1. maif.fr
  2. Santé Prévoyance
  3. Conseils sur l'assurance décès
  4. Succession et assurance décès
  5. Assurance décès : qu’est-ce que la rente au conjoint survivant ?

Assurance décès : qu’est-ce que la rente au conjoint survivant ?

09/2018 - Mis à jour le 13/09/2018 par Matthieu.D

Un contrat de prévoyance décès peut prévoir le versement d’une rente au conjoint survivant. Une garantie qui obéit à un cadre strict et qui fait l’objet de différentes options qui influent sur le montant et la durée du versement des sommes prévues.

rente conjoint assurance deces

Quelle imposition pour la rente au conjoint survivant ?

La rente est imposable pour une fraction seulement de son montant, selon l'âge du bénéficiare. Cette fraction imposable est soumise aux prélevements sociaux.

C'est quoi la rente de conjoint ?

Une assurance décès permet de protéger ses proches financièrement en cas de disparition prématurée, via le versement d'un capital ou d'une rente. Dans le second cas, il s'agit d'un revenu périodique, qui peut notament être destiné au conjoint ou partenaire de Pacs en complément des prestations de la Sécurité sociale. 

Dans quels cas la rente va-t-elle au conjoint survivant ?

L'assuré est libre de déterminer l'identité du bénéficiare de la rente à la souscription du contrat : 

  • S'il opte pour la désignation traditionnelle, le versement de la rente suivra un ordre de priorité qui place le conjoint survivant en tête, devant les enfants et les ascendants. C'est la même logique qui guide le versement du capital décès par la Sécurité sociale.
  • S'il choisit la désignation particulière, via un formulaire qu'il devra dater et signer, il peut indiquer de manière claire le bénéficiaire principal et les bénéficiaires secondaires, en précisant pour chacun les noms, prénoms, dates et lieux de naissance. Cette méthode enlève tout risque d'ambiguïté et d'interprétation.

Comment se calcule la rente de conjoint ?

Lorsqu'un souscripteur choisit le versement d'une rente de conjoint à son décès, son montant est calculé en tenant compte :

  • de l'âge du bénéficiaire 
  • des tables de mortalité en vigueur au jour de la conversion du capital en rente et d'un taux d'intérêt technique défini à cette date.

Lorsque le montant de la rente est trop faible, il est logiquement recommandé d'opter pour le versement en capital. 

Côté MAIF
  • En cas de décès, une avance de 4000 € est versée au conjoint dans les 48h pour faire face aux premiers frais.
  • Le conjoint survivant bénéficie d’une assistance téléphonique et d’un soutien dans les démarches administratives.
  • L’assurance décès MAIF garantit le versement d’un capital en une seule fois ou sous forme de rente au(x) bénéficiaire(s) de votre choix.