1. maif.fr
  2. Auto-moto
  3. Conseils sur l'achat de véhicule
  4. Où acheter ?
  5. Acheter une voiture à l’étranger

Acheter une voiture à l'étranger : les pièges à éviter

04/2020 - Mis à jour le 20/04/2020 par Etienne T.

Neuve ou d’occasion, vous êtes de plus en plus nombreux à envisager l’achat de votre prochaine voiture à l’étranger. Prix, choix du modèle, garantie constructeur… Un achat auto à l’étranger offre de nombreux avantages. Mais il comporte aussi certains pièges à éviter, notamment en ce qui concerne les formalités. Voici quelques informations utiles pour ne rien laisser au hasard.

couple achat vehicule

Acheter un véhicule à l’étranger : avantage prix

Les prix peuvent être très attractifs, en fonction des modèles. Les différentiels de prix, en comparaison à un achat en France, peuvent atteindre 20 à 40 % selon les pays et les filières. Vérifiez que vous comparez bien le même véhicule. Certaines appellations et modèles diffèrent selon les pays. Et les options peuvent aussi varier.

Achat d’une voiture à l’étranger : préférez l’Union Européenne !

Lors de l’achat d'une voiture dans un pays de l'Union européenne, vous n’avez aucune démarche d'import à effectuer. Hors Union européenne, par contre, tout change. Débarqué de l’étranger sur le sol français, votre véhicule devra passer obligatoirement par le service des Mines, qui dépend de la DREAL de votre région. Cette opération n’est plus obligatoire, depuis octobre 1997, pour un véhicule provenant d’un pays de l’UE, à condition de détenir un certificat de conformité communautaire.

Quid de la garantie constructeur ?

Les voitures neuves achetées en Europe bénéficient de la même « garantie constructeur » que celles acquises sur le Territoire National (règlements automobiles européens de 1995 et 2002 n°1400/2002 de la Commission du 31 juillet 2002). Vous pouvez bénéficier de cette garantie légale de conformité dans toutes les concessions de la marque en Union européenne.

Les documents obligatoires pour acheter une voiture à l'étranger

Lors de la vente, le vendeur doit vous remettre un certain nombre de documents, à commencer par :

  • la facture,
  • les conditions de garantie et de service après-vente pour les concessionnaires et distributeurs d’une marque dans l'Union européenne,
  • le certificat de conformité communautaire.

Voiture neuve ou d’occasion : où payer la TVA ?

Voiture neuve ou d’occasion, si les formalités sont sensiblement les mêmes, il existe des différences concernant le paiement de la TVA :

  • en neuf : la TVA doit être obligatoirement acquittée dans le pays où vous résidez au tarif en vigueur, 19,6 % en France. La facture que vous réglerez à l’étranger sera donc comprise hors taxes. De retour en France, vous disposerez en outre d’un délai de 15 jours pour payer la TVA au centre des impôts dont vous dépendez.
  • en occasion : tout véhicule acheté à l’étranger est payé TTC, la TVA sur une voiture étrangère d’occasion est donc considérée comme déjà payée par les impôts français. Vous n’aurez donc pas de TVA à payer de retour en France.

Voiture neuve et d’occasion : comment les différencier ?

Une voiture est considérée comme neuve si elle a été mise en circulation depuis moins de 6 mois ou si son kilométrage est inférieur à 6 000 km.

Rapatriement et assurance : quelle couverture ?

Qu’il s’agisse du trajet entre le lieu d’achat et la frontière ou une fois en France, le véhicule que vous achetez à l’étranger doit être assuré. Le véhicule peut avoir les plaques d’immatriculation d’origine, être équipé de numéros de transit ou en CPI-WW.

Si, avant sa vente, le véhicule acheté n’a pas été radié des fichiers de son pays d’origine, vous pourrez demander au vendeur de retarder la radiation le temps d’acheminer le véhicule en France.

Reste que dans bien des cas, le véhicule risque d’avoir été radié. Vous ne pourrez donc légalement plus rouler avec puisqu’il ne sera plus immatriculé.

A noter que, si vous avez acheté votre véhicule en Belgique ou en Allemagne, il est possible d’obtenir des plaques temporaires et une assurance provisoire valable jusqu’à la frontière.

Obtenir un certificat d’immatriculation provisoire

Une fois de retour en France, vous devrez demander un certificat d’immatriculation provisoire (CPI) sur le site de l’ANTS en attendant d’obtenir votre immatriculation définitive à la préfecture de votre lieu de résidence, sous la forme CPI-WW et valable 1 mois.

Demandez une attestation provisoire d’assurance

Votre assureur peut vous délivrer une note de couverture, valant attestation provisoire d’assurance. Ce document prouve l’existence d’une garantie en cas d’accident. Il est en principe valable le temps que le contrat d’assurance auto définitif soit rédigé et signé. Dans tous les cas, n’oubliez pas, en amont de votre projet, de vous renseigner auprès de votre conseiller MAIF avant d’effectuer toutes les démarches et la transaction.

Immatriculation définitive de la voiture : vous avez un mois pour vous en occuper

La demande d'immatriculation définitive doit se faire dans le mois suivant la réception de la voiture. Cette démarche s'effectue également en ligne sur le site de l'ANTS. Vous devez pour cela fournir :

  • un justificatif d’identité en cours de validité,
  • un justificatif de domicile de moins de six mois,
  • la facture ou le certificat de cession ainsi qu’un quitus fiscal,
  • le certificat de conformité ou l’attestation d’identification, v
  • le certificat de demande d’immatriculation à l’aide du formulaire Cerfa n° 13750.

A noter, pour l’achat d’un véhicule hors UE, vous n’avez pas à fournir de quitus fiscal, il vous faudra produire un certificat de dédouanement prouvant que vous avez bien payé des droits de douane et la TVA.

Mandataires auto : la solution tranquillité

Pour plus de tranquillité, vous pouvez faire appel à un mandataire auto. Ces professionnels proposent des prix très attractifs et s’approvisionnent en partie à l’étranger. Renseignez-vous, certains peuvent en effet négocier, prendre en charge les formalités, la livraison et l’immatriculation à votre place... Moyennant une commission, bien sûr.

Attention cependant à bien choisir votre mandataire auto ! Avant de signer, vérifiez son sérieux, relisez bien votre contrat, le prix doit y être indiqué TTC ainsi que les options choisies et le délai de livraison.

Côté MAIF
  • Notre partenaire mandataire Club Auto propose des véhicules 0 km déjà immatriculés en provenance de l'Union Européenne, à des tarifs très attractifs. De plus, il se charge de l’ensemble des démarches administratives.