1. maif.fr
  2. Habitation
  3. Conseils sur l'assurance habitation
  4. Cheminée ou poêle à bois : comment bien les assurer ?

Comment assurer son logement avec cheminée ou poêle à bois ?

Poêle à bois et assurance habitation

Aurélie S.

5 min


MAJ juillet 2020

Le chauffage au bois comporte de nombreux atouts, mais il ne faut pas oublier que les poêles et cheminées peuvent être à l’origine de sinistres entraînant de nombreux et importants dégâts. Quelles sont les obligations autour de l’entretien de ces installations ? Que couvre l’assurance habitation en cas d’incendie et comment prévenir un sinistre ?

1
Poêles et cheminées : quelles obligations d'entretien ?

Le ramonage de son insert, de sa cheminée ou de son poêle est obligatoire, afin d’assurer une bonne évacuation des fumées, et donc prévenir les incendies et l’émanation de gaz dangereux type monoxyde de carbone. L’entretien de l’installation de chauffage est à la charge de son utilisateur :

  • vous êtes locataire : le ramonage fait partie des charges locatives, il faudra donc vous en occuper. Cependant, si le conduit de chauffe est collectif, c’est le syndic qui devra le prendre en charge.
  • vous êtes propriétaire : si vous habitez dans le logement, vous devrez vous occuper de faire ramoner votre cheminée. Si vous avez mis le logement en location, vous devrez tout de même vous assurer que le locataire s’en est bien chargé.

A noter : le RSDT (Règlement Sanitaire Départemental Type) dont dépend le logement fixe le nombre de ramonages obligatoires par an. En général, il faut en faire deux, mais le minimum absolu est d'un ramonage par an.

Pour entretenir votre appareil de chauffage, il est indispensable de vous en remettre à un professionnel agréé, inscrit au registre du commerce. Pensez bien à vérifier ce point avant de confier le ramonage de votre poêle à bûches ou cheminée.

Bon à savoir : un ramonage coûte entre 40 et 90 €, selon la complexité d’entretien de l’installation. Le professionnel qui intervient devra vous remettre un certificat de ramonage, qui doit être conservé précieusement, a minima jusqu’au prochain ramonage. 

2
Que couvre la garantie incendie de l'assurance habitation ?

Tout contrat d’assurance habitation comporte une garantie incendie, qui vous protège financièrement des dommages occasionnés par un incendie, y compris s’il provient d’un feu de cheminée, sur les biens assurés, seulement à la condition que vous puissiez prouver à l’assureur que vous respectez la réglementation relative à l’entretien des poêles (à bois ou granulés de bois) et cheminées. 

Les biens couverts sont ceux visés dans le contrat d’assurance habitation, dont vos objets de valeur. Pensez à vérifier les conditions générales de votre contrat. Si l’incendie se propage chez vos voisins, c’est votre responsabilité civile qui sera engagée. Certaines garanties prévoient également de prendre en charge vos frais de relogement.

A noter : en cas de sinistre, il faut prévenir la compagnie d’assurance dans les 5 jours ouvrés suivant l’incendie. Elle vous indiquera la liste des éléments à fournir pour la bonne gestion de votre dossier. Il pourra vous demander votre dernier certificat de ramonage. Elle peut éventuellement aussi vous demander des détails concernant l’installation de votre appareil de chauffage, qui doit lui aussi répondre à un certain nombre de normes.

3
Garantie incendie : comment prévenir les accidents ?

Plusieurs réflexes permettent d’éviter les incendies de cheminées ou de poêles :

  • Avant tout, la clé est d’avoir une installation bien entretenue, par un professionnel compétent.
  • Ne brûlez que du bois sec dans votre installation, stocké à l’abri depuis deux ans idéalement.
  • Pour conserver des conduits nets, évitez les résineux et préférez des bois durs comme le chêne ou le hêtre.
  • Si l’appareil de chauffage fonctionne pendant la nuit : mettez un pare-feu devant, ne laissez pas de vêtements à sécher devant le feu, et plus généralement ne laissez rien d’inflammable devant la cheminée (journaux, livres, tapis, etc.). Avant la nuit, ne surchargez pas le foyer.

A noter : le ramonage effectué par vos soins ou par une bûche de ramonage n'est pas pris en compte aux yeux de la loi. Ce type de ramonage chimique a pour seul but d'améliorer les conditions de tirage, ou de venir en surplus d'un ramonage mécanique des conduits. Rien ne remplace le ramonage effectué par un professionnel qualifié.

Le non-respect de l’obligation de ramonage est sanctionné par une amende de 3e classe pouvant aller de 45 à 450 €.

Côté MAIF

  • Si vous optez pour la télésurveillance proposée par MAIF, vous pouvez ajouter à votre installation un détecteur de fumée connecté*. En cas de départ d'incendie, ce détecteur vous avertit. Que votre alarme soit active ou non, ce détecteur permet de détecter rapidement un départ de feu et d'alerter les habitants du domicile et ce, même lorsque vous vous absentez.
  • Les solutions de Télésurveillance MAIF sont mises en œuvre par notre partenaire IMA PROTECT, spécialiste de la télésurveillance. 
  • Vous pouvez également installer un détecteur de monoxyde de carbone connecté**, afin d'être alerté même à distance, en cas de présence de ce gaz inodore et incolore..

* inclus dans l'offre "TOUT INCLUS"

** en option, selon le matériel installé

Sur le même thème

Instrument de musique : quelles assurance choisir ?

Que vous soyez jeune prodige en devenir, musicien professionnel ou bien jeune débutant, jouer d'un instrument de musique est une expérience enrichissante, à la portée de tous. Afin d'avoir l'esprit tranquille et vous consacrer au piano, à la guitare ou bien à la flûte, votre contrat d'assurance habitation peut être est suffisant dans la plupart des cas pour une pratique en amateur. La casse ou le vol peuvent arriver et suivant la valeur de votre instrument, cela peut être un vrai problème. Quand peut-on parler d'objets précieux pour un instrument de musique ? Quelles assurances et extensions de garantie existent, notamment pour les musiciens professionnels ? Quelle est la marche à suivre en cas de sinistre ? MAIF vous éclaire.

Comment bien assurer son jardin avec l'assurance habitation ?

Vous avez la chance de disposer d’un logement avec jardin ? De la même manière que l’assurance habitation couvre les biens de votre logement, les équipements de votre jardin (balançoire, barbecue, piscine, pergolas…) nécessitent d’être protégés par votre contrat.  Plusieurs solutions existent pour assurer les équipements d’un jardin. Selon les assureurs, la couverture pourra aller, par exemple, des simples végétaux jusqu’aux biens mobiliers ou à la piscine pour les formules les plus complètes. Comment étendre votre couverture habitation à votre jardin ? Quelle couverture prévoit la garantie jardin ? Que faire en cas de sinistre ? Nous vous guidons. 

Assurance habitation : l'installation d'une alarme est-elle obligatoire ?

Plus de 185 600 foyers ont été touchés par un cambriolage en 2020 selon le ministère de l’Intérieur. Pour limiter le risque, les Français sont de plus en plus nombreux à s’équiper d’une alarme anti-intrusion. Son effet est réellement dissuasif si l’installation est bien étudiée. Elle peut donner lieu à des avantages d’un point de vue assurantiel.
Pourquoi une alarme contribue à protéger une habitation ? Quels sont les différents systèmes existants ?  Quelle garantie prévoit votre contrat ? 
Nous vous expliquons le fonctionnement de l’assurance pour une habitation avec alarme.

Panneaux photovoltaïques : que couvre votre assurance habitation ?

Utilisés par les particuliers pour produire de l’énergie propre et renouvelable à partir des rayons du soleil, les panneaux solaires photovoltaïques représentent un investissement rentable sur la durée pourvu qu’ils ne rencontrent pas de problème durant leur exploitation. L’assurance habitation peut couvrir les risques, à condition toutefois de déclarer son installation photovoltaïque.

Quelle assurance habitation pour une maison à ossature bois ?

Habiter une maison à ossature bois présente de nombreux avantages en termes de confort, de respect de l’environnement et même de consommation énergétique. Mais quelles sont les conséquences pour l’assurance habitation ? Voici ce qu’il faut savoir pour assurer la protection de sa maison à ossature bois.