1. maif.fr
  2. Habitation
  3. Achat immobilier
  4. Charges du futur logement

Étape 5

Évaluer les charges de votre futur logement

MAIF, Conseils sur l'immobilier

10 min


MAJ août 2022

Le budget nécessaire pour un achat immobilier ne s’arrête pas au prix du bien. Des frais incontournables viennent s’ajouter au prix de la maison ou de l’appartement que vous allez acquérir. Les connaître en amont et bien les évaluer vous permettent d’éviter les mauvaises surprises et de concrétiser votre projet en toute sérénité. Avant de finaliser votre achat, prenez connaissance des frais d’acquisition (frais de notaire, frais d’agence éventuels…) mais aussi des charges annuelles et mensuelles (taxe foncière, consommation d’énergie, assurance habitation…).

1
Le coût de l’achat d’un bien immobilier

Le prix du bien : prix net vendeur et frais d’agence

Lorsqu’une personne met en vente son logement avec l’aide d’une agence immobilière, un prix de vente est fixé. Il faut distinguer le prix de vente FAI, c’est-à-dire frais d'agence inclus, et le prix net vendeur, à savoir le montant que le vendeur va réellement encaisser à l’issue de la vente de son bien. Le prix FAI correspond au prix net vendeur auquel s’ajoutent les frais d’agence.

Prix FAI (Frais d’Agence Inclus) =

Prix net vendeur, c’est la somme que recevra le vendeur, plus, frais d’agence

Les frais d’agence correspondent aux honoraires perçus par l’agent immobilier et ne sont pas encadrés par la loi. Par conséquent, ils peuvent être négociés. En général, ces frais s’élèvent entre 5 et 10 % du prix net vendeur.

Les frais de notaire

Contrairement aux frais d'agence, les frais d'acte appelés à tort frais de notaire ne sont jamais compris. Ils sont payés par l’acquéreur et s’ajoutent au prix FAI. Lors de la signature du compromis de vente, le prix qui y figure est donc le prix net vendeur + les frais d’agence + les frais de notaire. Les frais de notaire ne sont pas les mêmes selon que vous achetez un bien neuf ou ancien. Ces frais s’élèvent en général à 7-8 % du prix d'un bien immobilier ancien et à 3-4 % pour un bien neuf. Ils sont calculés sur la base du prix net vendeur.​

Le coût des travaux

Importants travaux de rénovation ou simple rafraîchissement, chiffrer les travaux à effectuer permet d’éviter les mauvaises surprises et les déceptions. Quels travaux sont indispensables et doivent être budgétés pour votre aménagement ? Lesquels peuvent être reportés ? Les diagnostics immobiliers obligatoires (dont le Diagnostic de Performance Énergétique dit DPE…) vous aideront à identifier les travaux nécessaires et à en estimer le coût. Nous vous conseillons de les demander le plus tôt possible.

Vous cherchez une personne pour coordonner vos travaux ? Un maître d’œuvre ? Conception du projet, recherche d’artisans, suivi du chantier, travaux clés en main : MAIF a sélectionné des partenaires de confiance et a négocié des tarifs privilégiés.

Solutions travaux

2
Zoom sur les charges du logement

Être propriétaire induit un certain nombre de charges à prévoir pour gérer son quotidien et reste à charge mensuel une fois installé.

Les principales charges liées à l'usage d'un logement

Ce que l’on paye tous les mois ou tous les ans

les frais d'entretien

  • Factures d’énergies (gaz, électricité, eau, fuel, bois...)
  • Contrats d’entretien (chaudière, VMC, pompe à chaleur...)
  • Entretien des extérieurs (tontes, tailles, piscine, façages, toiture...)

Taxes et contributions

  • Taxe foncière
  • Taxe d’habitation
  • Contribution audiovisuelle
  • Taxes d’assainissement et d’ordures ménagères

Autres frais

  • Charges de copropriété
  • Assurances habitation, protection juridique
  • Abonnements divers (téléphonie, TV...)

Énergie et entretien

En France, le secteur du bâtiment et de la construction est responsable de 30 % des émissions de CO2. ​Lors de la signature du compromis de vente, un diagnostic des performances énergétiques vous sera remis. Gaz, électricité, eau, bois : il vous renseignera sur la consommation annuelle du vendeur, utile pour estimer votre futur budget. Si vous constatez que la consommation énergétique du vendeur est élevée, il pourra être judicieux d’envisager des travaux d’amélioration donnant lieu à des aides de l’État : isolation thermique, installation d’une chaudière à condensation...

Plateforme France Rénov' accessible à tous

Prévue par la loi climat et résilience, le gouvernement a mis en place un nouveau service public. France Rénov’ offre des conseils gratuits à tous les ménages qui souhaitent faire des travaux de rénovation énergétique. Le service comprend un simulateur pour estimer le coût d’un chantier. Toutes les aides de l’État, comme ma Prime Rénov’, y sont répertoriées. Un numéro de téléphone dédié (0 808 800 700) et un réseau de 450 guichets complètent le dispositif pour choisir le modèle de transition énergétique le plus adapté.

Découvrir France Rénov'

Taxes et redevance

Taxe foncière

La taxe foncière est établie une fois par an, et pour l'année entière, d'après la situation au 1er janvier de l'année de l'imposition. ​
En cas de faible revenu, si vous ne pouvez pas bénéficier d'une exonération, le montant de la taxe foncière de votre résidence principale peut être plafonné. Pour bénéficier du plafonnement, vous devez remplir les 2 conditions suivantes : ne pas être soumis à l'Impôt sur la Fortune Immobilière l'année précédant celle de l'imposition et disposer d'un revenu fiscal de référence inférieur à certaines limites.
​Pour comprendre le mode de calcul de la taxe foncière : Taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) | service-public.fr​

Ordures ménagères et assainissement

Selon votre collectivité de rattachement, la taxe ou redevance d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM ou REOM) est facturée différemment. Renseignez-vous auprès de votre collectivité locale. Le prélèvement peut être annuel sur votre taxe foncière soit facturé par un organisme dépendant des collectivités locales. Quant à la redevance d’assainissement, les charges ne sont pas les mêmes si vous dépendez d’un assainissement individuel ou collectif.​

Assurance Habitation

L’assurance habitation vous évitera des mauvaises surprises et des frais supplémentaires en cas de sinistre (incendie, dégât des eaux, cambriolage…). Le contrat d'Assurance Habitation MAIF est un véritable plus pour protéger votre achat immobilier et éviter des dépenses supplémentaires en cas de pépins !​ À vous de choisir la formule la plus adaptée à vos besoins !​

Assurance Habitation MAIF

En copropriété

Si vous achetez un bien en copropriété, le syndic doit souscrire une assurance responsabilité civile pour couvrir les sinistres émanant des parties communes. En tant que copropriétaire, sachez que vous êtes dans l'obligation d'assurer, vous aussi, votre logement pour les dommages qu'il pourrait causer. Votre responsabilité civile de propriétaire est engagée.

Parcourir les étapes d'un achat immobilier

Visite d'un bien immobilier : ce qu'il faut savoir

Ça y est, le jour J approche : vous avez décroché votre premier rendez-vous pour visiter une maison ou un appartement. Coup de cœur, coup de foudre ou au contraire déception, chaque visite est une rencontre au cours de laquelle vous allez essayer de vous projeter dans votre futur chez vous. Quelles sont les questions à poser lors de votre première visite ? Qu’est-ce qu’une contre-visite et comment la préparer pour être zen le moment venu ? Comment déceler les éventuels travaux ou problèmes ?

Prêt immobilier : comment financer votre achat ?

Vous avez trouvé le bien immobilier de vos rêves et vous cherchez à le financer ? Il est important d’anticiper et de se poser les bonnes questions. Contacter un courtier, préparer votre dossier bancaire, négocier les taux et les frais, souscrire l'assurance emprunteur la plus adaptée à vos besoins... Suivez le guide !