1. maif.fr
  2. Conseils de prévention
  3. La vie quotidienne
  4. Maison
  5. Dégât des eaux

Le dégât des eaux

Catherine Drilleaud

4 min


MAJ octobre 2022

Le dégât des eaux peut avoir de multiples origines et toucher les biens mobiliers ou immobiliers. Il met souvent en cause deux logements ou plus : une baignoire qui déborde chez l'un se transforme en plafond trempé chez l'autre...

1
Que faire afin d’éviter un dégât des eaux ?

  • Vérifiez les robinets d’alimentation et les conduites d’eau. Assurez-vous qu’ils sont accessibles. Des trappes amovibles doivent en permettre l'accès (sous la baignoire...).
  • En cas d'absence prolongée du domicile, fermez les arrivées d'eau.
  • Les tuyaux exposés au gel doivent être protégés par une gaine pour éviter le risque de formation d'un bouchon de glace en hiver.
  • Pensez à fermer les fenêtres en cas d'absence de longue durée ou par temps variable.
  • En hiver, la formation de glace à l'intérieur d'une conduite présente un risque majeur de rupture pouvant occasionner un sinistre important. En cas d’absence de courte durée, maintenez le chauffage allumé ou en position hors gel. En cas d’absence prolongée, coupez l’alimentation en eau, vidangez les installations et protégez par une gaine les tuyaux exposés au gel.
  • Il est nécessaire de curer régulièrement les gouttières (dans une copropriété, la commande des travaux incombe au syndic).
  • Vérifiez régulièrement l’étanchéité de vos fenêtres.
  • Inspectez systématiquement les joints autour de vos appareils sanitaires (évier, baignoire, douche, wc...) et de vos appareils électriques, de chauffage et d’eau (lave-vaisselle, lave-linge...).
  • Si vous avez l’impression de consommer plus d’eau qu’à votre habitude : relevez le compteur d’eau avant d’aller vous coucher puis le lendemain en vous levant avant d’utiliser l’eau. Si le compteur a tourné pendant la nuit, c’est qu’il y a une fuite cachée dans les murs ou les équipements sanitaires.

Comment éviter un dégât des eaux ?

Le dégât des eaux peut avoir de multiples origines et toucher les biens mobiliers ou immobiliers. En logement collectif, il met souvent en cause deux logements ou plus : une baignoire qui déborde chez l'un se transforme en plafond trempé chez l'autre... En maison individuelle, il s'agit souvent d'une question d'entretien des installations !

Dégâts des eaux : conseil de prévention

2
Que faire à la découverte d'un dégât des eaux ?

  • Avant toute intervention, coupez l'électricité.
  • Identifiez la fuite qui peut aussi bien se trouver chez vous, chez un voisin ou dans les parties communes.
  • Prévenez votre propriétaire si vous êtes locataire, le syndic si vous êtes copropriétaire.
  • Une fois l'origine déterminée, agissez en conséquence en fermant l'arrivée d'eau, ou si nécessaire en appelant le gardien ou un plombier.
  • Si la fuite est importante et inaccessible (voisin absent …), faites appel aux pompiers pour couper l’eau, ils sont habilités à entrer dans un logement si la situation le justifie.
  • Les pieds dans l’eau ? appelez une entreprise spécialisée ou les pompiers qui sont équipés pour assécher les logements inondés. Prenez soin de faire sécher les locaux (aération, chauffage...) et les biens endommagés.
  • Dans la mesure du possible, éviter de jeter les objets endommagés ; ou sinon pensez à faire des photos des biens pour justifier de votre préjudice.
  • Déclarez votre sinistre à la MAIF qui vous indiquera la marche à suivre.

3
Comment remplir le constat amiable dégât des eaux ?

  • Remplir le constat amiable dégât des eaux fourni par le gestionnaire.
  • Le constat réunit tous les renseignements concernant le sinistre : causes, nature, dommages, identification des personnes concernées et de leurs assurances. Il permet de définir les responsabilités de chacun.
  • Il est nécessaire de le compléter avec le tiers responsable du sinistre s’il est connu de vous. En principe, celui-ci est déterminé en fonction de l’origine de la fuite. Il s’agira d’un occupant locataire ou copropriétaire si la fuite est privative, du syndic ou du gérant si la fuite provient des parties communes.
  • Veillez à ce que toutes les parties concernées le remplissent et le signent (ne retournez pas de constat amiable complété de façon unilatérale).
  • Envoyez le constat de dégât des eaux à votre assureur.
  • En cas de difficulté à le remplir et si vous êtes assuré par notre contrat Assurance habitation, maillage interne contactez votre gestionnaire MAIF.

4
Comment se faire indemniser après un dégât des eaux ?

Les éléments transmis à votre conseiller permettront d’évaluer votre préjudice et de poursuivre l’instruction de votre dossier. En fonction de cette évaluation, MAIF vous offre trois possibilités, parlez-en avec votre conseiller :

  1. Vous réparez vous-même : nous vous calculons une indemnité selon la surface et les fournitures.
  2. Vous souhaitez faire appel à une entreprise partenaire de la MAIF : nous mandatons l'entreprise.
  3. Vous préférez faire appel à votre entreprise : nous évaluons votre indemnité.

Démarches en cas de dégât des eaux

Pour se faire indemniser, il est nécessaire de déclarer le sinistre dans les délais puis de faire constater les dégâts...

Pour plus de renseignements

Contactez votre gestionnaire MAIF : 09 72 72 15 15(appel non surtaxé, coût selon opérateur).

Côté MAIF

  • En cas d'inondation, une sirène se déclenche et vous recevez en parallèle une alerte. Il vous permet d'intervenir avant que les dégâts ne soient trop importants.
  • Les solutions de Télésurveillance MAIF "e-Veille" et "à la carte" et "tout inclus" proposent d’équiper votre logement d’un détecteur d’inondation. Ce détecteur vous avertit s'il décèle une accumulation d'eau anormale dans votre habitation.
  • Vous pouvez déclarer votre sinistre en ligne sur l'appli mobile MAIF ou depuis votre espace personnel.

Sur le même thème

Les incendies domestiques, un danger au quotidien

Chaque année, un incendie d'habitation se déclare toutes les 2 minutes en France. C'est la deuxième cause de mortalité accidentelle chez les enfants. Un fléau qui touche chaque année 10 000 victimes et 77 000 habitations sinistrées.

Comment choisir son Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée (DAAF)

Le détecteur de fumée augmente de 90 % les chances de survie d’une famille en cas d’incendie ! 70 % des décès sont liés à un incendie nocturne, quand notre vigilance est endormie. Principale responsable : la fumée. Elle tue 80 % des victimes, par asphyxie, pendant leur sommeil. Dès les premiers instants, le DAAF détecte la fumée et déclenche une sonnerie stridente. Cette sonnerie alerte les occupants pour leur permettre de fuir à temps ou de maîtriser un feu naissant.