A quoi sert la garantie conducteur ?

06/2019 - Mis à jour le 27/06/2019 par Claire.T

La garantie conducteur n’est pas toujours incluse dans les contrats d’assurance auto. En l’absence de tiers responsable, elle est pourtant indispensable pour protéger les conducteurs victimes de dommages corporels lors d’un accident de la route.

A quoi sert la garantie conducteur ?

Pourquoi souscrire une garantie conducteur ?

Si vous êtes au volant lors d’un accident de voiture et que vous êtes reconnu responsable du sinistre (ou qu’aucun tiers responsable n’a pu être identifié), vous n’êtes pas forcément couvert, à titre personnel, en cas de blessures ou de décès.

La seule garantie obligatoire pour faire circuler un véhicule, et donc nécessairement présente dans votre contrat d’assurance auto, est la garantie Responsabilité Civile. Celle-ci couvre les dommages corporels subis par les occupants de la voiture à l’exception du conducteur, ainsi que par les personnes à l’extérieur éventuellement impliquées dans l’accident (un piéton par exemple). Mais le conducteur responsable ne bénéficie d’aucune protection s’il est blessé et qu’il n’a souscrit aucune garantie spécifique.

Cette garantie, bien que facultative, est donc essentielle. Même les meilleurs conducteurs ne sont pas à l’abri d’un accident responsable. 

Que couvre-t-elle ?

La garantie conducteur protège la personne au volant d’une voiture en cas d’accident de la route même lorsque sa responsabilité est engagée. Elle lui permet de bénéficier d’un éventail de solutions pour faire face aux conséquences du sinistre.
 
Selon les contrats, sont prévues notamment :
  • La prise en charge des frais médicaux consécutifs à l’accident, restés à charge après intervention des organismes sociaux (achats de médicaments, hospitalisation, rééducation…).
  • L’indemnisation des pertes de revenus liées à un arrêt de travail.
  • Une aide financière versée aux proches en cas de décès du conducteur.
  • Des prestations financières spécifiques si le conducteur conserve des séquelles significatives de l’accident : indemnisation en cas d’incapacité permanente totale ou partielle, prise en charge de l’aménagement du logement ou de l’adaptation du véhicule…
  • Des prestations en nature pour faciliter la gestion du quotidien : aide administrative, assistance à domicile pour les courses, le ménage, les repas, soutien psychologique ou social…
La garantie conducteur peut être :
  • Nominative, auquel cas elle protège uniquement la personne dont le nom figure dans le contrat d’assurance;
  • Non nominative, auquel cas elle protège le conducteur de la voiture, quel qu’il soit.

Comment être bien protégé ?

Aujourd’hui, la garantie conducteur est souvent incluse dans les contrats d’assurance auto, mais ce n’est pas systématique. Mieux vaut donc vérifier qu’elle figure bien dans le vôtre (y compris si vous êtes assuré tous risques).
 
C’est le cas ? Attention, la couverture peut être minimale. 
 
Soyez vigilant :
  • Regardez bien l’étendue et le degré de protection auxquels vous avez droit (par exemple le montant d’indemnisation prévu et les services complémentaires proposés).
  • N’oubliez pas d’examiner attentivement les conditions d’activation de l’assurance. Il est souvent prévu un taux minimum d’invalidité en deçà duquel vous ne serez pas indemnisé. Certaines assurances peuvent être très restrictives. 
Réflexion faite, la protection intégrée dans votre contrat vous semble insuffisante ? N’hésitez pas à la compléter en prenant une option garantie conducteur ou en souscrivant une assurance complémentaire.
Côté MAIF
  • La MAIF propose un contrat spécifique pour l’assurance corporelle du conducteur. Au-delà de l’indemnisation financière, MAIF met tout en œuvre pour accompagner la victime et lui faciliter le quotidien (aide à domicile, soutien psy…), le temps du rétablissement.
  • Les assurés qui conservent des séquelles après un accident sont indemnisés dès 1% d’IPP (invalidité permanente partielle).