Guides pratiques associations

5 étapes clés pour réussir la création de votre association
Partage :
création association

MAJ juillet 2020

Quel est l’intérêt de créer une association ? Quelles sont les formalités ? Peut-on créer une association à but lucratif ?... Voici un aperçu des nombreuses questions que posent les porteurs de projets associatifs.
Réussir sa création d’association va bien au-delà de la déclaration administrative. En tant que premier assureur du monde associatif, voici quelques conseils pour réussir votre projet et poser dès le départ les bases d’un bon fonctionnement dans la durée.

Comment définir son projet ?

Bien formuler son projet dès le départ est important : qui sommes-nous ? que faisons-nous ? quels sont nos objectifs et nos moyens ?... Cette démarche permettra de donner de la légitimité et du sens à ce que vous faites. Elle vous aidera à fédérer les membres de l’association, trouver des bénévoles et obtenir des aides. Elle vous sera en outre utile pour formaliser l’objet de votre association dans les statuts. Nous vous conseillons de partager cette démarche avec l’ensemble des acteurs impliqués dans le projet et, si vous en avez la possibilité, de solliciter l’aide d’autres associations pour bénéficier de leur retour d’expérience.

Pourquoi créer une association ?

Vous envisagez de récolter de l’argent, solliciter des aides, gérer un budget, trouver des partenaires, organiser des évènements ? La création d’une ‘’structure porteuse’’ - ou personnalité juridique propre à l’association- se révèlera alors rapidement indispensable. Elle vous permettra d’ouvrir un compte, trouver des locaux, faire valoir vos droits, protéger et assurer les membres et les biens de l’association, obtenir un agrément...
  • Important : si le but principal de votre activité est de percevoir ou distribuer des bénéfices, optez pour le statut d’entreprise commerciale car l’objet d’une association doit rester non lucratif.

Intégrer un réseau associatif : quels avantages ?

Rejoindre un réseau existant peut présenter un réel intérêt pour votre association. Faire partie d’un réseau peut vous ouvrir l’accès à des informations et formations et vous permettre de bénéficier d’un accompagnement administratif et financier utile au quotidien. Le réseau peut aussi vous ouvrir les portes de partenaires potentiels et partager des ressources et des moyens matériels.
  • Notre conseil : identifiez les réseaux qui peuvent vous intéresser et évaluez quel accompagnement ils peuvent vous apporter. A noter : dans le domaine de la formation, l’adhésion à un réseau peut vous permettre d’obtenir un agrément. Dans le cadre d’une activité sportive, l’adhésion à une fédération est nécessaire pour licencier vos adhérents (souvent obligatoire).
Avec le guide " 5 étapes clés pour réussir la création de votre association ", MAIF vous accompagne dans votre projet et répond à vos questions :
  • Comment choisir le bon cadre, le bon statut, au bon moment ?
  • Quels avantages à déclarer son association ?
  • Quelles démarches, quels documents fournir à chaque étape ?
  • Une association peut-elle exercer une activité économique ?
  • Comment recruter et animer les bénévoles dans la durée?
  • Comment trouver des financements ?

Bénévoles : comment constituer et mobiliser l’équipe ?

Les sources pour trouver des bénévoles sont nombreuses à commencer par votre environnement immédiat. Vous pouvez en complément faire appel à des réseaux de mise en relation entre associations et volontaires : réseaux associatifs régionaux, maisons des associations, relais locaux de France Bénévolat. De nombreuses associations rencontrent des difficultés pour mobiliser durablement leurs membres. Quelques bonnes pratiques existent pour animer vos bénévoles dans la durée : créer des ‘’temps forts’’ associatifs, responsabiliser, valoriser et récompenser l’engagement de chacun, informer régulièrement les adhérents de vos actions en cours et des projets à venir.

Bureau, conseil d’administration : quelle organisation ?

Les fondateurs de l’association sont en théorie libres de définir l’organisation interne et le fonctionnement de l’association. Il existe néanmoins des usages et pratiques courantes dans le monde associatif. On trouve classiquement trois fonctions clés « officielles » dans une organisation associative classique : président, trésorier, secrétaire. Ceux-ci sont généralement désignés par un conseil d’administration lui-même élu en assemblée générale annuelle. Des adjoints peuvent être désignés en soutien de ces postes clés. Des commissions spécifiques peuvent également être créées afin de mener à bien certains projets spécifiques : création d’un site internet, rédaction du règlement intérieur...

Démarches administratives : quelles sont les étapes ?

Pour doter l’association d’un statut officiel, il est nécessaire de déclarer l’association en préfecture. Les étapes clés sont :
  • la rédaction des statuts et l’organisation d’une première assemblée générale dite‘ ’constitutive’’ de l’association,
  • la déclaration de l’association auprès de la préfecture. Bon à savoir : ces démarches peuvent désormais s’effectuer en ligne. A noter : les associations d’Alsace Moselle sont soumises à des obligations et un régime spécifique,
  • la publication au journal officiel, dont la demande est incluse au formulaire de déclaration.
D’autres démarches doivent également être anticipées sur le plan administratif :
  • ouvrir un compte en banque,
  • assurer l’association. Vous devrez très vite vous pencher sur les assurances car une attestation de responsabilité civile vous sera demandée pour l’occupation des locaux ou l’ouverture du compte.

Quelles sources de financement ?

Cotisations et subventions municipales constituent aujourd’hui les deux principales sources de financement des associations aujourd’hui. Or il existe une multiplicité de sources de financement qui ne pas forcément toutes connues : subventions publiques au niveau de la région ou du département, aides apportées dans le cadre d’appels à projet, ventes dans certaines limites, dons, mécénat culturel, crowdfunding…
Nos conseils : avant de vos lancer, identifiez et étudiez toutes les sources existantes. Là encore, activez votre réseau en échangeant avec d’autres associations et faites-vous aider si vous appartenez à un réseau associatif ou une fédération. Cherchez à diversifier jusqu’à 5 ou 6 sources pour alimenter votre budget.
Nous vous souhaitons bonne chance dans la réussite de votre projet associatif... MAIF est à vos côtés pour vous accompagner