Quel montant prévoir pour une assurance obsèques ?

09/2018 - Mis à jour le 19/09/2018 par Pierre V.

Avant de signer un contrat en capital ou en prestations personnalisées à même de financer par anticipation ses obsèques en toute sérénité, le souscripteur doit, pour épargner ses proches au maximum, s’informer et calculer le montant du capital à investir en fonction d’une multitude de critères comme le choix entre inhumation ou crémation.

Capital à prévoir pour l'assurance obsèques

Quel est le coût des obsèques en France ?

Selon une étude de l’UFC Que Choisir, le prix des obsèques s’élève en moyenne en France à 3 350 euros pour une inhumation et 3 609 euros pour une crémation en 2014. Les devis s’échelonnent généralement entre 1 500 et 7 000 euros, en fonction des prestations choisies et des honoraires de la société de pompes funèbres. Il est recommandé d’établir plusieurs devis compte tenu de la grande diversité des tarifs pratiqués.

Quel capital investir pour assurer ses obsèques ?

Le montant du capital à investir dans des obsèques se situe, par conséquent, entre 3 000 et 4 000 euros généralement. Il couvre les frais suivants :
  • les funérailles incluant le prix du cercueil, la crémation ou l’inhumation, le rapatriement, les porteurs, les fleurs, etc.
  • la taxe de crémation ou d’inhumation.

A quel âge cotiser sans prise de risque ? Pour quel montant et pendant combien de temps ?

Trois types de versements sont proposés en fonction de l’âge de l‘assuré pour la constitution et la transmission d’un capital obsèques permettant d’anticiper et de couvrir toutes les dépenses engendrées à ce moment-là :
  • temporaire : mensuel, trimestriel ou annuel ;
  • unique : intégralement et en une seule fois ;
  • viager : périodique et jusqu’au décès. 
Plus on souscrit tôt, moins les prix et cotisations seront onéreux (sauf pour les versements de type viager). Cette formule, préconisée pour un souscripteur âgé de plus de 70 ans, est risquée pour un assuré plus jeune (entre 50 et 60 ans). Dans ce cas, une prime unique ou temporaire est préférable.

Comment financer ses obsèques : quel type de contrat choisir ?

Une fois le montant du capital obsèques déterminé, le souscripteur a le choix entre deux types de contrats :
  • Le contrat en capital : permet d’anticiper les financements des obsèques. Le capital est ainsi uniquement dédié au paiement des obsèques. Il est aussi possible pour le souscripteur de préciser les grandes lignes des funérailles (inhumation ou crémation notamment).
  • Le contrat en prestations personnalisés : il répond point par point à vos dernières volontés. Vous organisez vous-même à l’avance et de bout en bout vos obsèques, au détail près, en choisissant le bénéficiaire (un proche ou une société de pompes funèbres), qui mettra tout en œuvre le moment venu. Au-delà de décharger ses proches financièrement, ce type de contrat leur permet aussi de les soulager d’un point de vue organisationnel et décisionnel.
Avant de signer un contrat obsèques, il est conseillé de vérifier si les garanties suivantes y sont clairement énoncées :
  • les conditions d’applications du contrat (son mode de couverture) ;
  • les 30 jours pour se rétracter ;
  • la latitude pour le modifier ;
  • les exclusions de garantie, dont le délai de carence : période pendant laquelle l’assuré n’est pas couvert ;
  • le mode de rachat du capital chaque année.
Les + MAIF
  • Des garanties d'assistance incluses.
  • Le libre choix du déroulement des obsèques, ou l'organisation des funéraires par un prestataire.
  • Le versement d'un capital pour régler les obsèques.
  • Une aide aux démarches administratives.