Comment (bien) négocier l’achat d’une voiture d’occasion avec un particulier ?

01/2020 - Mis à jour le 27/01/2020 par Etienne T.
Acheter une voiture d’occasion, c’est d’abord une bonne dose de stress, puis de temps passé sans jamais trop savoir, après l’achat, si on a opté pour le bon véhicule, au meilleur prix… Découvrez nos conseils pratiques pour devenir un véritable expert de la négociation automobile, et éviter arnaques ou chaussetrapes lors de l’achat de votre prochain véhicule d’occasion.
negocier une voiture aupres d'un particulier

Éviter les arnaques

Il en va de l’achat d’un véhicule comme de celui d’un bien immobilier, gardez-vous des trop bonnes affaires qui pourraient cacher tout le contraire : une voiture accidentée ou même un véhicule volé. Sachez en outre, comme le rappelle l’Institut National de la Consommation (INC), qu’en cas d’achat à un particulier, seule la garantie des vices cachés est susceptible de s’appliquer.

Se renseigner sur l’historique du véhicule

Un acquéreur averti en vaut deux : commencez par bien vous renseigner. Pour ce faire, n’hésitez pas à interroger le vendeur. Demandez-lui les références exactes de son véhicule, puis interrogez-le sur son état général, ses équipements… Exigez aussi pour le jour du rendez-vous de pouvoir consulter le carnet d’entretien du véhicule – c’est impératif ! - ainsi que toutes les factures s’y rattachant.

Sachez également qu’afin de sécuriser les ventes de véhicules d’occasion entre particuliers, et de rassurer les acquéreurs, le Ministère de l’Intérieur a mis en place un portail en ligne : Histovec. Comme son nom l’indique, ce portail permet d’accéder à l’historique d’un véhicule (voiture, poids-lourd ou moto) : la date de mise en circulation, les changements éventuels de propriétaires, les sinistres et la situation administrative (gage, opposition ou vol) ainsi que bientôt le contrôle technique et le kilométrage exact. A la seule condition que l’actuel propriétaire génère le rapport en ligne et vous le transmette.

Se renseigner sur les prix du marché

Renseignez-vous bien sur le prix de marché du véhicule. Vous obtiendrez une fourchette tarifaire assez réaliste grâce à la cote Argus qui, bien que n’ayant pas de valeur légale, permet d’établir une réelle base de négociation et de faire redescendre sur terre les vendeurs trop gourmands.

N’oubliez pas non plus d’explorer les solutions MAIF. Notre Partenaire Carizy propose gratuitement un outil pour estimer la valeur d’un véhicule. Notre partenaire Experveo propose, quant à lui, en option, une étude de la valeur de marché du véhicule que vous souhaitez acquérir.

Prenez également en compte les prix des véhicules similaires constatés dans votre région. Un prix indicatif, à ajuster en fonction de vos observations lors du rendez-vous, bien sûr.

Se fixer un prix plafond

Avec toutes les informations récoltées, fixez-vous un prix plafond à ne pas dépasser. Un prix que vous déterminerez en prenant bien en compte votre situation financière ou votre capacité d’emprunt : vous pouvez solliciter sur ce dernier point un conseiller MAIF ou bien effectuer sur notre site Web une estimation de Crédit auto MAIF. Notre outil en ligne vous permet de calculer vos mensualités.

L’examen de la voiture : une étape primordiale

Fixez un rendez-vous avec le vendeur, de préférence en journée, pour réaliser une inspection scrupuleuse dans les meilleures conditions. Inspectez chaque centimètre, de l’intérieur et de l’extérieur, de la voiture. Pensez aussi à essayer tous les équipements : toit ouvrant, climatisation, etc. Surveillez particulièrement les points critiques comme le moteur, les pneus, la carrosserie. Notez rayures, égratignures, points de corrosion. Autant d’arguments de négociation possibles.

N’hésitez pas non plus à vous faire accompagner par une personne de confiance, un ami ou un expert automobile agréé, comme Experveo pour sécuriser votre achat. Notre partenaire vous propose une expertise en agence ou à domicile : elle comprend le contrôle, l’essai du véhicule ainsi qu’une étude de la valeur du marché. A noter que la liste nationale des experts agréés est disponible sur le site de la Sécurité routière.

Bon à savoir : pour que vous n’oubliez rien, nous mettons également à votre disposition une liste complète des points à vérifier.

Ce que le vendeur doit vous remettre

L’affaire est entendue. Pour que la vente soit véritablement conclue, le vendeur doit vous remettre certains documents :

  1. le certificat de situation administrative de moins de 15 jours, il permet de vérifier qu’il n’existe aucune opposition à la vente. Il sera aussi accessible via le site Histovec lorsque le vendeur vous aura donné accès au rapport concernant son véhicule. Vous aurez alors accès à la situation administrative du véhicule, au certificat de non-gage, au nombre de propriétaires précédents…
  2. si le véhicule a plus de 4 ans, le vendeur doit vous fournir le contrôle technique, datant de moins de 6 mois (ou de moins de 2 mois si une contre-visite a été prescrite).
  3. le certificat d’immatriculation, ou son coupon détachable, barré avec la mention "vendue + la date", et signé par le vendeur, devra vous être remis.
  4. le certificat de cession qu’il faudra remplir en double exemplaire, l’un étant pour vous. En complément, une déclaration de cession devra être remplie en ligne par le vendeur (conseillez-lui d’être vigilant quand il retranscrira les informations car toute erreur retarderait la procédure administrative).

Négocier le prix de la voiture à la baisse auprès du particulier

Prêt à faire une offre ? Quelques conseils pratiques pour bien négocier : montrez au vendeur que vous avez d’autres voitures en vue, que vous êtes minutieux, puis avancez vos différentes remarques une à une. Vous observerez ainsi la réaction du vendeur jusqu’à éventuellement trouver le bon argument ! Et, n’oubliez jamais surtout que c’est vous, l’acquéreur, qui êtes en situation de force. Personne ne vous obligeant en effet à acheter ce véhicule particulier plutôt qu’un autre.

Sécuriser la transaction avec le vendeur

Enfin, afin de sécuriser la transaction, vous devrez avoir recours à un chèque de banque, dont le paiement est garanti pour le vendeur. La banque ayant au préalable prélevé le montant correspondant sur le compte de l’acquéreur afin de s’assurer qu’il soit bien solvable. Une alternative consiste à sécuriser tout le processus d’achat entre particuliers, de l’inspection du véhicule jusqu’à la transaction, avec notre partenaire Carizy. Et cela, en profitant d’avantages négociés par MAIF.

Essayer la voiture du particulier avant de négocier

Pas question d’acheter une voiture d’occasion sans l’avoir essayée ! Tendez l’oreille en quête du moindre bruit suspect. Prêtez également une attention particulière à la boîte de vitesses ainsi qu’à la tenue de route. Profitez-en aussi pour demander au vendeur ce qui le pousse à se séparer de son véhicule : si par exemple il doit vendre vite, il sera sans doute plus enclin à négocier.

Côté MAIF
MAIF vous accompagne dans l’achat de votre nouvelle voiture
et vous propose des avantages négociés
auprès de partenaires de confiance :
  • des véhicules neufs avec des remises jusqu’à - 40 %(1),
  • des véhicules d’occasion expertisés ou révisés avec une garantie panne mécanique de 6 mois minimum(2).


(1) Avec notre partenaire Club Auto. Véhicules 0 km en provenance de l’Union Européenne.
(2) Avec nos partenaires Carvivo et Carizy.