Comment connaître l'historique d'une voiture ?

03/2021 - Mis à jour le 16/03/2021 par Etienne T.

On dit souvent que connaitre le passé aide à comprendre le présent. Cela vaut aussi pour l'automobile et devient même indispensable quand on achète une voiture d'occasion. Comment connaitre l'historique d'une voiture ? Comment savoir si un véhicule a eu un accident ? Comment obtenir avec le service Histovec un rapport détaillé sur une auto qu'on souhaite acheter ? Retrouvez ici toutes les réponses aux questions que vous vous posez.

garagiste

Voiture d’occasion : l’importance d’accéder à l’historique du véhicule

En occasion, vous procurer l'historique du véhicule avant son achat est indispensable. Connaître toutes les informations utiles, et surtout celles que le vendeur pourrait avoir envie de vous cacher, vous aidera à prendre la bonne décision. Mieux vaut prendre le temps de vérifier l'historique des entretiens, les dégâts éventuels et leurs réparations...

Comment retrouver l'historique d'un véhicule ?

Pour connaître l'historique du véhicule, vous pourrez demander au vendeur certains documents. Certaines pièces sont même obligatoires pour conclure la vente.

Le carnet d’entretien

Il vous permet de vérifier la régularité des opérations d’entretien et leur réalisation par un professionnel. Ces opérations doivent être conformes aux recommandations du constructeur.
Véritable fiche d’identité du véhicule, le carnet d’entretien retrace l'historique de l'entretien du véhicule, de ses contrôles techniques, ses réparations éventuelles...
Pour chaque entretien ou réparation, le kilométrage moteur doit être renseigné par le professionnel en charge de l’examen.

Les factures d’entretien

Pour en avoir le coeur net, demandez aussi au vendeur de vous fournir les factures des interventions des garagistes : révisions, réparations éventuelles...
Assurez-vous alors de la logique des dates de visites. Vérifiez aussi le kilométrage, sa progression. Car il aura un impact réel sur le prix du véhicule.
L’usure réelle du véhicule est aussi un bon indicateur (volant lisse, sellerie très usée...).
A noter, si vous êtes acheteur, plus le vendeur se montrera transparent, et plus vous pourrez acheter en toute confiance.

Contrôle technique : les procès-verbaux

Comme pour le certificat d'immatriculation (ex-carte grise), le vendeur doit vous fournir la preuve du contrôle technique lors de la vente. Il est obligatoire : la sécurité routière exige un rapport de contrôle technique datant de moins de six mois (ou de moins de 2 mois en cas de contre-visite) pour les véhicules de plus de quatre ans.
En cas de doute, n’hésitez pas à contacter le professionnel qui a effectué les contrôles techniques.

Le certificat d’immatriculation

Le vendeur doit aussi vous fournir, le certificat d’immatriculation (ex carte-grise) barré signé et daté du jour de la vente ainsi qu'un exemplaire du certificat de cession.

Vérifier le certificat de situation administrative

Au moment de la vente, le vendeur doit également vous remettre un certificat de situation administrative (CSA) communément appelé certificat de non-gage. Il doit avoir moins de 15 jours.
Ce certificat représente la preuve que le véhicule n’est soumis à aucune opposition administrative. Il vous garantira qu’aucune difficulté particulière ne se produira après l’achat, et qu’il vous sera donc possible de le faire immatriculer sans encombre.
Vous pourrez l'obtenir facilement en le téléchargeant gratuitement sur le site dédié.

Le 5ème document utile : le rapport d’historique du véhicule

Dernier document utile, le rapport historique Histovec mis en place par le ministère de l'intérieur pour sécuriser les transactions entre particuliers lors de la vente d'un véhicule d'occasion.

Quel site internet consulter pour obtenir l'historique d'une voiture ?

Afin de rassurer acheteur comme vendeur, et leur garantir une transaction en toute sécurité, le Ministère de l’Intérieur a mis en place le portail en ligne Histovec.

Qu'est-ce que le rapport Histovec ?

Histovec.gouv est le site gratuit de référence pour connaître l'historique d'un véhicule aussi bien voiture, poids-lourd que moto, avec :

  • sa date de première mise en circulation,
  • les éventuels changements de propriétaires,
  • les sinistres et sa situation administrative (gage, opposition ou vol), le contrôle technique et le kilométrage exact.

Mais, attention, pour que vous puissiez consulter ce rapport : l’actuel propriétaire devra d’abord l'avoir généré en ligne depuis le site Histovec.

Pourquoi utiliser Histovec dans le cadre d'une vente d'un véhicule d'occasion ?

Si vous êtes vendeur, c'est un bon moyen pour rassurer les acheteurs potentiels. Sur Histovec, vous obtiendrez aussi le certificat de non gage de votre véhicule.
Si vous êtes acheteur, c'est pour vous la sécurité d'acheter en toute confiance, grâce au portail mis en place par les autorités.

Comment accéder à l'historique de son véhicule ?

Le vendeur renseigne en ligne son identité et les informations d’identification du véhicule grâce à son numéro de plaque d'immatriculation et son VIN (le Vehicule Identification Number, voir les explications ci-dessous). Puis, partage le rapport Histovec avec l'acheteur en lui envoyant un lien.
L’acheteur consulte le rapport sur le site officiel de l’administration.

Historique voiture et VIN (Véhicule Identification Number)

Le numéro VIN ou numéro d’identification du véhicule, également appelé numéro de série du véhicule, identifie depuis 1954 chaque véhicule automobile.

Comment est composé le "Véhicule Identification Number" ?

Normalisé en 1981, le numéro VIN comporte aujourd'hui 17 caractères.
Il s’agit d’un code alphanumérique unique qui permet d'identifier un véhicule ainsi que de connaître son historique.

Quel lien y a-t-il entre l'historique de voiture et le numéro VIN ?

Les différents chiffres qui composent le VIN révèlent l’année, la marque, le modèle ou encore le lieu de fabrication de la voiture.
Le VIN permet ainsi d'accéder à l'historique de n'importe quel véhicule d'occasion français.

Où peut-on trouver le numéro VIN ?

Vous trouverez le numéro VIN en case E du certificat d'immatriculation (ex carte grise) du véhicule.
Ce numéro doit être présent au moins deux fois sur le véhicule :

  • sur sa plaque constructeur,
  • sur son châssis.

Pour un véhicule récent, le VIN peut aussi être enregistré dans l'ordinateur de bord si votre véhicule est récent.

Pour aller plus loin

Côté MAIF
  • Le contrat de Protection Juridique MAIF vous couvre pour les litiges liés à l’achat ou à la vente de votre véhicule.