MAIF, Assureur Militant

Conseils et prévention
-

La vie quotidienne

Protéger son habitation des cambriolages

En France, un cambriolage a lieu toutes les 1,5 minutes soit 985 cambriolages par jour. Cependant de nombreux moyens, plus ou moins élaborés, existent pour se protéger et minimiser les tentatives d’intrusion.


La MAIF s’engage

Le contrat Raqvam assure des prestations de qualité en cas d’infraction et de vol. Mais celles-ci constituent une charge financière importante pour la collectivité des sociétaires : plus de 77 millions d’euros en 2011.
C'est pourquoi, depuis plus de 15 ans, la MAIF est engagée dans la prévention des cambriolages. Agir en amont pour éviter le vol et protéger les biens comme les personnes, c'est maîtriser le coût du vol. Dans l'intérêt collectif, c'est aussi maîtriser le montant des cotisations relatives à ce risque.
La MAIF vous propose d’évaluer votre vulnérabilité face aux risques de cambriolage en mettant à votre disposition un outil interactif : le cambriomètre.

Protection renforcée, dissuasion assurée...

Le temps et le bruit dissuadent les cambrioleurs. Il faut donc commencer par leur compliquer la tâche... Le délai moyen est de 5 minutes pour que l’intrus abandonne son effraction.

Renforcer les protections existantes

  • Munir les fenêtres et vasistas facilement accessibles de barreaux et (ou) de volets résistants équipés de barres anti-effraction.
  • Sur les menuiseries, faire installer un dispositif intérieur de blocage d'ouverture.

Sécuriser sa (ou ses) porte(s) d'entrée : 80 % des cambrioleurs passent par la porte.

Une serrure multipoint

  • Il est vivement recommandé de faire équiper sa porte par un professionnel d'une serrure à multiples points d'ancrage (multipoint) : un dispositif qui résiste plus de cinq minutes décourage la plupart des intrus !

Une porte résistante

  • Pour remplir sa fonction, une bonne serrure va de pair avec une bonne solidité de la porte et des huisseries qui l'encadrent.
  • Compléter cette protection en installant, sur la face extérieure, des cornières anti-pinces qui empêchent l'utilisation efficace d'un pied-de-biche.

Ou une porte blindée !

  • On peut aussi poser un blindage (1,5 mm d'épaisseur minimum) sur une porte quand elle constitue le seul accès au logement.
  • Inutile, par exemple, de blinder la porte principale d'un pavillon si celle du garage communicant est en plastique...

Les conseils de prudence

  • Verrouiller ses portes et fermer les fenêtres dès que l’on s’absente, même pour quelques minutes. Sans oublier celles de l'arrière des pavillons : souvent à l'abri des regards, ce sont les préférées des voleurs.
  • Ne pas laisser de clé sous le paillasson, dans le pot de fleurs ou dans la boîte aux lettres.
  • Rentrer échelles et outils de jardin : ils peuvent être utilisés comme matériels d'effraction.
  • Changez vos serrures si vous avez perdu vos clés.
  • Placez vos bijoux et valeurs en lieux sûrs (les piles de linge sont les cachettes les plus connues !).

Que faire en cas d’absence durable ?

  • Informez vos voisins ou le gardien de votre résidence.
  • Ne laissez pas de messages sur votre répondeur téléphonique (si vous le pouvez, transférez vos appels téléphoniques), ni sur les pages internet.
  • Faîtes suivre votre courrier ou faites le prendre par une personne de confiance : une boîte à lettres débordante de plis révèle une longue absence.

Détecter immédiatement la présence d'un cambrioleur : la surveillance électronique

Un système de protection à domicile

Il consiste à équiper son habitation de détecteurs et d'une centrale d'alarme qui déclenche une sirène en cas d'intrusion. Deux types de détecteurs peuvent s’utiliser séparément ou conjointement :

  • les détecteurs d'ouverture placés sur les issues vulnérables (portes d'entrée, fenêtres facilement accessibles...). Ils décèlent toute action d'ouverture ou choc important ;
  • les détecteurs volumétriques placés en hauteur dans les zones de passage obligé ou usuel (hall d'entrée, couloir, escalier...) et dans les pièces renfermant des objets intéressants pour les voleurs. Ils détectent toute présence humaine (ou animale) dans ces locaux.

Les limites du système…

  • Destinée à déstabiliser l'intrus et à l'inciter à quitter rapidement les lieux, l'alarme seule s’avérera peu efficace en l’absence de l’occupant des lieux.
  • Dans les grandes agglomérations, leur multiplication et leur déclenchement intempestif ou par erreur de manipulation, font que le voisinage y prête de moins en moins d'attention.
  • Dans les sites isolés, le cambrioleur dispose souvent du temps nécessaire pour s'approprier quelques valeurs ou neutraliser l'alarme et œuvrer ainsi tranquillement.

95 % des cambrioleurs prennent la fuite après le déclenchement d’une alarme.

Le conseil sécurité :

Faire vérifier et renforcer, si besoin, portes et fenêtres : portes peu résistantes, fenêtres à fermeture précaire, volets légers et/ou mal ajustés, serrures ou verrous mal fixés sont des points faibles fréquemment constatés par les forces de l'ordre.

Faire surveiller son logement 24 h/24 et 7 j/7 :
la télésurveillance

Le service MAIF Téléprotection garantit la sécurité de votre logement contre les risques de cambriolage. Le cœur du dispositif est une centrale d’alarme installée à votre domicile, reliée à la station de télésurveillance de notre partenaire IMA Téléassistance. La MAIF s’engage à supprimer la franchise en cas de vol ou de tentative de vol dès lors que le service MAIF Téléprotection est activé.