositif : consultez le site du Ministère de la transition écologique et solidaire.